Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Départ en retraite : assurance vie ou plan d’épargne retraite (PERP) ?

Assurance vie ou plan d'épargne retraite (PERP) ?

Pour préparer un départ en retraite, plusieurs solutions sont envisageables. Parmi elles, les contrats d’assurance vie et les plans d’épargne retraite populaire (PERP). Le point sur les similitudes, les différences et les avantages de ces deux types de contrats.

L’assurance vie, comment ça marche ?

Les contrats d’assurance vie permettent aux épargnants de se voir verser un capital ou une rente en cas de « survie ». On confond souvent l’assurance vie avec le capital décès, pourtant, son fonctionnement est bien différent : le capital ou la rente n’est pas versé en cas de décès mais bel et bien en cas de survie à une date déterminée lors de la souscription du contrat. En cas de décès avant terme, rien n’est dû.  L’assurance vie permet de faire fructifier des fonds, en vue d’un départ en retraite par exemple. L’épargne est disponible à tout moment (elle n’est pas captive).

On distingue deux types de contrats : monosupport (investissement sur un fonds euro) et multisupport (fonds euro et unités de compte investies dans des SICAV, trackers ou FCP). Dans les deux cas, les sommes versées sont garanties. En contrepartie de cette sécurité, le rendement est souvent limité.

Voir aussi : Réforme de l’assurance vie.

Plan d’Epargne Retraite Populaire (PERP), une forme particulière d’assurance vie

Le PERP peut être souscrit dans trois types de contrats :

  • Rente viagère différée (revenu complémentaire versé jusqu’au décès du bénéficiaire),
  • Régime à points (points de rente),
  • Constitution d’un capital (épargne sous forme de points) converti en rente.

Dans tous les cas, l’épargne constituée n’est disponible qu’au moment de la retraite (épargne captive) sauf dans 5 cas bien précis : fin de droit aux allocations chômage après un licenciement, liquidation judiciaire (TNS), invalidité de 2ème ou 3ème catégorie, surendettement, décès du bénéficiaire ou de son conjoint.

Les cotisations sont investies dans des fonds en euros, comme dans le cadre de l’assurance vie.  Pourtant, en général, les PERP rapportent moins que les assurances vie. Deux raisons principales à cela :

- les fonds utilisés dans le cadre des PERP sont souvent constitués d’obligations d’Etat qui à l’heure actuelle connaissent un faible rendement

- les frais de gestion sont plus élevés

Des avantages fiscaux différents

Les souscripteurs de PERP bénéficient d’un avantage fiscal à l’entrée : réduction d’impôt équivalent à 10 % du revenu net d’activité (plafonné à 30 032 € pour 2014), mais pas à la sortie.

Pour l’assurance vie, c’est l’inverse, l’entrée ne donne droit à aucun avantage mais la sortie offre la possibilité de diminuer les droits de succession, par exemple. Les rentes viagères des contrats d’assurance vie sont par ailleurs moins taxées que celles des PERP. 

 

PERP 

Assurance vie 

AVANTAGES

  • Avantage fiscal à l’entrée : cotisation versées déductibles du revenu imposable, ce qui permet de diminuer le poids de l’impôt sur le revenu
  • Choix du mode de sortie (rente ou capital)
  • Possibilité de sortir du contrat à tout moment
  • Meilleure rentabilité (4 % contre 3,5 environ pour le PERP)
  • Avantages fiscaux lors de la succession
 
  • Choix du mode de sortie (rente ou capital)
  • Possibilité de sortir du contrat à tout moment
  • Meilleure rentabilité (4 % contre 3,5 environ pour le PERP)
  • Avantages fiscaux lors de la succession

INCONVENIENTS

  • Epargne captive (disponible uniquement lors du départ en retraite)
  • Rente soumise au régime fiscal des pensions retraite : imposition (après abattement de 10 %) et prélèvements sociaux (13,5 % de CGS-CRDS, 1 % d’assurance maladie)

  • Frais d'entrée, de gestion et d'arbitrage relativement élevés.
Commencez votre demande de devis en Epargne retraite (PEE, PERCO)
Donnez votre avis sur cette actualité