Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Création de site internet : le guide 2018

La création de site internet est un chantier auquel toute entreprise doit à un moment ou à un autre être confrontée. Un chantier redoutable, mais pas toujours redouté à sa juste mesure. Tous les excès sont constatés, entre les entreprises qui envisagent ce travail comme une épreuve insurmontable, et celles qui le sous-estiment largement. Le fait que personne, à part évidemment les professionnels de ce métier (qui donneront tous des prix aux différences souvent impensables), ne sache exactement combien coûte un outil aussi courant qu’un site internet n’est pas là pour les rassurer.

Pourtant, le marché de la création de site internet est aujourd’hui un marché mature. A chaque besoin correspond une offre, à chaque offre correspond un prestataire, à chaque prestataire correspond un prix – le plus souvent justifié. Alors quelle est la logique ?

La vérité, c’est que chaque site internet est unique, et qu’il faut comprendre comment chaque site représente un « produit » différent, pour lequel il faudra utiliser une stratégie et/ou un prestataire adapté.

Quels sont donc les principaux types de sites internet, pour quels projets ? Quelles sont les différentes solutions et prestataires pour créer son site internet ? Et quels sont, en fonction de ces types de projets et de ces types de prestataires, les prix de la création de sites internet ?

Quel type de site internet créer ?

Le principal facteur de différenciation des tarifs des sites web, c’est tout simplement, comme pour tout autre service, la nature du projet. Cela semble évident, mais bon nombre de dirigeants qui encore aujourd’hui pensent qu’« un site web, c’est un site web », il convient de présenter les différentes grandes catégories de sites internet.

Le site onepage

Le site « onepage » ou « une page » en français est sans doute mieux défini aujourd’hui par l’appellation de site « carte de visite ».

En conséquence d’une certaine mode en effet, il est aujourd’hui très « tendance » dans le milieu de la création de site internet de mettre autant d’informations que possible dans un site d’une seule page, déroulable quasiment à l’infini. Ce n’est pas de ces sites « onepage » qu’il est question, mais des sites dont la principale vocation est de communiquer les coordonnées d’une entreprise, son adresse, son numéro de téléphone, une photo, deux ou trois lignes décrivant l’activité…et pas grand-chose de plus.

A ceux qui considèrent l’internet comme une version virtuelle des Pages Jaunes, ces sites sont donc l’équivalent d’un encart dans le bottin.

Le site vitrine

Le site internet vitrine est plus avancé. Il comporte un certain nombre de pages, selon une arborescence logique, détaille la présentation des différentes activités et des différents produits de l’entreprise, son organigramme… Des fonctionnalités de base comme une carte montrant sa localisation, des espaces interactifs dénotent un certain effort d’adaptation au média web. Tout comme son design qui présente un souci variable de personnalisation, à tout le moins avec un logo, un code couleurs, voire une véritable charte graphique.

Le site e-commerce

Le site internet e-commerce ou marchand va plus loin dans l’adaptation au média et sa vocation est radicalement différente : plutôt que de se borner à présenter une entreprise ou un professionnel, il permet d’acheter directement les produits en ligne. Il peut s’agir d’un site permettant d’acheter l’ensemble de l’offre commerciale, à l’exclusion de tout autre moyen comme d’un magasin : on parlera alors de « Pure Player » internet. Il peut aussi s’agir un d’un canal de vente plus ou moins accessoire et complémentaire à une présence physique : on parlera de modèle « Click & Mortar » (« des clics et du mortier »).

Dépendant d’une bonne visibilité et d’une bonne attractivité pour être séduisant et performant, il nécessite une meilleure maîtrise des technologies de création de site internet. Surtout, acceptant les commandes en ligne, il doit garantir une stabilité et une sécurité à toutes épreuves.

Le site portail

C’est le summum du site internet.

Fourmillant de fonctionnalités, de modules interactifs, de médias, de contenus en tout genre, avec un plan de site gigantesque. Proposant des mises à jour régulières, il est en gestation permanente. Au niveau de la présentation graphique, il ne fait pas partie des sites qui se ressemblent tous, il fait partie des sites auxquels tous les autres tentent de ressembler.

Surtout, il est conçu comme le centre d’un vaste dispositif de présence sur internet et de marketing : il est en effet relié à plusieurs présences sur les réseaux sociaux, plusieurs mini-sites thématiques, plusieurs opérations en ligne temporaire. Le tout dans le cadre d’un projet totalement cohérent.

A qui confier la création de son site internet ?

Les entreprises ont l'embarras du choix en matière de prestataires de site web. Grâce à la mise à disposition d’outils simples, la création de site internet est aujourd’hui accessible aux non-professionnels avec un minimum de persévérance. Mais qui dit « outils simples », dit « sites simples » - sinon simplistes. Selon l’ambition du projet, et d’autres choix, le site pourra ainsi être réalisé en interne, par un prestataire indépendant, ou par une agence web

A ses ressources internes

Selon le niveau des compétences web des ressources internes, l’entreprise pourra faire réaliser en son sein des sites clefs en main ou des sites partiellement sur mesure.

Le site clef en main peut être réalisé par absolument n’importe qui. L’interface, en ligne, est totalement graphique et intuitive. Les services comme l’hébergement, le nom de domaine sont compris. Le modèle tarifaire est d’ailleurs souvent celui de l’abonnement mensualisé. Revers de la médaille, les possibilités de personnalisation sont très limitées, et le site n’est pas sauvegardable localement. Pire encore, l’entreprise n’est pas toujours propriétaire du contenu publié, ou du site en lui-même.

Un site sur mesure peut être réalisé sur la base d’un logiciel gratuit de « Content Management System » ou CMS. Le site sera bien plus personnalisable, mais des compétences en informatique sont nécessaires, ou à tout le moins une formation assez poussée.

A un prestataire indépendant

La France regorge de « freelance », ces prestataires indépendants proposant des solutions souples, flexibles, et souvent une expertise tout à fait remarquable, adaptée à la création de sites professionnels tout à fait corrects.

Intéressante sur le plan tarifaire par rapport aux agences, cette solution est adaptée pour les petites entreprises ou pour les besoins ponctuels.

Le principal point à examiner est l’étendue réelle des compétences de l’indépendant, qui par définition doit tout faire lui-même, et qui n’est que très rarement aussi polyvalent qu’il le prétend. Or pour un site professionnel vraiment abouti, les compétences requises sont du domaine de la programmation, du design, du webmarketing, de la rédaction de contenu…

A une agence web

Toutes ces expertises a minima sont réunies dans une agence web digne de ce nom.

Bénéficiant de ressources nombreuses et variées, tant sur le plan humain que sur le plan technologiques, les agences web sont en mesure de prendre en charge les projets de création de site les plus exigeants. Pour les sites totalement sur mesure, elles pourront faire valoir les compétences de leurs développeurs. Pour les sites e-commerce, celles de leurs experts en webmarketing.

Logiquement, ces compétences ont un prix, parfois élevé.

Attention également à bien contrôler leurs références et leur santé financière.

On constate donc que les solutions pour créer son site internet sont multiples, chacune offrant différents avantages et inconvénients et s'adaptant plus ou moins bien au profil de l'entreprise.

Quel budget prévoir ?

Les prix pour la création des sites internet dépendent donc à la fois du type de site demandé, et du type de prestataire à qui ce site est demandé. Mais un prestataire ne réalise précisément que ce qu’un donneur d’ordres lui demande. Et comme simplement stipuler un type de site est insuffisamment, il est d’une importance capitale d’assortir sa demande d’un cahier des charges détaillé.

L’importance capitale du cahier des charges

Le cahier des charges, bien connu des ingénieurs et des habitués des marchés publics, a toute sa place dans les projets de création de site internet. Au donneur d’ordre, il sert à simplifier la procédure de sélection des prestataires, mais aussi à sécuriser la relation qui en émanera. Au prestataire, il permet de connaître précisément ce qui est attendu de lui. Dans tous les cas, plus le cahier des charges d’un site web sera précis, moins les malentendus auront de place pour détériorer la relation commerciale qui suivra la signature du contrat.

Si le projet concerne une boutique en ligne, et plus encore si cette boutique représente l’activité principale, il est d’autant plus essentiel de joindre un cahier des charges à sa demande de devis pour un site internet.

Le cahier des charges précise notamment :

-        Le budget alloué à la création du site ;

-        Les modalités de l’appel d’offre ;

-        Les délais à respecter ;

-        L’objectif du site ;

-        L’arborescence et la charte graphique ;

-        Le contenu et la charte éditoriale ;

-        Les technologies à privilégier…

Les prix par type de site

Le prix de la création de site internet dépendra donc du type de site et du type de prestataire.

Si de grands écarts peuvent être constatés, même avec ces précisions, ils sont souvent justifiés par plusieurs éléments, et notamment le niveau de proximité et la capacité de conseil du prestataire.

Dans tous les cas, les fourchettes suivantes peuvent être évoquées :

-        Pour un site onepage clefs en main, le site peut être gratuit, ou coûter moins de 100 euros, quand il ne s’agit pas d’un abonnement à 5 euros par mois ;

-        Pour un site de type vitrine basé sur un CMS, selon le niveau de personnalisation, un freelance peut demander de 1 000 à 3 000 euros, quand une agence commencera sera plus sûrement accessible à partir de 5 000 euros ;

-        Pour un site marchand, les prix commenceront souvent à 2 000 euros pour un indépendant, à près de 10 000 euros pour une agence.

-        Dans le cas d’un site portail, il n’y a pas de limite… Quand les freelance préfèrent facturer à l’heure ou à la journée (à raison de 200 à 1 000 euros par jour), les agences n’hésitent pas à émettre des devis à six chiffres

Quelles opérations de suivi pour une réelle utilité sur le long terme ?

Il est important de réaliser avant de se lancer dans un projet de création de site internet, que ce projet ne s’arrête pas à la livraison du site, à sa mise en ligne. Tout site a besoin de visibilité. Sans visibilité, il n’y a pas de visiteurs. Sans visiteur, il n’y pas de client  (direct ou indirect). Et sans client, le chiffre d’affaires est nul. Il est donc essentiel de faire vivre ce site internet. Et simplement en le faisant vivre, les premiers résultats arrivent – jusqu’à ce que des stratégies de webmarketing avancées ne viennent multiplier l’impact.

Faire vivre son site…

Faire vivre son site, c’est commencer à le considérer comme un élément dans une série de dispositifs de communication.

Les actualités et informations mises en avant dans les autres outils de communication doivent ainsi être mises en avant sur le site internet… et les informations du site internet répercutées par les autres canaux de communication, offline et online.

Faire vivre son site, c’est donc le connecter à ses profiles Facebook, ses pages LinkedIn, des comptes Twitter et Instagram… mais aussi à un blog régulièrement mis à jour, que ce blog fasse partie du site ou qu’il en soit détaché.

… c’est déjà commencer à le référencer et à en faire un outil de webmarketing

Le simple fait de tenir à jour un blog, avec des thématiques récurrentes, centré sur l’activité de l’entreprise, est déjà un facteur positif en termes de référencement. L’activité sur les réseaux sociaux, proprement connectés au site internet principal de l’entreprise, participe également de ce référencement.

L’objectif du référencement est de générer du trafic en étant bien positionné sur des mots clés concurrentiels, soit de façon naturelle, soit en finançant des campagnes payantes.

Mais ce n’est pas le seul outil de webmarketing :

-        Pour que le site soit connu, la publicité peut être un vecteur pertinent. C’est le cas des campagnes emailing ou d’affiliation et l’achat d’encarts publicitaires.

-        D’autres outils webmarketing peuvent être développés comme l’envoi de newsletter renforçant le lien client/société ou l’animation commerciale du site (événements, recueil des avis clients, actualités, nouveautés…).

-        Enfin, les outils statistiques permettent de mesurer les performances du site internet : nombre de visites journalières, provenance des visiteurs, taux de rebond, conversion d’achat, etc. Leur analyse a pour but d’améliorer sans cesse le site pour répondre au mieux aux attentes des internautes.

 

La création d'un site internet pour votre entreprise vous intéresse ? Remplissez gratuitement et sans engagement une demande de devis en site internet pour être mis en relation avec plusieurs prestataires qualifiés !

Commencez votre demande de devis en Création de site web