Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Les différents acteurs de la comptabilité d’entreprise

 Faire le choix de l’externalisation de la comptabilité d’une entreprise, c’est entrer sur le terrain de jeu de plusieurs acteurs : cabinets comptables, experts-comptables, commissaires aux comptes ou encore centres de gestion agréé.

Qui sont ces acteurs de la comptabilité d’entreprise ? Qu’est-ce qui les différencie ?

 

L’expert-comptable

L’expert-comptable travaille bien souvent en collaboration avec une équipe de collaborateurs. Si l’expert-comptable est également un professionnel des chiffres, son rôle et sa responsabilité sont en revanche plus étendus :

  • Il dresse le bilan et le compte de résultat de l’entreprise
  • Il établit et transmet la liasse fiscale au service des impôts
  • Il apporte également son expertise d’un point de vue fiscal et social
  • Il remplit une véritable fonction de conseil pour ses clients

Au-delà de cet aspect, le recours à un expert-comptable est l’assurance pour le client d’une couverture en cas d’erreurs dans les écritures ou de retard dans les versements des charges fiscales et sociales.

Un expert-comptable est en effet responsable des éventuelles fautes qu’il commet dans ses missions. L’attestation des comptes de ses clients fait partie de son champ de compétences.

Centres de Gestion Agréé (CGA) : des associations au service des entreprises

Un CGA est une association de loi 1901. Les CGA ont été créés pour venir en aide aux entreprises de tous secteurs, artisanat, commerce ou industrie, et quel que soit leur régime fiscal et d’imposition.

Le rôle principal de ces structures est d’apporter une assistance en matière fiscale et comptable. La grande différence avec les experts-comptables est qu’un Centre de Gestion Agréé ne tient pas et ne certifie pas les comptes de ses adhérents.

Ils ont comme principales prérogatives un rôle de conseil, d’aide et d’assistance envers leurs adhérents :

  • ils produisent différents documents aidant à piloter leur activité,
  • ils les informent sur les changements légaux,
  • ils organisent des réunions avec des entreprises du même secteur.
  • ils analysent leur comptabilité pour vérifier leur cohérence au niveau fiscal et social.

Le grand intérêt pour une entreprise de souscrire à un CGA est qu’elle bénéficiera de fait de la non application de la majoration de 25% sur leur bénéfice imposable.

Le commissaire aux comptes, le certificateur

Le commissaire aux comptes intervient en bout de ligne de la tenue de la comptabilité d’une entreprise car son rôle principal est de certifier que les comptes du client sont sincères et ne présentent pas d’anomalies majeures.

Il travaille à partir des pièces établies par les comptables internes de l’entreprise et celles des experts-comptables : bilan et compte de résultat notamment.

Le saviez-vous ?

Le recours à un commissaire aux comptes n’est obligatoire que pour certaines typologies d’entreprises :

- Les Sociétés Anonymes,

- Les SARL dépassant deux des trois seuils : un CA supérieur à 3 100 000 €, un total du bilan supérieur ou égal à 1 550 000 €, un effectif supérieur à 50 salariés.

- Les SAS dont le CA est supérieur à 2 000 000 €, un bilan supérieur à 1 000 000 €, un effectif supérieur ou égal à 20 salariés. 

Commencez votre demande de devis en Comptabilité externalisée/ expert comptable
Donnez votre avis sur ce guide