Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Les différents acteurs de la comptabilité d’entreprise

Pour beaucoup de dirigeants, la question du choix de mode de comptabilité d’entreprise ne se pose tout simplement pas : il faudrait juste faire appel à ce qu’on identifie (vaguement) comme un « comptable ».

Or d’une part, la mission de contrôle et d’audit des comptes d’une entreprise n’est pas forcément réalisée par un expert-comptable. Selon le type de société et/ou son chiffre d’affaires, le recours à un commissaire aux comptes est requis.

D’autre part, la structure classique du cabinet de proximité n’est pas la seule formule pour faire effectuer la comptabilité d’entreprise. Des alternatives existent, comme le Centre de Gestion Agréé, ou le cabinet comptable en ligne.

Quelles sont les missions respectives des solutions classiques de comptabilité que représentent l’expert-comptable et le commissaire aux comptes ? Quelles sont les différences entre leurs attributions et quand faut-il faire appel à l’un ou à l’autre ? Comment fonctionnent les Centres de Gestions Agréés et les cabinets d’experts-comptables en ligne et quels sont les avantages et inconvénients de ces formules alternatives ?

Cet article va vous présenter les différents acteurs de la comptabilité. Si vous recherchez une solution compte pour votre entreprise, vous pouvez remplir un devis en expertise comptable sur notre site.

Solutions classiques : expert-comptable ou commissaire aux comptes ?

Expert-comptable et commissaire aux comptes sont deux professionnels dont les missions de contrôle et d’audit des comptes sont encadrées par la loi. Mais dans le détail, ces missions et attributions diffèrent assez sensiblement.

 

L’expert-comptable

C’est l’interlocuteur régulier de comptabilité pour l’entreprise dans la plupart des cas.

-      il peut en effet intervenir auprès de tout type d’entreprise pour en établir et en contrôler la comptabilité,

-      son intervention n’est pas, à quelques rares exceptions près, rendue obligatoire par la loi,

-      il établit voire atteste les comptes qu’il peut soumettre au nom de l’entreprise, et engage sa responsabilité sur leur sincérité.

Au-delà de ces fondamentaux, l’étendue exacte de ses missions est déterminée par la lettre de mission et donc par son accord avec le client. 

Le comptable peut ainsi notamment :

-      établir et soumettre les déclarations fiscales de l’entreprise,

-      établir et soumettre les déclarations sociales de l’entreprise,

-      ce qui peut comprendre l’établissement de la paie aux salariés, du décompte de leurs congés, etc.,

-      outre ces missions techniques, il a un rôle de conseil sur la gestion de l’entreprise apprécié par les dirigeants.

Ses honoraires sont totalement libres, et il peut être payé soit à l’heure, soit dans le cadre d’un forfait comprenant diverses prestations, au mois, au trimestre, à l’année, à la mission…

 

À lire : 

 

Le commissaire aux comptes

Le commissaire aux comptes intervient lui dans des situations plus encadrées :

-      S’il peut intervenir dans n’importe quelle entreprise, son intervention est une obligation légale pour les SARL, les EURL, les SNC ou certains comités d’entreprise ;

-      Sa mission est également d’ordre légal et c’est au Procureur de la République qu’il doit rendre compte de la sincérité des comptes d’une entreprise, notamment par rapport aux comptes annuels présentés aux investisseurs ;

-      Il jouit à ce titre de larges pouvoirs d’investigation, lui permettant d’interroger tout collaborateur ou partenaire de l’entreprise, et de se faire communiquer n’importe quel document ;

-      Cette attestation a une force sensiblement plus probante ;

-      Son indépendance étant strictement encadrée, il ne saurait s’engager dans un rôle de conseiller des entreprises ;

-      La durée de sa mission est également encadrée par la loi, fixée à 6 exercices ;

-      De même que ses honoraires, dont le barème est précisément édicté, en fonction de divers critères relatifs à sa mission.

 

 

Solutions alternatives : comptabilité d’entreprise en Centre de Gestion Agréé ou en ligne ?

On le voit, les questions relatives au choix, soit d’un commissaire aux comptes, soit d’un comptable pour l’entreprise ne se posent souvent pas, ce choix étant dans plusieurs cas imposé par la loi. Mais le choix de la formule de comptabilité d’entreprise peut aussi être restreint pour des raisons purement financières. Des solutions alternatives existent permettant de trouver un comptable pour l’entreprise réputé moins onéreux : la comptabilité en centre de Gestion Agréé, ou la comptabilité en ligne.

 

Comptabilité d’entreprise en Centre de Gestion Agréé

Un Centre de Gestion Agréé (CGA) est une association de loi 1901. Les CGA ont été créés pour venir en aide aux entreprises de tous secteurs, artisanat, commerce ou industrie, et quel que soit leur régime fiscal et d’imposition. Et le rôle principal de ces structures est précisément d’apporter une assistance en matière fiscale et comptable.

Comme les experts-comptables, ils ont comme principales prérogatives un rôle de conseil, d’aide et d’assistance envers leurs adhérents :

-      ils produisent différents documents aidant à piloter leur activité,

-      ils les informent sur les changements légaux,

-      ils organisent des réunions avec des entreprises du même secteur.

-      ils analysent leur comptabilité pour vérifier leur cohérence au niveau fiscal et social.

Le grand intérêt pour une entreprise de recourir à un CGA est qu’elle bénéficiera d’une non-application de la majoration de 25% sur leur bénéfice imposable.

Mais attention : contrairement aux experts-comptables, les Centre de Gestion Agréés ne tiennent pas et ne certifient pas les comptes de leurs adhérents.

 

À lire : Quand faire appel à un Centre de Gestion Comptable Agréé ?

 

Comptabilité en ligne

Les cabinets de comptabilité en ligne représentent une alternative nouvelle pour les dirigeants, mettant en avant des coûts d’abonnement apparemment peu élevés. Le coût de la location du logiciel, qui n’a pas besoin d’être installé puisqu’il est exécuté depuis le navigateur internet en mode cloud, est compris dans l’abonnement.

L’expert-comptable en ligne est joint uniquement à distance, et les pièces nécessaires à sa mission lui sont soumises par internet, via une plate-forme logicielle simplifiée.

Cette nouvelle solution représente plusieurs avantages :

-      Les solutions sont réputées simples à l’usage et le client peut commencer à faire traiter sa comptabilité en quelques minutes, après avoir identifié son prestataire sur internet ;

-      Les prix d’appel sont également réputés moins élevés que ceux des services d’un professionnel de proximité traditionnel, parfois inférieurs à 50 euros par mois ;

-      La comptabilité et les principaux indicateurs sont pour partie compilés en temps réel ;

-      Ils sont accessibles en tout lieu, à tout moment, depuis un ordinateur connecté à internet.

Des inconvénients existent également :

-      Tous les logiciels ne se valent pas ;

-      Certaines opérations doivent être enregistrées par le client avec une saisie manuelle ;

-      Un certain temps de formation au logiciel peut être nécessaire ;

-      Le coût doit être très précisément étudié, avec toutes les fonctionnalités et options nécessaires, et en fonction du nombre d’opérations estimé ;

-      Et évidemment, certains dirigeants préfèrent avoir leur prestataire disponible « en face à face ».

 

Vous pouvez si vous le souhaitez remplir notre formulaire et recevoir des devis d'experts-comptables en ligne.

Commencez votre demande de devis en Comptabilité externalisée/ expert comptable
Donnez votre avis sur ce guide