Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

L’expert-comptable : une précieuse aide à la création d’entreprise

Lorsqu’ils mûrissent un projet d’entreprise, les entrepreneurs sont souvent tentés de demander avis et conseils à toute une série de relations et contacts. Pourtant, ils ne pensent que rarement à faire appel à un vrai professionnel, qui peut leur apporter une précieuse et réelle aide à la création d’entreprise : l’expert-comptable.

En effet, les compétences-clefs d’un expert-comptable, tant techniques que sur le plan du conseil, s’avèrent tout à fait indiquées pour aider l’entrepreneur dans son projet de création d’entreprise. L’expertise comptable, pour la création d’entreprise, est notamment particulièrement utile dans la recherche d’aides financières à la création d’entreprise.

Enfin, il faut savoir que l’aide du comptable pour une création d’entreprise ne se limite pas à la phase technique et administrative de la création : elle est également précieuse en amont dans la phase de pré-création, et en aval, dans la phase de démarrage.

 

Les compétences-clefs d’un expert-comptable pour l’aide à la création d’entreprise

Par sa formation et par sa conception même de ses missions, l’expert-comptable jouit de compétences-clefs pour accompagner un créateur d’entreprise. Mais il serait dommage de négliger la dimension de conseil de son rôle d'expert-comptable, également dans le cadre d’une création d’entreprise.

 

Compétences techniques

Les compétences techniques de l’expert-comptable mettent ce professionnel dans une position idéale pour apporter une aide à la création d’entreprise véritablement utile. L’expert-comptable est en effet en mesure d’intervenir dès les premiers instants de la vie de la future structure, tout en ayant une vision globale du projet.

Le business-plan étant un élément essentiel du projet de création d’entreprise, les compétences en matière de comptabilité trouvent un cadre naturel à leur expression, notamment pour l’établissement du dossier prévisionnel :

-      prévision du chiffre d’affaires à court, moyen et long termes,

-      calcul des frais de création,

-      calcul des Besoins de fonds de roulement (BFR),

-      calcul de l’investissement initial requis,

-      détermination du seuil de rentabilité (« break-even point »)

-      détermination des stratégies de sortie (« exit strategies »), etc.

Toutes ces compétences permettent à l’entrepreneur d’avoir une visibilité concrète sur la viabilité de son projet. Mais elles lui permettent aussi de compiler tout un dossier, qui lui ouvrira les portes des banques voire du financement bancaire pour démarrer l’activité.

L’expert-comptable est également compétent, quitte à faire appel au soutien d’un collègue spécialisé dans son cabinet, pour mener à bien la phase administrative de la création d’entreprise :

-      rédaction des statuts,

-      rédaction des éventuels pactes d’actionnaires ou associés,

-      établissement des formalités déclaratives, etc.

 

L'expert-comptable et la dimension essentielle de son rôle de conseil pour la création d’entreprise

Il serait néanmoins regrettable de ne considérer le comptable, grâce à ces compétences techniques, que comme un simple exécutant dans la phase d’aide à la création d’entreprise. Une très grande partie de la valeur ajoutée d’un expert-comptable est apportée par son rôle de conseil, et cela se vérifie également dans le cadre d’un projet de création d’entreprise.

Par la prise de connaissance du projet en effet, il est à même d’apporter une analyse objective et critique sur la viabilité de celui-ci :

-      Il conseille dans le choix de la structure juridique. Point essentiel, la forme juridique d’une entreprise détermine le statut fiscal, les obligations comptables ou encore le niveau de couverture du gérant de la société. Demander l’aide d’un expert-comptable s’avère là encore stratégique ;

-      Il accompagne dans la recherche de financement. A qui s’adresser pour lever des fonds ? Comment négocier les taux d’intérêts les plus avantageux ? Voilà les questions auxquelles l’expert-comptable peut répondre grâce à ses connaissances poussées du terrain et du contexte économique ;

-      Pour aller plus loin, l’expert-comptable peut ainsi constituer tout un plan de financement en bonne et due forme ;

-      En conséquence, il peut ainsi participer à la négociation directe avec les banquiers ou partenaires éventuels les demandes de financement ;

-      Surtout, après le lancement de l’activité, le comptable, qui sera de toute façon nécessaire à d’autres tâches classiques de comptabilité, pourra établir le suivi du projet d’activité.

 

N'hésitez pas à faire une demande de devis comptable pour en savoir plus. 

 

L'expert-comptable : un expert des aides financières à la création d’entreprise

L’expert-comptable a également cet avantage décisif d’être un véritable spécialiste des aides financières à la création d’entreprise. Et étant donné la complexité des règles encadrant l’octroi de ces aides, voire les difficultés à compléter les dossiers de demande ou même trouver les informations sur leur fonctionnement et sur les critères d’éligibilité, son aide est réellement précieuse.

Ces aides se divisent en trois catégories :

- les aides à la création « automatiques »,

- les aides à la création sur dossier,

- et les aides au démarrage pour les nouvelles entreprises.

 

Les aides à la création d’entreprise « automatiques »

Tous les salariés ne le savent pas mais ils peuvent demander plusieurs types d’aides à la création d’entreprise à Pôle Emploi (Dossier Pôle Emploi : Je crée ou reprends une entreprise).

Ces aides sont accordées automatiquement si le chômeur créateur d’entreprise a cotisé suffisamment longtemps à l’assurance chômage et n’a pas quitté volontairement son emploi (un projet de réforme reste actuellement à concrétiser en France à ce dernier point).

Cette aide peut prendre plusieurs formes :

-      L’Aide aux chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprise (ACCRE) consiste en une exonération de charges sociales pendant un an, et en un accompagnement stratégique, juridique et comptable du créateur d’entreprise ;

-     L’Aide à la Reprise ou Création d’Enterprise (ARCE) s’ajoute à l’ACCRE pour les chômeurs indemnisés : ils pourront choisir entre le versement sous forme de capital d’une partie du total des allocations de retour à l’emploi qui lui sont dues, ou du maintien de leur versement mensuel de l’Allocation de Retour à l’Emploi.

Par ailleurs, les créateurs d’entreprise ont également droit à un crédit d’impôt dans le cadre d’une souscription au capital d’une PME. Ils peuvent ainsi se faire rembourser indirectement par l’Etat jusqu’à 18% des sommes déboursées pour la création de l’entreprise.

Dans tous les cas, les conditions sont assez précises et l’expert-comptable sera une ressource parfaitement informée.

 

Les aides sur dossier

D’autres aides sont possibles, mais réclament l’établissement d’un épais dossier, que l’expert-comptable sera en mesure de constituer rigoureusement pour son client.

Pour la création d’entreprise, ces aides comprennent :

-      Les primes régionales à la création d’entreprise, versées par les chambres de commerce ou conseils régionaux, selon des critères et conditions variant parfois considérablement d’une entité à l’autre ;

-      Les prêts d’honneur accordés par les Chambres de Commerce et d’Industrie (CCI), les réseaux ADIE, France Initiative, Entreprendre, et d’autres, qui représentent des prêts allant jusqu’à quelques dizaines de milliers d’euros, sur quelques années, à taux d’intérêt minime ou nul.

 

Les aides au démarrage de l’activité

Une fois l’entreprise effectivement créée, l’expert-comptable peut également constituer les dossiers parfois très complexes requis pour les demandes d’aides « au démarrage » de l’activité :

-      CICE et crédit d’impôt recherche,

-      Aides liées au statut de jeune entreprise innovante,

-      Avances et prêts d’OSEO,

-      Fonds régionaux d’aides au conseil, pour la réalisation d’études de marché,

-      Pépinières d’entreprise et incubateurs, pour les locaux.

 

Se faire accompagner par un expert-comptable lors des trois phases clefs de la création d’entreprise

On l’a vu, pour ses conseils en création d’entreprise, le comptable se révèle comme un allié précieux de l’entrepreneur. Son aide à la création d’entreprise est pertinente non seulement dans la phase de création à proprement parler, mais également dans la phase de pré-création et dans la phase de lancement.

 

Pendant la phase de pré-création : le pronostic-conseil

Pendant cette phase, l’expert-comptable écoute son client lui expliquer le projet, donne son avis sur sa viabilité et le conseille sur les meilleures stratégies à mettre en place pour faire fonctionner ce projet.

Ces conseils portent notamment, à ce stade, sur :

-      Le choix de la structure juridique la plus adaptée, notamment en fonction du projet de financement, des qualités et du nombre d’investisseurs envisagé ;

-      Le choix du statut social du gérant ou dirigeant, de façon à déterminer comment il pourra se rémunérer lors de la phase de création d’entreprise et après ;

-      L’établissement du plan de financement ou business plan ;

-      La recherche d’aides financières à la création d’entreprise.

 

Pendant la phase de création : les démarches et formalités

Le processus est lancé ! L’expert-comptable fait alors valoir ses compétences liées au domaine juridique dans cette phase où toute une série de déclarations sont à établir.

Il pourra ainsi se charger :

-      de rédiger les statuts,

-      de rédiger l’éventuel pacte d’actionnaires,

-      de rédiger et d’enregistrer le PV de l’AG inaugurale,

-      de les déclarer au greffe en établissant un formulaire, M0, P0 ou autre,

-      de procéder aux annonces légales,

-      d’enregistrer la société au CFE, à l’Insee, etc.

 

Pendant la phase de post-création/démarrage : la mise en place d’outils de pilotage

Immédiatement après la création effective de la société, l’expert-comptable saura à nouveau se rendre utile :

-      en établissant les premiers contrats de travail et en participant aux recrutements,

-      en accompagnant le dirigeant pour l’ouverture du ou des comptes en banque,

-      en effectuant les premières démarches fiscales, puis les démarches régulières.

Son intervention sera alors également judicieuse pour mettre en place un certain nombre de tableaux de bords pour aiguiller le chef d’entreprise.

C’est le début de la phase « régulière » du travail de n’importe quel expert-comptable. Mais cette phase apparaît ici comme le simple prolongement du projet, à l’origine duquel ce comptable aura déjà commencé à s’impliquer.

L’expert-comptable, qui a vocation à servir l’entreprise avant, pendant et de nombreuses années après la phase de création, peut donc être considéré comme un véritable partenaire de l’entreprise. Il fournit plus qu’une aide à la création d’entreprise, mais bien une aide au projet d’entreprise, d’activité et de croissance.

 

Vous pouvez si vous le souhaitez remplir notre formulaire et recevoir des devis d'experts-comptables

 

Commencez votre demande de devis en Comptabilité externalisée/ expert comptable
Donnez votre avis sur ce guide