Trouvez un Expert Comptable dans votre ville  !
Trouvez un Expert Comptable dans votre ville  !
Comparez 4 Experts-Comptables
dans votre ville !
Comparez 4 Experts-Comptables

Gestion comptable : Le rôle du Centre de Gestion Comptable Agréé

Temps de lecture : 6 min

Un Centre de Gestion Agréé, qu’est-ce que c’est ?

Un centre de gestion agréé (CGA) est un organisme, dont l’objectif est de venir en aide aux entreprises sur les questions fiscales. Il intervient également pour la prévention des risques financiers. Les centres de gestion agréés (CGA) s’adressent à toutes les petites entreprises, qu’importe leur taille ou leur secteur d’activité. On y retrouve d’ailleurs des entreprises industrielles, des entreprises commerciales, artisanales ou encore agricoles.

Information importante : les centres de gestion sont obligatoirement des associations légalement constituées. Créés par la loi de finance du 24 décembre 1974, les centres de gestion agréés sont dirigés par des personnes physiques ou morales, inscrites à l'ordre des experts-comptables. Dans certains cas, le centre de gestion agréé peut demander l'assistance d'un inspecteur des impôts, afin de l’aiguiller sur des questions fiscales.

Pour adhérer à un centre de gestion agréé, le chef d’entreprise dispose d’un délai de 5 mois à partir de la date d’ouverture de l’exercice (et 3 mois en cas de renouvellement d’adhésion).

Bon à savoir : passé ces délais la société ne pourra plus prétendre aux divers avantages du centre de gestion agréé.

Pour le versement des cotisations, il est possible d’effectuer des virements par internet ou de régler le centre par chèques. En choisissant d’adhérer à un centre de gestion agréé, la société accepte de fournir une comptabilité transparente et sincère à l’organisme. En cas de manquements, l’entreprise peut se faire exclure du centre de gestion.

Le rôle des Centres de Gestion Agréés (CGA)

Le centre de gestion agréé (CGA) a un véritable rôle d’accompagnement des petites structures. Il les aide notamment sur des questions fiscales et intervient dans le cadre de la prévention des risques financiers.

Bon à savoir : le décret n° 2016-1356 apporte des précisions concernant l’implication du centre de dans l’analyse des risques. Il est noté que l’action du centre de gestion agréé est avant tout de s’assurer que les déclarations fiscales de l’entreprise sont correctement établies.

Les centres de gestion agréés sont également amenés à animer des réunions ou des formations, sur des thématiques telles que le droit, la comptabilité, la fiscalité ou encore la gestion.

En parallèle de cela, les centres de gestion agréés doivent également s'assurer de la concordance, de la vraisemblance et de la cohérence entre la déclaration de résultat et les déclarations de taxes sur le chiffre d'affaires. Suite à cela, ils devront envoyer leur compte-rendu à leurs adhérents.

À retenir : les centres ne sont pas là pour établir la comptabilité de l’entreprise, mais bien pour aider le dirigeant dans ses démarches. De ce fait, ils ne peuvent être responsables d’une mauvaise analyse si les données transmises étaient faussées.
Enfin, les centres de gestion agréés peuvent être amenés à :

  • aider les dirigeants dans la dématérialisation et la télétransmission de leurs déclarations fiscales
  • procéder à l’accompagnement des micro-entreprises au sens du droit européen
  • procédé à un audit de leur activité

Centre de gestion comptable agréé

Centre de gestion agrée, est-ce obligatoire ?

Pour bénéficier de l’aide et de l’assistance d’un centre de gestion agréé, il faut y avoir adhéré. Le délai pour le faire est de 5 mois à partir de la date d’ouverture de l’exercice (et 3 mois en cas de renouvellement d’adhésion). Il n’est donc pas obligatoire d’y souscrire, même si les avantages y sont nombreux ! Pour les petites structures, adhérer à un centre de gestion agréé permet avant tout de ne pas se retrouver seul face aux démarches fiscales. C’est également un bon moyen pour éviter les risques financiers, grâce à l’avis de professionnels avertis.

En d’autres termes, le centre de gestion agréé ne réalisera peut-être pas votre comptabilité, mais vous permettra de faire perdurer votre activité ! Aujourd’hui, la plupart des TPE ne parviennent pas à s’en sortir, faute de connaissances dans les domaines du droit et de la fiscalité.

Alors pour mettre toutes les chances de votre côté, il est préférable d’adhérer à un centre de gestion agréé !

Les avantages du centre de gestion agréé

Quand on dirige une petite entreprise, il ne faut pas compter ses heures et avoir des connaissances dans de nombreux domaines comme le droit ou la comptabilité. En effet, la plupart des petites structures centralisent les missions par manque de personnel. Il n’est d’ailleurs pas rare de voir le dirigeant assumer l’ensemble des tâches.

Afin de vous libérer du temps sans investir trop d’argent, vous pouvez faire appel à un centre de gestion agréé. Cet organisme associatif est spécialisé dans l’assistance aux petites entreprises. Il intervient notamment sur des questions juridiques ou fiscales et sensibilise les chefs d’entreprise sur les risques financiers.

Pour bénéficier de l’assistance d’un centre de gestion agréé, il suffit d’y adhérer. Vous avez jusqu’à 5 mois à partir de la date d’ouverture de l’exercice et 3 mois en cas de renouvellement d’adhésion.

Passer par un centre de gestion agréé offre beaucoup d’avantages. Tout d’abord, une dispense de majoration de 25% du bénéfice imposable. Un avantage non-négligeable, puisque cela contribue à réduire l’impôt sur le revenu. Attention toutefois, car cette majoration s’applique uniquement aux contribuables soumis à un régime réel et sous réserve de fournir un justificatif d’adhésion à un centre de gestion agréé.

Bon à savoir : à titre de comparaison, l’exonération pour les non-adhérents est de 10 % pour l’imposition des revenus 2022.

Parallèlement à cela, adhérer à un centre de gestion permet de bénéficier d’une réduction d’impôt pour les frais de tenue de comptabilité et d’adhésion. Cette aide peut représenter jusqu’à 2/3 des frais engagés.

Information importante : deux conditions sont à remplir pour pouvoir bénéficier de cette exonération. Votre chiffre d’affaires ne doit pas excéder les limites du régime micro et l’adhérent doit avoir opté pour un régime réel d’imposition BIC ou BA ou à la déclaration contrôlée BNC.
Enfin, depuis la loi de finances pour 2019, l’adhésion à un centre de gestion permet de déduire le salaire du conjoint.

Comment choisir son centre de gestion agréé ?

Les centres de gestion agréés se situe un peu partout en France. Constitués d’experts en gestion et gestion comptable, les CGA peuvent soutenir les sociétés à n’importe quelle étape de leur développement.

Afin de bénéficier d’un accompagnement adapté, il est préférable de faire appel à un centre de gestion agréé dès la création de l’entreprise. Vous pouvez également faire appel à des CGA spécialisés dans votre secteur.

Enfin, au-delà de favoriser un CGA à l’aise avec votre profession, il est conseillé d’en choisir un à proximité de chez vous.
La liste officielle des centres de gestion agréés est disponible auprès de la fédération des centres de gestion agréés.
Pour bien choisir votre centre de gestion, n’hésitez pas à demander un devis en ligne. Ce document vous aidera à analyser les prix du centre de gestion, ainsi que les prestations proposées.

Bon à savoir : pour les professions libérales, il est possible de se tourner vers une association de gestion agréée (AGA). Cette organisation vous proposera les mêmes prestations et conditions d’adhésion que le centre de gestion agréé.

Vous pouvez si vous le souhaitez remplir notre formulaire et faire une demande de devis en comptabilité