Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Aménagement de bureaux : les normes à respecter

Des travaux de rénovation ou d’aménagement de bureaux représentent l’occasion de vérifier la conformité de certaines installations. C’est aussi l’occasion de procéder aux travaux visant à respecter les normes en matière d’éclairage ou de sécurité incendie.

 aménagement bureau

Aménagement bureau : les normes d’éclairage à respecter

S’attacher à respecter les normes d’éclairage dictées par la loi permet de favoriser un environnement de travail agréable,  dans lequel le personnel peut effectuer ses tâches quotidiennes dans les meilleures conditions.

La qualité de lumière dans un espace de travail a une influence significative sur le niveau de bien-être et de performance des employés. Un mauvais éclairage peut engendrer fatigue, stress, ralentissement des cadences de production… A ce titre, la loi prévoit que « les locaux de travail doivent autant que possible disposer d’une lumière naturelle suffisante. » (article R4223-3 du Code du Travail)

Dans le cadre de l’aménagement de bureaux, les postes de travail doivent être équipés de lumières réglables et ajustables selon la norme NF X 35-103 qui définit les conditions suivantes :

  • 120 lux sont nécessaires pour un poste de travail classique, ce qui équivaut à la puissance d’une ampoule de 100 Watts installée à deux mètres de hauteur pour une pièce sans ouverture, et dont les murs sont clairs.
  • 500 lux sont requis par la loi en ce qui concerne le travail sur écran par exemple.

 

La norme NF EN 12464 définit par ailleurs Le niveau d’éclairage moyen à maintenir  pour être en conformité avec la loi. Il équivaut à la« valeur en dessous de laquelle l’éclairement moyen de la surface considérée ne peut pas descendre (au moment où la maintenance doit être assurée), quels que soient l’âge et l’état de l’installation. Ils sont donnés pour la surface de référence de la zone de travail qui peut être horizontale, verticale ou inclinée. ». Exprimée en « lux », l’unité d’intensité lumineuse, les niveaux d’éclairement à respecter pour les tâches de bureaux courantes sont :

  • Écriture et traitement de données : 500 lux
  • Dessin industriel : 750 lux
  • Salles de conférence et de réunion : 500 lux

Les normes relatives à la protection incendie

Concernant la protection des salariés et des locaux contre les risques d’incendie, la loi prévoit le respect de trois procédures principales lors de l’aménagement de bureaux:

  • Le désenfumage : un dispositif de désenfumage mécanique ou naturel doit être mis en place pour les locaux dont la surface au sol est supérieure à 300 m² et dans des sous-sols de plus de 120 m².
  • L’évacuation : un plan d’évacuation en cas d’incendie doit être initié pour les entreprises. En dessous d’un effectif de 20 salariés, une issue de secours d’au moins 90 cm de large doit être installée tout comme des extincteurs. Au-delà de 20 salariés, des issues de secours supplémentaires sont requises, accompagnées d’autres moyens d’évacuation comme les terrasses ou les échelles.
  • Un système d’alarme doit être installé et  des consignes de sécurité doivent être affichées. Un contrôle périodique des installations doit être programmé tous les 6 mois, tout comme des exercices réguliers d’évacuation par le personnel.

La réglementation de la taille des locaux

Dernier grand point à respecter pour être en adéquation avec la loi, la taille des locaux de l’entreprise. Elle est également dictée par le Code du Travail, qui indique que les salariés doivent disposer d’une liberté de mouvements suffisante. L’INRS (Institut national de recherche et de sécurité) recommande :

  • 10 m² par salarié
  • Un plan de travail de 120 cm de longueur, 80 cm de profondeur et 72 cm de hauteur.
  • Un espace pour les jambes d’au moins 75,5 cm.
Commencez votre demande de devis en Travaux et aménagement
Donnez votre avis sur ce guide