Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Rénovation : Guide pratique

Comment mener à bien votre projet de rénovation ? Vous allez être confronté à de nombreuses contraintes techniques et à des réalités financières : s’assurer de la faisabilité de votre projet, lister les travaux nécessaires, demander une évaluation de leur coût, effectuer les démarches obligatoires prévues par la législation, réagir face aux contraintes techniques… S’entourer de professionnels rompus à l’aménagement des locaux est indispensable.

 rénovation

Rénovation : comment mener son projet à bien ?

Le projet se déroule en deux phases :

  • Le diagnostic et l’étude. Diagnostiquer l’ensemble du bâtiment est essentiel afin de déterminer les éléments qui nécessitent une modernisation ou une mise en conformité et préparer toutes les installations techniques : électriques, sanitaires, électroniques…

Ce diagnostic peut être mené par un bureau d’études qui a l’expérience de ces chantiers. Il saura vous conseiller sur les meilleures pratiques, les aménagements complémentaires nécessaires et pourra attester de la sécurité des installations.

Dès cette étape, il est également crucial d’impliquer les salariés de l’entreprise dans le projet afin de recueillir leurs avis et les associer aux changements.

  • Le planning et le suivi : déterminer dès le départ un planning précis des opérations car un retard trop important dans le déroulement du projet peut faire peser le risque de pertes financières pour l’entreprise. 

Ce premier travail permettra notamment de définir la nature des travaux à prévoir : Le revêtement des sols, les plafonds, les peintures des murs, l’électricité, le câblage, les cloisons…

 

A qui s’adresser ?

Plusieurs acteurs peuvent intervenir dans un projet d’aménagement ou de rénovation : le maître d’œuvre, le space planner et le second œuvre.

  • Le maître d’œuvre : Son rôle est multiple. coordonner les différents acteurs de la rénovation, mener le projet, en assurer le suivi, respecter les délais et la bonne conduite générale des opérations. Le maître d’œuvre peut être soit un architecte, soit un bureau d’études. Mais ce rôle peut aussi être tenu par un de vos collaborateurs ou par le space planner à qui vous déléguez la mise en œuvre du projet.
  • Le space planner. Véritable organisateur de l’espace à rénover, le space planner peut être assimilé à un architecte d’intérieur. Mais ses prérogatives vont encore plus loin car il joue un rôle de conseiller sur la meilleure façon de créer une bonne atmosphère de travail, de repenser l’organisation des locaux, le choix du mobilier, la disposition des plans de travail…
  • Le second œuvre.Les professionnels du second œuvre interviennent dans les constructions après le gros œuvre. Ce sont aussi les artisans de la rénovation : carrelage, électricité, plomberie, plâtrerie, peinture, menuiserie…

 

Existent-ils des démarches légales obligatoires ?

Avant tout lancement de projet, il y a certaines démarches légales à mener. Le mieux est de se renseigner au plus tôt auprès des services d’urbanisme du lieu d’implantation, qui vous indiqueront les formalités à effectuer. Voici cependant un bref récapitulatif de ces démarches :

Type de travaux

Démarches légales

Aménagement intérieur

sans changement d’usage final(activité)

Sur des travaux peu importants tels que les peintures, les sols ou les plafonds, aucune demande d’autorisation n’est requise.

avec changement d’usage final (activité)

Une déclaration de travaux et une demande de permis de construire auprès de la Mairie sont obligatoires.

Aménagement extérieur

sans changement d’usage final (activité)

Pour les travaux d’extérieurs sur la façade ou la vitrine par exemple : il faut faire une déclaration préalable de travaux et demander un permis de construire.

avec changement d’usage final (activité)

Passage d’un local privé à un usage commercial

Bâtiment initial

Une déclaration de travaux accompagnée d’une demande de permis de construire est nécessaire.

extension

Aménagement ou modernisation de locaux accueillant du public

La demande de permis de construire devra faire apparaître certaines informations concernant la sécurité incendie et l’accès des personnes handicapées ou à mobilité réduite (plans intérieurs avant aménagement, notice de sécurité incendie, notice d’accessibilité...)

 

En règle générale, le permis de construire est obligatoire dès lors que les structures porteuses ou la façade du bâtiment sont modifiées. Quant à la déclaration préalable, elle est parfois suffisante lorsque le local change uniquement d’activité et ne fait pas l’objet de travaux importants.

Comment calculer son budget ?

Le montant de l’investissement dépend de nombreux critères : la nature des travaux et leur importance, la surface à rénover… Il n’est donc pas possible de donner un budget précis car il dépend des caractéristiques de votre projet.

La démarche la plus simple consiste à demander des devis auprès des professionnels de la rénovation et de l’aménagement des locaux : cela permet de comparer dans le détail les prestations proposées et de faire jouer la concurrence à niveau égal de compétences. Le devis permet également de tracer une feuille de route claire dès le début de l’action : travaux demandés, matériaux souhaités, délais, planning…

A titre indicatif cependant, voici quelques tarifs observés en 2013 selon les corps de métiers :

  • Mise aux normes de l’électricité : 500 € / m²
  • Pose double vitrage : de 500 € à 800 € / m²
  • Réfection des sols : 400 € / m²
  • Réfection des murs : environ 500 € / m²
  • Réorganisation de l’espace : 800 € / m²
  • Aménagement d’un coin cuisine : de 4 000 € à 5 000 €.
Commencez votre demande de devis en Travaux et aménagement