Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Tarif d’un expert-comptable

« D’accord, j’ai besoin de mettre de l’ordre dans ma comptabilité, mais combien me coûte un expert-comptable ? » Telle est la plupart du temps la première réflexion qui passe par la tête d’un dirigeant de TPE qui réalise qu’il ne peut plus faire face lui-même ou avec ses ressources internes aux exigences liées à la tenue d’une comptabilité rigoureuse pour son entreprise. Il réalise alors que trouver une réponse claire à cette question est beaucoup plus difficile que pour n’importe quel autre prestataire – à part peut-être pour les avocats. D’une part parce que les honoraires varient énormément d’un professionnel à l’autre, d’autre part parce qu’il est difficile d’estimer, pour une mission, le coût d’un expert comptable.

Or si les honoraires des experts-comptables sont libres, ils n’en sont pas pour autant arbitraires. Les honoraires sont fixés pour une série d’actes facilement identifiés et la facturation obéit à des principes relativement peu nombreux et suffisamment clairs.

Sur cette base, le tarif d’une prestation comptable est généralement fixé selon deux modèles : la facturation à l’heure ou la facturation packagée.

Enfin, si le prix de la comptabilité externalisée reste un obstacle, plusieurs tactiques permettent au client d’optimiser le coût d’un expert comptable, de même qu’un modèle alternatif : le tarif d’un expert-comptable en ligne est en effet réputé moins élevé.

Comment le tarif d’un expert-comptable est-il déterminé ?

À une série d’opérations classiques bien délimitée correspond plusieurs fourchettes de prix généralement constatés.

Des honoraires libres, et des opérations multiples mais facilement identifiées

Les honoraires des experts-comptables sont libres.

Ce qui veut dire que ces professionnels peuvent facturer leurs prestations aux prix qu’ils souhaitent, contrairement à leurs « cousins » commissaires aux comptes dont la grille tarifaire est encadrée par la loi. Un dirigeant ne peut pas toujours, pour autant, choisir l’un ou l’autre de ces professionnels pour contrôler les comptes de l’entreprise (voir un autre article de ce guide qui détaille les différences entre les experts-comptables et les commissaires aux comptes).

Certes, des impondérables comme le coût du loyer et les frais de missions relatifs à l’implantation géographique du cabinet orientent naturellement les prix des comptables vers le haut dans les grandes villes. Mais la concurrence joue et des fourchettes de prix peuvent être mises en avant.

De plus, les tarifs d’un expert comptable sont ventilés entre un nombre relativement limité d’opérations courantes standardisées (tarifs hors taxes) :

-      La saisie des opérations comptables est généralement facturée entre 60 et 90€ de l’heure,

-      Le tarif d’un expert comptable pour la tenue d’un bilan est généralement compris entre 1 200 et 1 500 euros,

-      Le tarif d’un expert comptable pratiqué pour la gestion « sociale », avec la tenue des bulletins de paie, le décompte des congés, etc. est la plupart du temps compris entre 15 et 30 euros par mois par salarié concerné.

Les graphique ci-dessous vous fournit une estimation des tarifs annuels d'un expert-comptable, d'un Centre de Gestion Agréé et d'un logiciel de comptabilité en fonction du niveau de service. Si les logiciels de comptabilités et les Centres de Gestion Agréés représentent d'excellente alternatives, leur niveau de service est rapidement limité. C'est à ce moment-là que l'expert-comptable intervient.

Graphique tarif experts comptables

Des principes fondamentaux de facturation clairs

Certains principes fondamentaux de facturation sont également applicables.

Ainsi, si les honoraires sont libres, les « honoraires de succès » ou « success fees » sont rigoureusement interdits, sauf dans le cas de missions d’accompagnement à la cession ou l’acquisition d’entreprise, et seulement en partie. Impossible donc de rétribuer tout ou partie du travail de l’expert-comptable sur la base des résultats financiers de l’entreprise… quels que soient les talents de l’expert-comptable en matière d’optimisation comptable, par exemple. Il est également interdit aux comptables de fonctionner sur la base d’un barème.

Au-delà de ces principes, les honoraires des experts-comptables sont généralement calculés sur des bases connues :

-      La technicité du dossier, selon les types d’opérations réalisées par l’entreprise, avec des transactions internationales par exemple, ou des structures capitalistiques complexes,

-      Le volume des « diligences », c'est-à-dire des pièces, factures ou autres, à traiter dans le cadre de la mission,

-      Les frais de missions à engager, notamment les déplacements, en distance et en durée.

Les deux approches tarifaires classiques : tarification au temps passé et tarification packagée

Une fois ces principes établis et compris, le prix d’une comptabilité externalisée est généralement calculé selon deux approches : la tarification au temps passé et la tarification au forfait, « packagée ». Le choix n’est pas toujours facile à faire pour un client qui évalue pour la première fois les tarifs d’un expert-comptable.

La tarification au temps passé : une approche simple, une estimation difficile

Cette méthode de facturation est celle qui est la plus fréquemment utilisée car elle reflète la réalité du travail effectué sur la comptabilité du client. Pour cela, le cabinet d’expertise comptable produit un relevé des heures effectivement passées en y appliquant un taux horaire qui varie d’un cabinet à l’autre.

Cela étant, le taux horaire connaît des disparités importantes : la fourchette évolue entre un tarif de 50 euros à 150 euros de l’heure selon le niveau de l’intervenant qui fait le travail.

Il est dès lors difficile de donner une estimation globale du montant annuel de l’intervention d’un expert-comptable car il varie selon la quantité de travail que lui demande le dossier d’un client.

Au-delà du simple coût horaire, le tarif d’un expert-comptable est fonction :

-      du nombre de pièces à saisir, à enregistrer,

-      de la fréquence et du nombre de déclarations sociales et fiscales (mensuelles, trimestrielles, annuelles),

-      des éventuelles heures de conseils : création de société, réponse aux questions posées, situations intermédiaires, comptes prévisionnels…

-      de la nature des informations à traiter : données brutes (factures, ventes, achats…) ou pré-saisies (avec l’appui d’un salarié interne à l’entreprise cliente).

A ce volume horaire annuel, des coûts supplémentaires sont à prévoir pour l’établissement d’un certain nombre d’actes énoncés plus haut dans cet article :

-      frais de saisie additionnels,

-      frais d’établissement du bilan et du compte de résultats,

-      Frais d’établissement des bulletins de paie, etc.

Et si l’option correspondante a été souscrite :

-      frais d’établissement et de transmission des différents comptes sociaux aux administrations concernées,

-      frais d’établissement des tableaux de bord, etc.

Le pari des solutions packagées ou « forfaits » de comptabilité

Il s’agit là de la deuxième grande méthode de définition du tarif de la prestation de l'expert-comptable. Le client potentiel doit avant tout se souvenir de deux choses :

-      tous les packages sont personnalisés,

-      tous les packages sont négociables !

Afin de parvenir avec un accord sur un forfait, le client doit tenter de correctement évaluer le coût de l’expert-comptable et de ses services et le comptable va tenter d’estimer le volume de travail nécessaire. Un rendez-vous est donc indispensable avec le client pour que l’expert-comptable examine la situation générale sur laquelle il devra travailler, et qu’il évalue le temps qu’il consacrera au dossier et formalise une offre forfaitaire.

Ce calcul est simple : l’expert-comptable multiplie son taux horaire par le temps qu’il estime nécessaire. La lettre de mission reprend ces informations et mentionne le fait que le budget pourra ou non être réévalué en cours d’exercice.

Et s’il n’est pas prévu que le budget packagé soit réévalué, chacune des parties pourra se sentir éventuellement lésée :

-      le temps passé est supérieur à l’estimation : l’expert-comptable est perdant,

-      le temps passé est inférieur à l’estimation : le client est perdant ;

-      à l’extrême limite, quand le volume de pièces a traiter devient vraiment considérable, il devient plus rentable d’embaucher un collaborateur spécialisé qui s’acquittera des tâches comptables au sein même de l’entreprise !

Pour limiter ces aléas, le forfait peut être « régularisé » : le comptable facture des acomptes régulièrement pendant l’année et en fin d’exercice, le coût de l’expert comptable est régularisé « au réel », en fonction du travail effectivement fourni.

Tarif expert-comptable

Stratégies d’optimisation du tarif de l’expert comptable et solutions alternatives

Lorsque les tarifs paraissent trop élevés, beaucoup de clients d’experts-comptables ignorent que par quelques pratiques simples, ils peuvent largement optimiser le coût des prestations. Ils ignorent également souvent qu’à côté des experts-comptables de proximité existent d’autres types de structure, qui peuvent s’avérer plus économiques.

Conseils pour optimiser le tarif des prestations comptables

Face à la diversité des tarifs de comptables pour les sociétés, souvent élevés, plusieurs stratégies peuvent être mises en place pour optimiser le coût des prestations.

Les premiers conseils sont les plus simples à mettre en place – pourtant, remarquablement peu de clients y songent :

-      Le premier conseil est… de demander autant de tarifs que possible, à autant de cabinets comptables que possible. Ce type de tâche est facilité par des services qui permettent de mettre en quelques clics les entreprises en relation avec des fournisseurs de produits et services, afin de comparer des devis et de choisir la meilleure prestation au meilleur tarif, comme Companeo. Alors, comparez les experts-comptables et leurs tarifs !

-      Deuxièmement, le coût de l’expert-comptable dépendant largement du temps passé à traiter les pièces comptables, beaucoup peut être fait pour minimiser ce temps : cela passe par la dématérialisation, le choix des bons logiciels… et surtout, simplement, par un rangement et un classement rigoureux des pièces.

 

La lettre de mission, qu’il faut impérativement demander au comptable avant le début de son travail, est un élément capital pour bien apprécier le coût d’un expert comptable.

Lors de la préparation de cette lettre afin d’éviter les mauvaises surprises, le client prévoyant veillera notamment à :

-      Faire mentionner sur la lettre de mission le nombre de rendez-vous annuels prévus. Chaque rencontre étant facturée à l’heure, le budget total peut vite grimper.

-      Demander à ce que la lettre de mission fasse clairement mention d’un calcul détaillé des honoraires. Il est nécessaire de passer au crible chaque poste, chaque point de la prestation afin de déterminer une feuille de route précise et sans surprises.

-     Se renseigner sur le montant des prestations hors lettre de mission. De nombreux services n’entrent pas dans son champ d’application direct. Ainsi la gestion de la paie, les situations intermédiaires, l’assistance juridique ou encore la rédaction d’actes… sont autant de prestations facturées en plus.

-      Demander de quelle manière sera réévalué le budget. Dans le cas de l’offre packagée, comment le cabinet va-t-il ré-estimer le coût total ? Pour un tarif au temps réellement passé, quelles sont les frais supplémentaires auxquels l’entreprise peut s’attendre ?

 

Enfin, il faut se souvenir que le client n’est pas pieds et poings liés par son comptable et les tarifs qu’il impose. Le comptable ne peut pas facturer ce qu’il veut, et le client a des recours !

-      une procédure de conciliation peut être demandée,

-      le Président du Conseil Régional de l’Ordre des Experts Comptables peut être amené à rendre son arbitrage.

L’alternative des experts-comptables en ligne

En réalité, plusieurs alternatives existent au modèle dominant des experts-comptables de proximité, en cabinet. Le comptable indépendant en est une, tout comme les Centres Agréés de Gestion, mais ces solutions ne permettent pas la certification des comptes.

Une autre alternative, plus récente, a été rendue possible par les évolutions technologiques : celle de l’expert-comptable en ligne.

En effet, le tarif d’un comptable en ligne semble très alléchant, avec des forfaits commençant à moins de 50 euros par mois. Et il s’agit là de véritables experts-comptables, en mesure de certifier les comptes, qui sont mis en relation avec le client et effectuent leur mission par l’intermédiaire d’une plate-forme logicielle en ligne.

Cependant, il faut là aussi être très attentif aux modalités de calcul du prix du comptable :

-      comme pour tout forfait, le prix dépendra du volume d’opérations à traiter et/ou du chiffre d’affaires de la société,

-      comme dans tout forfait encore, beaucoup de services seront, ou ne seront pas optionnels,

-      cette marge est d’autant plus grande que de nombreux services technologiques font partie de l’offre,

-      les coûts annexes de formation et d’assistance ne sont pas à négliger.

Mais des économies réelles restent réalisables par rapport au coût d’un expert-comptable, principalement en région parisienne !

Commencez votre demande de devis en Comptabilité externalisée/ expert comptable
Donnez votre avis sur ce guide