Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Franchise de restauration rapide : investissement conséquent et succès express ?

C’est LE secteur emblématique du système des franchises.

Connus dans le monde entier, McDonald’s, KFC, Burger King, Pizza Hut et d’autres, ont développé des réseaux de franchises en restauration rapide qui tentent des milliers de nouveaux entrepreneurs chaque année. Et le système n’est pas prêt de s’essouffler, comme  l’a prouvé l’engouement général lors du retour de Burger King en France. La France, que l’on disait culturellement hermétique à la restauration rapide, en est devenue une des principales terres d’élection, avec plus de 150 enseignes de « fast food ». Et chaque année ou presque, ce ne sont pas seulement de nouveaux restaurants qui ouvrent en franchise, ce sont des nouveaux concepts qui apparaissent, cherchant leur niche, leur créneau… Et qui, une fois qu’ils l’ont trouvé, s’ouvrent presque invariablement à la formule de la franchise : 70% des enseignes de fast foodsuivent en effet se modèle !

Où en est le secteur aujourd’hui ? Dans ce contexte de concurrence de plus en plus sévère, mais en perpétuel renouvellement, rejoindre une franchise dans le secteur de la restauration rapide est-il toujours un investissement judicieux ? Et d’ailleurs, quel est le coût prévisible pour devenir franchisé en restauration rapide dans les principaux réseaux – et dans ceux qui gagnent à être connus ?

Présentation de la franchise en restauration rapide et avantages

Le secteur de la restauration rapide continue à connaître une belle croissance, soutenue par une diversification toujours plus grande de l’offre. Ouvrir un fast food en franchise présente une série d’avantages, certains liés au secteur, d’autres liés à la formule de la franchise elle-même.

Où en est le secteur de la restauration rapide ?

Alors qu’il y a encore une trentaine d’années, le pire était promis à McDonald’s pour son arrivée en France, le pays du jambon-beurre est devenu une des destinations phares des franchises de restauration rapide. Et si le départ de Burger King en 1997 a pu faire craindre à une saturation du marché, le retour en fanfare de l’enseigne au Whopper en 2014 a signalé l’excellente vitalité du secteur.

Que s’est-il passé entre ces deux dates ?

Quarte événements ont structuré un nouveau modèle de croissance du secteur de la restauration rapide en France :

-        Le temps de pause déjeuner des Français a fondu comme milk shake au soleil, de plus d’une heure et demie dans les années 1970 à seulement 31 minutes en 2018 ;

-        L’offre, tant des chaînes internationales que des chaînes françaises s’est « francisée », avec des produits plus proches des goûts des consommateurs français ;

-        Le fast food est monté en gamme, justifiant la différence de prix entre Burger King et McDonald’s par exemple, mais provoquant aussi un afflux de nouveaux acteurs aux produits encore plus chers ;

-        Les concepts se sont multipliés, avec l’apparition de toute une série de niches, des bars à pâtes aux restaurants de sushi en passant par les restaurants de bagels, les bars à salade, à tacos, à Bo Buns…

 

En conséquence de toutes ces évolutions, le marché de la restauration rapide représente en 2018 un chiffre d’affaires de pas moins de 54 milliards d’euros, selon le cabinet Gia Conseil, soit plus de la moitié du marché de la restauration dans son ensemble (88 milliards d’euros).

Après avoir souffert de la crise, le marché repart donc très vite et très fort, avec près de 4% de croissance en valeur en 2016 et même des dépenses moyennes par repas en hausse.

Avantages des franchises en restauration rapide

Les franchises de restauration rapide bénéficient des avantages liés au système de la franchise en lui-même mais aussi d’avantages spécifiques liés au secteur.

Ainsi, comme toutes les franchises, les réseaux de restauration rapide offrent :

-        De réelles opportunités de carrières entrepreneuriales,

-        Un accompagnement tout le long du projet,

-        Une mutualisation d’un grand nombre d’outils et de ressources.

 

Mais plus que dans d’autres secteurs, ouvrir une franchise en restauration rapide permet de bénéficier d’atouts spécifiques appréciables :

-        Un système particulièrement rodé, où les ressources mises en commun et les formations ont atteint une dimension quasi industrielle ;

-        Des formules contractuelles très variées sur un grand nombre de conditions, permettant plusieurs types de partenariats, une implication plus ou moins grande du franchiseur ou une marge de manœuvre plus importante pour le franchisé ;

-        Une activité ouverte absolument à tous, aucune compétence en matière de cuisine n’étant nécessaire ;

-        Une activité faisant la part belle au travail en équipe, permettant de faire progresser ses aptitudes au management.

 Franchise Restauration rapide

Les enseignes et les apports personnels requis

Rien de plus facile aujourd’hui que trouver une franchise en restauration rapide pour tenter l’aventure de l’entrepreneuriat accompagné. Si les leaders comme McDonald’s, Quick ou KFC sont toujours indétrônables, ils sont en effet loin d’être les seuls sur le marché, et le créneau des hamburgers lui-même ne représente pas la seule opportunité. Outre les burgers, les futurs franchisés en restauration rapide pourront surfer sur la diététique, le bio, les soupes, la street-food chic, l’équitable… Les 6 principales catégories actuellement identifiables concernent les sandwicheries et saladeries, les sushi, les bagels, les bars à pâtes, les hamburgers et kebabs, et bien sûr les pizzeria. Toutes les enseignes demandent des montants variés en termes d’investissements de départ.

Les franchises en sandwicheries et saladeries

C’est en quelque sorte la version française du fast food.

Réalisant qu’une grande partie de la marge des boulangeries était réalisée sur les sandwiches, certains franchiseurs ont lancé des concepts de sandwicheries…avec ou sans vente de pains. Les saladeries participent de la même tendance du consommateur à privilégier des produits frais et sains.

A cette double catégorie appartiennent les franchises :

-        Subway, qui demande 80 000 euros d’apport personnel au minimum ;

-        Delifrance, pour 75 000 euros d’apport et 30 000 euros de droits d’entrée ;

-        Lina’s, avec 100 000 euros d’apport et 35 000 euros de droit d’entrée pour un CA annoncé de 200 000 euros par an environ ;

-        Sandwich market, qui demande un apport de 95 000 euros ;

-        Green is better représente la spécialisation saladerie, et demande 50 000 euros d’apport pour une redevance forfaitaire (ce qui est rare) de 200 à 400 euros par mois.

Les réseaux de restaurants de sushi

Les sushi sont une autre nouvelle tendance forte du marché de la restauration rapide « saine ».

Le nombre de franchises spécialisées s’est multiplié, et leurs coûts d’entrée sont variables :

-        Planet Sushi réclame au minimum 100 000 euros d’apport et 20 000 euros de droits d’entrée ;

-        Ouvrir un restaurant rapide en franchise Sushi Shop nécessite 150 000 euros d’apport et 40 000 euros de droits d’entrée ;

-        Rejoindre le réseau Matsuri pas moins de 250 000 euros d’apport et 47 000 euros de droits d’entrée.

Les restaurants à bagels

En quelques années, les restaurants à bagels se sont fait une place de choix dans l’univers de la restauration rapide, au croisement entre les produits sains et frais et les produits plaisir.

Parmi les principaux réseaux :

-        Bagelstein est sans doute l’enseigne la plus connue du secteur. Pour la rejoindre, un apport de 50 000 euros est nécessaire, plus des droits d’entrée de 18 000 euros, pour un chiffre d’affaires prévu de 150 000 à 200 000 euros en deux ans ;

-        BChef demande un apport de 60 000 euros et des droits d’entrée à hauteur de 21 000 euros, mais annonce un chiffre d’affaires en 2 ans pouvant atteindre 300 000 à 1 million d’euros ;

-        Chez Bagel Corner, l’apport atteint les 60 000 euros, les droits d’entrée 20 000, pour 200 000 à 800 000 euros de chiffre d’affaires ;

-        Les « diners » New York Factory, dont le concept ne se limite pas aux bagels, demandent eux un apport de 80 000 euros.

Les bars à pâtes

Les bars à pâtres représentent une autre nouvelle tendance en plein essor.

Parmi les réseaux de franchises, peuvent être évoqués :

-        Le numéro un de la spécialité Mezzo di Pasta, qui demande 50 000 euros d’apport et 18 000 euros de droits d’entrée ;

-        Francesca, avec 60 000 euros d’apport ;

-        Pasta Cozy, pour 60 000 euros d’apport également ;

Les franchises de fast food à hamburgers et kebabs

Spécialisation la plus connue des fast food, les restaurants à burgers suscitent l’apparition de toujours plus de nouvelles franchises.

Entre « anciens » et « nouveaux », peuvent être évoqués :

-        La franchise Burger King, qui requiert un apport assez salé de 300 000 euros ;

-        La franchise McDonald, qui demande elle un apport minimum de 180 000 euros et 700 000 euros d’investissement global pour un chiffre d’affaires prévisible de 2 millions d’euros en deux ans.

-        La franchise KFC, qui exige un apport de 200 000 euros et 41 900 dollars US de droits d’entrée ;

-        Mais aussi la franchise Big Fernand, avec un apport de 150 000 euros et 35 000 euros de droits d’entrée ;

-        Ou la franchise L’Artisan du Burger, pour un apport de 100 000 euros et 30 000 euros de droits d’entrée.

 

Etrangement, les restaurants rapides à Kebab ont mis très longtemps à s’ouvrir à la franchise. Certaines franchises de kebab existent néanmoins comme O’Kebap, qui réclame 65 000 euros d’apport.

Les pizzeria

Les pizzeria enfin représentent un autre secteur traditionnellement ouvert à la franchise et très largement représenté en France.

Parmi ses nombreuses opportunités :

-        Ouvrir un restaurant en franchise Pizza Hut nécessite 80 000 euros d’apport et 25 000 euros de droits d’entrée, pour un CA en 2 ans annoncé de 600 000 euros hors taxes ;

-        Privilégier son concurrent Domino’s demandera exactement les mêmes montants – mais pour un CA prévisible supérieur à 830 000 euros ;

-        Tenter l’aventure Stratto requerra 80 000 euros d’apport et 30 000 euros de droits d’entrée ;

-        D’autres enseignes proposent des tarifs plus accessibles, comme Pizza Plazza, avec moins de 30 000 euros d’apport et 8 000 euros de droits d’entrée. 

________________________________________________________

Pour aller plus loin

-        Quels financements pour ouvrir sa franchise ?

-        Les services bancaires pour professionnels

-        Devis en franchise de restauration rapide

Commencez votre demande de devis en Franchise
Donnez votre avis sur ce guide