Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Franchise Commerce alimentaire

A la tête d'une franchise en commerce alimentaire, prenez goût à la réussite ! Vous avez le sens du travail en équipe et le souci de la satisfaction du consommateur ? Vous désirez mettre à profit votre expérience des métiers de bouche dans une franchise en alimentation ? Vous avez déjà décidé le type de franchise alimentaire que vous souhaitez gérer : boulangerie traditionnelle, restauration rapide ?  

Chocolats, vins, glaces… Le choix est vaste si vous voulez vous lancer dans le commerce alimentaire. Des dizaines de réseaux de franchise se sont créés ces dernières années et recrutent aujourd’hui des candidats  dynamiques et motivés.

Franchise Commerce alimentaire

Commerce alimentaire : des franchises pour tous les goûts !

  • Chocolats, glaces  et confiseries : Jeff de Bruges, Amorino, Häagen Dazs, Léonidas, De Neuville, Glups…
  • Epicerie fine - Café - Thé - Vin - Jus de fruit : Nicolas, Coffea, Fauchon, Cavavin…
  • Alimentation biologique : Biocoop, Naturalia, La Vie Claire…
  • Mais aussi Boulangerie – pâtisserie, Supérettes et supermarchés

Un marché dynamique !

A lui seul, le secteur alimentaire (boulangeries et supérettes incluses) regrouperait 15 % des franchisés en activité.

On compte en France plus de 130 franchises spécialisées dans le commerce alimentaire… Et l’offre tend à s’étoffer avec l’apparition régulière de nouveaux concepts. Si des secteurs comme le chocolat ou la cave regroupent de nombreuses enseignes, toutes possèdent une spécificité : certains chocolatiers, par exemple, ne s’installent qu’en périphérie (Chocolats Roland Réauté).

Le recul de l’économie n’a pas vraiment eu de conséquences sur le commerce alimentaire. Malgré la crise, les consommateurs continuent de s’offrir des plaisirs à petits prix. Cela profite aux franchises de chocolat puisqu’elles font partie de celles qui connaissent la plus jolie progression : les différentes enseignes de franchise (Jeff de Bruges, Léonidas, De Neuville…) se développent partout en France… Et leurs stratégies d’innovation sont payantes : la consommation de chocolat ne cesse de progresser.

Chez les cavistes, la situation est un peu plus compliquée, la consommation de vin recule tandis que la grande distribution capte de plus en plus de parts de marché.

Côté glaciers, la donne est différente puisque le flux est plus saisonnier. Cela dit, les franchises connaissent une belle croissance : Amorino a ouvert plus d’une cinquantaine de franchises tandis que des enseignes comme Yeh ! Froen Yogurt and Café ou Cremeria Vienna cherchent leurs premiers franchisés.

Ouvrir une franchise en commerce alimentaire : combien ça coûte ?

L’apport personnel minimum requis varie en fonction des enseignes : de 30 000 € pour un Cavavin  (pour un CA prévisionnel de 300 000 €) à 235 000 € pour un Amorino dont le chiffre d’affaires prévisionnel monte à 450 000 €.

 

Le bio, un secteur qui marche au ralentit ?

Les franchises en alimentation bio on connu une belle croissance dans les années 2009-2010. Aujourd’hui, le développement des différentes enseignes (Biocoop, La Vie Claire, L’Eau Vive…) est beaucoup plus lent. Pourtant, selon le directeur général de Biocoop, après les scandales alimentaires récents, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à faire leurs courses dans des magasins bios… La tendance pourrait donc s’inverser dans les prochains mois.

 

Franchise en commerce alimentaire : les avantages

  • Un portefeuille d’enseigne fourni : chocolats, vins, glaces…
  • Des concepts qui évoluent en fonction du marché (par exemple, le chocolatier Jeff de Bruges propose désormais des glaces)
  • Pas besoin de connaissances techniques en chocolaterie ou œnologie : ce qui vous sera demandé, c’est d’être un bon vendeur et un bon gestionnaire
Commencez votre demande de devis en Franchise
Donnez votre avis sur ce guide