Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Les experts-comptables : partenaires-clefs du développement de toutes les entreprises

Tout chef d’entreprise a une relation particulière avec son comptable. À la fois « à l’intérieur » et « à l’extérieur » de l’activité quotidienne de l’entreprise, impliqué de façon épisodique mais régulière, ce professionnel fait véritablement figure de partenaire dans le développement de l’entreprise. Car le chef d’entreprise réalise rapidement que le comptable n’est pas là que pour compter. Sa connaissance de l’entreprise et des entreprises en général fait que les conseils d’un expert-comptable sont toujours des conseils qui… comptent.

Quelle sont donc les missions de l’expert-comptable professionnel ? En quoi le recours à des experts-comptables externalisés peut-il être un choix judicieux, et comment travailler avec ces professionnels ?

Concrètement, jusqu’où peut s’étendre le champ d’intervention de l’expert-comptable de l’entreprise ? Comment peut-il, par exemple, se révéler pertinent pour la création d’une entreprise ?

Les missions des experts-comptables : analyser pour conseiller, éclairer pour faire prévoir

À quoi servent les experts-comptables ? Ses missions sont en fait multiples et dépassent largement le simple domaine des chiffres. Elles couvrent principalement quatre champs d’actions principaux qui sont les missions :

-        d’ordre comptable,

-        d’ordre fiscal,

-        les missions dites « sociales »,

-        ou encore les missions d’audit.

À ce titre, s’il a pour rôle premier d’assurer une comptabilité plus rigoureuse à l’entreprise, et par la même d’assainir cette comptabilité, il se révèle être un véritable facilitateur administratif.

Une comptabilité plus rigoureuse, une comptabilité assainie

Il faut rappeler qu’en France, le recours à un expert-comptable n’est rendu obligatoire par la loi que dans quelques situations spécifiques. Dans les faits, il est rendu nécessaire par la simple réalité du développement des entreprises.

Les dirigeants traitent ou font souvent traiter la comptabilité de façon incidente, non-professionnelle et superficielle aux débuts de l’activité de l’entreprise. Ils réalisent rapidement à quel point une comptabilité respectant les normes comptables est essentielle pour assurer la croissance des activités, ou simplement pour éviter des catastrophes prévisibles.

La première mission du comptable est donc d’assainir les comptes de l’entreprise en donnant aux dirigeants une image claire, rigoureuse et exacte de la situation financière de l’entreprise. Ainsi, ces dirigeants ont tous les éléments en main pour prendre les bonnes décisions stratégiques. 

 

Cette dimension strictement comptable du rôle d’un expert-comptable se décompose en trois missions :

-        Une mission de présentation des comptes annuels,

-        Une mission d’examen limité des comptes annuels,

-        Et une mission d’audit contractuel,

 

Sur le plan technique, la mission comptable regroupe la comptabilité générale, la comptabilité analytique et la comptabilité clients/fournisseurs.

Concrètement, ces missions débouchent sur une activité déclarative pour le compte de l’entreprise, le comptable soumettant ces comptes aux administrations et parties concernées, engageant sa responsabilité.

Et cet engagement ne se fait pas à la légère. Au-delà des obligations morales de secret professionnel et d’indépendance, l’expert-comptable engage sa responsabilité :

-        civile,

-        pénale,

-        disciplinaire.

Un expert des chiffres, mais aussi un véritable facilitateur administratif

Si les autres missions des experts-comptables sont dites « accessoires », elles n’en sont pas moins précieuses.

Dans les faits, ce professionnel se positionne comme le relais numéro un pour traiter l’ensemble des obligations fiscales, comptables et sociales de l’entreprise.

 

Il peut ainsi :

-        Organiser les Assemblées Générales entre associés ou actionnaires,

-        Gérer les formalités relatives au transfert de siège social d’une entreprise,

-        Superviser les opérations liées aux augmentations de capital,

-       Etablir les bulletins de paie et superviser les obligations « sociales » de l’entreprise : on parle alors de « gestion administrative du personnel »,

>> Consultez notre guide dédié aux solutions de gestion de la paie 

-       De plus, lorsque son expertise s’avère limitée sur le plan juridique, il peut faire appel à un spécialiste des questions juridiques, qui l’épaule souvent au sein de son cabinet : le cabinet d’expert-comptable est alors en mesure d’effectuer gestion courante juridique, financière et fiscale.

 

Habilité à effectuer pour le compte de l’entreprise quasiment toutes les obligations déclaratives officielles, l’expert-comptable se positionne ainsi en véritable facilitateur administratif.

 

La comptabilité externalisée : fondamentaux et avantages

Externaliser sa comptabilité, c’est donner à un prestataire spécialisé la responsabilité d’établir les comptes de l’entreprise selon la norme comptable. Une question de confiance, qui débouche sur un fonctionnement auquel le client devra s’habituer, dont le coût peut considérablement varier, mais qui est bénéfique pour les entreprises de toute taille.

 

Comment travailler avec les experts-comptables externalisés ?

Tout d’abord, il faut savoir que la comptabilité ne peut être externalisée qu’auprès d’un cabinet d’expertise comptable  ou d’une association de gestion et de comptabilité. Le professionnel doit être inscrit à l’ordre des experts-comptables, c’est la seule garantie de sérieux pour les clients (compétence, contrôle qualité régulier, assurance en cas d’erreur…).

Le non-respect de cette exigence est sévèrement réprimé : l’exercice illégal de la profession de comptable relève en effet du code pénal.

 

Deux modes de fonctionnement existent désormais :

-        Le mode traditionnel, dit de l’expert-comptable « de proximité », par lequel le professionnel rend visite à son entreprise cliente, dans ses locaux, pour examiner les pièces comptables requises,

-      L'expert-comptable en ligne : par l’intermédiaire d’une plate-forme logicielle désormais le plus souvent en mode cloud, le client transmet les pièces au cabinet qui établit les comptes et déclarations.

 

Ces deux modes fonctionnent sur la même base : la lettre de mission. C’est le contrat qui définit la relation et le niveau d’intervention du cabinet. C'est également elle qui définit le délai de préavis lorsque vous souhaitez changer d'expert-comptable.

Une fois signée, le chef d’entreprise bénéficie rapidement des apports positifs de l'externalisation comptable : gain de temps, recentrage sur le cœur de métier, l’assurance d’une couverture, l’expertise d’un professionnel, le respect des obligations légales…

 Comptabilité externalisée

Quel est le coût d’un expert-comptable ?

L’autre information capitale de la lettre de mission est la tarification précise des actes liés à la mission confiée au comptable.

Les tarifs des experts-comptables sont libres, et se calculent le plus souvent en fonction du temps passé, et peuvent varier considérablement selon la région d’activité et les prestations.

Un taux moyen d’une centaine d’euros par heure peut ainsi être avancé, mais à tire purement indicatif : le client intéressé ne doit pas hésiter à demander plusieurs devis d'experts-comptables pour trouver la formule qui correspond le mieux à ses besoins. Selon les tâches, l’expert-comptable pourra faire appels aux collaborateurs de son équipe, dont les taux de facturation seront inférieurs. Un forfait annualisé, ou par mission, est souvent proposé après négociation et analyse précise des besoins du client et du volume d’opérations.

Des services additionnels peuvent subsister au-delà du forfait, faisant l’objet d’une facturation à part. Ainsi la gestion de la paie sera généralement facturée au nombre de bulletins de salaire à traiter.

Dans tous les cas de figure,  la lettre de mission reprend point par point l’ensemble des services fournis et détaille le tarif de chaque prestation.

La comptabilité en ligne fonctionne également le plus souvent sur la base de ce type de forfait, en donnant une importance plus grande au critère du nombre de factures à saisir, enregistrer, traiter, et avec un plus grand nombre d’options.

 

La comptabilité externalisée, une pratique bénéfique pour toutes les entreprises

Il est important de souligner que le recours à un expert comptable en entreprise n’est pas pertinent que pour les pus grosses structures.

Certes, les grandes entreprises apparaissent comme étant spontanément les plus concernées par l’externalisation de la comptabilité. Et ce, notamment en raison du volume conséquent de pièces comptables à enregistrer, traiter, compiler, analyser.

 

Pour autant, les PME et même les TPE ont également tout à y gagner :

-        manque de ressources internes qualifiées,

-        périodes d’activité irrégulières,

-        saisonnalité,

-        croissance rapide…   

Autant de bonnes raisons d’avoir recours à l’externalisation ! Les bénéfices d’un expert-comptable sont peut-être même encore plus importants à ce stade, notamment en ce qui concerne la dimension « conseil » des missions.

Enfin, il faut savoir qu’il existe autant de tailles de cabinets que de tailles d’entreprise : il y a forcément un professionnel adapté aux besoins de chaque entreprise, et qui sera plus familiarisé avec les problématiques qu’elle est susceptible de rencontrer. Pour le rencontrer, vous pouvez réaliser une demande de devis en comptabilité.

 

Champ d’intervention et exemple

Pour bien apprécier les bénéfices qu’un expert-comptable apporte à la gestion quotidienne d’une entreprise, rappelons le champ d’intervention des experts-comptables, et étudions plus précisément un exemple : la pertinence de l’intervention des experts-comptables dans une création d’entreprise.

 

Le champ d’intervention : les obligations comptables, fiscales et sociales de l’entrepreneur

La liste des obligations comptables, fiscales et sociales de l’entreprise est longue – et elle varie selon le type d’entreprise, et même parfois le chiffre d’affaires.

À chaque exercice, par exemple, les obligations déclaratives imposeront notamment :

-      d’envoyer le bilan au greffe (et à son banquier),

-      d’envoyer la liasse fiscale, établie selon des normes comptables différentes, à l’administration fiscales,

-      d’envoyer les déclarations de TVA à l’administration fiscale nationale,

-      de soumettre les décomptes de TVA intracommunautaire aux autorités compétentes avec le logiciel indiqué,

-      de régler taxe CFE,

-      d’adresser les déclarations sociales relatives à tous les emplois salariés de l’entreprise aux Urssaf,

-      mais aussi, le cas échéant, toutes les demandes d’aides et de subventions aux autorités concernées,

 

Dans tous ces cas, le rôle de l’expert-comptable ne s’arrêtera pas au calcul des différents comptes concernés, mais aussi à leur déclaration et leur transmission pour le compte de l’entreprise.

Et au-delà de ces aspects comptables, le cabinet peut prendre en charge ce qui est généralement appelé « le juridique ». Il s’agit d’établir et conserver dans les archives de l’entreprise – c’est aussi une obligation légale - tous les actes juridiques émaillant de la vie de l’entreprise :

-      Comptes annuels

-      Pièces juridiques et comptables

-      Tout ce qui concerne les Assemblées Générales entre associés ou actionnaires, ordinaires ou extraordinaires, des convocations aux PV de résultat.

 

Concernant les obligations dites « sociales », l’expert-comptable pourra gérer, pour chacun des salariés de l’entreprise :

-      la paie,

-      les déclarations sociales,

-      les arrêts maladies,

-      les congés maternité,

-      les congés payés, etc. 

 

Pertinence de l’intervention d’un expert comptable dans une création d’entreprise

Lors d’une création d’entreprises, l’expert-comptable peut s’avérer particulièrement précieux.

Il possède en effet les compétences et connaissances requises pour lui permettre de conseiller au mieux le dirigeant potentiel sur tous les aspects du projet :

-      analyse critique du projet,

-      préparation ou contrôle du business plan,

-      établissement du dossier de financement,

-      choix de la forme juridique de la société,

-      rédaction des statuts,

-      formalités déclaratives initiales,

-      recherche de financements, 

-      aides à l’embauche…

Avec l’avocat en entreprise, l’expert-comptable en entreprise est bien le meilleur allié du dirigeant pour ce projet, comme pour beaucoup d’autres touchant directement et très concrètement au développement de l’entreprise. 

 

Vous pouvez si vous le souhaitez remplir notre formulaire et recevoir des devis d'experts-comptables en ligne.

Commencez votre demande de devis en Comptabilité externalisée/ expert comptable