Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Retraite complémentaire et régime des retraites

Régime général

Avant de d’évoquer la retraite complémentaire, considérons l’assurance retraite du régime général. Cette dernière est fondée sur le principe de la répartition, gère les cotisations et les pensions des salariés qui exercent leur activité professionnelle dans les secteurs de l’Industrie, du Commerce et des Services.

 

Elle comprend la CNAV (Caisse Nationale d’Assurance Vieillesse) et son réseau régional, à savoir :

  • La CARSAT (Caisse d’Assurance Retraite et de la Santé Au Travail)
  • La CSS (Caisse de Sécurité Sociale)
  • La CGSS (Caisse Générale de Sécurité Sociale)

La CNAV est un organisme public qui a pour mission d’assurer la gestion des cotisations des salariés et le montant des retraites allouées. 70 % de la population active affiliée au régime général est prise en charge par la CNAV.

La CNAV détient un réseau de 299 agences basées en métropole. Elles sont chargées d’instruire les demandes de retraite, de planifier les carrières et d’accueillir les personnes sur le point de partir à la retraite. Trente-sept points d’accueil CSS et CGSS ont été mis en place pour répondre à la demande des assurés.

Retraite complémentaire

La retraite complémentaire s’ajoute à celle du régime général : elle complète le montant de la pension de retraite.

Le régime de retraite complémentaire est géré par trois caisses :

  • L’ARRCO (Association pour le Régime de Retraite Complémentaire) et l’AGIRC(Association Générale des Institutions de Retraite de Cadres).  Ces organismes de retraite s’adressent aux salariés cadres et non cadres du secteur privé. 
  • L’IRCANTEC (Institut de Retraite Complémentaire des Agents Non-Titulaires de l’Etat et des Collectivités publiques). Cette caisse de retraite est exclusivement réservée aux agents non-titulaires et contractuels exerçant leur activité professionnelle dans :
    • Une administration d’Etat
    • Un établissement public
    • Une collectivité territoriale

La retraite complémentaire est calculée grâce à un système de points. Salariés et entreprises (publiques et privées) versent des cotisations pour permettre à chaque employé de cumuler des points tout au long de sa carrière. Ces points servent de base pour le calcul de la retraite complémentaire du bénéficiaire.

Retraite complémentaire et complément retraite : quelles différences ?

On a souvent tendance à confondre retraite complémentaire et complément de retraite. Il existe pourtant une différence entre ces deux dispositifs. Le régime de retraite complémentaire est obligatoire tandis que le complément de retraite (ou « retraite supplémentaire ») est une épargne volontaire. Celle-ci permet au salarié de s’assurer un revenu supplémentaire versé sous forme de capital ou de rente, dès la mise à la retraite.

Certaines entreprises proposent à leurs salariés d’adhérer à un dispositif d’épargne en leur offrant un abondement à chaque versement effectué.

Ce dispositif peut être :

  • Un PERCO (Plan Epargne Retraite Collectif)
  • Un PEE (Plan Epargne Entreprise)

Les sommes versées sur le PERCO et le PEE sont exonérés d’impôt sur le revenu. 

Pour se constituer des ressources supplémentaires à percevoir au moment de la retraite, il existe également d’autres solutions, telles que :

  • Un PER (Plan d’Epargne Retraite)
  • Un PERP (Plan d’Epargne Retraite Populaire)

De nombreux établissements financiers proposent ce type de plan d’épargne défiscalisé afin que leurs clients puissent l’alimenter au fil de leur carrière. Chaque versement permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu. 

 

Commencez votre demande de devis en Epargne retraite (PEE, PERCO)
Donnez votre avis sur ce guide