Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Le site e-commerce pour vendre à toute heure dans le monde entier

Lancer un site e-commerce, c’est pour toute entreprise présente sur internet passer en quelque sorte aux choses « sérieuses ». Alors que mettre en ligne un simple site vitrine est à la portée de tous, commencer à vendre directement sur internet, c’est faire évoluer son business model, et se mettre à dépendre, en partie sinon totalement pour les « pure players », de la performance de ce site pour sa survie économique. La démarche est loin d’être anodine. Le résultat se doit d’être tout sauf aléatoire. La technologie sera donc plus complexe, et nécessairement plus robuste. Et le prix ? Une des grandes règles de l’économie numérique est que tout ce qui rapporte de l’argent coûte de l’argent.

Au niveau des perceptions généralement constatées, on rencontre alors un paradoxe exactement opposé à celui qui concerne les projets de sites vitrine. Quand les dirigeants envisageant le second type de projet surestiment les difficultés, ceux qui ont pour objectif le premier, la conception d’un site marchand, les sous-estiment.
Comment fonctionne un site e-commerce et quels sont vraiment ses avantages ? Quels types de prestataires sont les mieux à même de prendre en charge la création de sites internet e-commerce ? Et surtout, quel est le juste prix d’un site internet marchand ?

Un site e-commerce, pour quoi faire ?

Un site internet sur lequel les clients seront en mesure d’acheter directement, totalement en ligne, les biens ou services proposés par une entreprise dépend d’une architecture technologique – et de process ! – bien plus avancée qu’un simple site vitrine. Si la tâche est difficile, les avantages d’un site marchand bien réalisés sont appréciables.

Le site e-commerce : un site aux fonctionnalités avancées, bien plus exigeant qu’un site vitrine

Au fond, la différence de complexité entre un site internet vitrine et un site internet marchand reflète bien la différence entre leurs équivalents du commerce « physique ». Car si le premier correspond simplement à la vitrine d’une boutique, le second c’est à la fois la vitrine… et tout ce qu’il y a derrière, donc tout le magasin.

Sur le plan technique donc, un site e-commerce intègre un système de paiement en ligne ainsi qu’une base de données (qui doivent être sécurisés). Dans tous les cas, un e-commerce se doit d’être accessible en permanence, et auprès d’une audience beaucoup plus large qu’un site vitrine. Un plantage, et c’est toute la crédibilité du site qui est abîmée.

Mais comme le site représente tout un magasin, les tâches liées à son bon fonctionnement ne sont pas que techniques. Faire vivre un e-commerce suppose un réel travail de back office : gestion des commandes, gestion des stocks, des livraisons… mais aussi relation client avant et après l’achat.

Même si le site n’est pas la seule source de revenu de l’entreprise mais une activité secondaire, il devra prendre en compte les fonctionnalités de base :

-        Le catalogue (fiches produits, système de recherche d’articles…) ;

-        Les commandes (caddie virtuel, zone de validation, compte client…) ;

-        L’administration du site (gestion du catalogue, des comptes clients, des livraisons…).

 

Des éléments essentiels seront à prendre en compte comme :

-        L’arborescence, c’est à dire l’agencement logique des pages internes du site : Généralement, la page d’accueil concentre toute l’attention puisqu’elle doit proposer au public cible tout ce qu’il recherche. Elle permet d’accéder au catalogue de produits, classés dans des rubriques et des catégories intuitives pour l’internaute, sans oublier une fonctionnalité de recherche directe, voire de suggestions basées sur les recherches et la navigation ;

-        La fraîcheur du contenu : Pour fidéliser une clientèle, un site marchand doit être dynamique en affichant et en actualisant régulièrement les nouveautés, les promotions, les produits d’appel, ou encore, le classement des meilleures ventes ;

-        Le contact : Pour afficher une réelle transparence, la société doit présenter une page pour les mentions légales et une autre pour les conditions générales de vente. L’apport d’un formulaire de contact offre aussi au client l’opportunité d’échanger et de poser des questions au site vendeur. L’ajout d’un numéro de téléphone le rassure !

Les avantages : exister pour vendre, vendre pour exister

Un site internet à vocation marchande a logiquement pour objectif de vendre. Et si les gains attendus constituent à eux seuls une justification suffisante des efforts à fournir pour réaliser un site parfaitement opérationnel, ils ne sont pas les seuls.

Un site e-commerce, parce qu’il fait office de boutique complète, a aussi les avantages d’un site vitrine :

-        Il véhicule l’image de la société ;

-        Il apporte une série de solutions de relation client ;

-        Une véritable réassurance sur sa capacité d’évolution et le sérieux de ses prestations ;

-        Des services en ligne, même sous la forme d’une simple foire aux questions, qui simplifieront la relation client et allègeront la charge de travail de l’entreprise ;

-        Il apporte une connaissance inégalée des habitudes et des préférences des clients et prospects, bien plus qu’un commerce seulement physique.

 

Mais les avantages sont évidemment aussi économiques :

-        Le commerce en ligne est incomparablement plus florissant que le commerce traditionnel avec un taux de croissance treize fois supérieur. A l’opposée, plus de 80% des commerces qui mettent la clef sous la porte sont n’ont jamais eu de stratégie de développement sur internet ;

-        La clientèle ciblée est incomparablement plus importante, ne serait-ce que parce que la prétention d’atteindre le marché international est réalisable à peu de frais ;

-        Surtout, cette clientèle peut réaliser des transactions à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit, sans que le commerçant n’ait rien à faire !

-        Avec une bonne stratégie dite de « click and mortar », la présence en ligne fait progresser les ventes en magasin plutôt que s’y substituer, et vice versa, la présence d’une boutique faisant croître le commerce en ligne.

 

Zoom sur…

La déclinaison mobile d’un site

L’essor des téléphones mobiles, des smartphones et des tablettes, amène les entrepreneurs à se pencher sur de nouveaux modes de consommation. La consultation web sur les mobiles pousse les sites, notamment marchands, à s’adapter à ces nouvelles pratiques. 

La notion de Responsive Web Design commence à faire son apparition pour le M-Commerce. Ce concept a pour objectif de rendre parfaitement lisible un site e-commerce quelle que soit l’interface. Techniquement, le code HTML intègre la dimension du terminal utilisé (écrans TV, ordinateurs, mobiles) et affiche correctement les pages du site, quelles que soient la dimension et l’orientation du contenu (portrait, paysage). L’entreprise peut ainsi analyser la source du trafic et proposer un contenu adapté à la nature de l’appareil utilisé.


A qui confier la création d’un site e-commerce ?

Donner naissance à un site e-commerce, c’est mettre sinon totalement, du moins en grande partie, la pérennité de son activité en ligne. Le choix du prestataire est donc crucial. S’il est possible, pour les plus aventureux ou dans une optique de « bac à sable » de créer son site e-commerce en interne, une agence est néanmoins recommandée. Le recours à un prestataire indépendant, étant donné la somme des expertises à réunir, s’avère plus aventureux que pour la réalisation d’un site vitrine.

Faire son site soi-même, est-ce vraiment possible ?

Pour créer un site marchand, trois solutions sont envisageables :

-        Le recours à une plateforme avec un site packagé et ses fonctionnalités de base ;

-        L’utilisation d’un logiciel Open Source en libre accès afin d’avoir un site personnalisable et évolutif ;

-        L’élaboration d’un site sur mesure, complexe, unique et adaptable dans le temps (dans ce cas-là, les lecteurs de cet article peuvent directement aller au 2e chapitre de cette partie…).

 

Il est en effet possible de trouver tout le nécessaire sur internet pour créer un site marchand, les bases (les « moteurs ») étant souvent gratuites. Mais seulement les bases… comme annoncé en introduction, sur internet, tout ce qui crée de l’argent, coûte de l’argent.

Dans tous les cas, si le site est réalisé en interne, il est indispensable de faire une « recette », c'est-à-dire une phase de test, particulièrement approfondie, avec une montée en charge progressive, afin de s’assurer que le site fonctionnement vraiment parfaitement.

Dans tous les cas, le recrutement d’une ressource dédiée à la création et par la suite à l’animation et à la maintenance du site est sans doute la meilleure solution, le différentiel de coût avec le choix d’un prestataire n’étant pas ici systématiquement défavorable à l’internalisation.

Le choix du prestataire freelance

Choisir un développeur freelance pour la réalisation d’un site e-commerce est une option plus audacieuse que pour un simple site vitrine. En effet, les expertises requises pour la création d’un site destiné à vendre des produits et services en ligne sont bien plus nombreuses et poussées, et une seule ressource les réunit rarement toutes.

Les compétences sont en effet des domaines de la programmation, du design, du rédactionnel et du webmarketing :

-        Comme vu plus haut, les compétences en matière de programmation doivent être en mesure de mettre en relation plusieurs bases de données, de façon sécurisée et sans friction ;

-        En matière de design, toute la charte graphique doit être couverte : conception d’un logo, formes et couleurs de fond de site, disposition du menu, nombre d’onglets, de colonnes... Il s’agit d’établir une stratégie de communication autour des valeurs de l’entreprise. L’aspect visuel doit tenir compte des contraintes technologiques, fonctionnelles et ergonomiques : les compétences en matière d’UX design font la différence ;

-        En matière de compétences rédactionnelles, les efforts doivent porter sur des mises à jour constantes, et de qualité. Pour transformer un internaute en client, il est déjà simplement nécessaire d’avoir des fiches produits attractives et régulièrement mises à jour. Leur présentation est essentielle. Elles se composent généralement d’une ou plusieurs photos, de détails techniques, du prix, du nombre d’articles en stock...

-        Enfin, un site marchand qui marche, c’est un site qui bénéficie de toute une stratégie de webmarketing, par des démarches constantes en matière de référencement SEM & SEO, d’optimisation du parcours client, de campagnes promotionnelles….

 

Un seul freelance est-il capable de réunir toutes ces compétences ? Il est sans doute plus sage de se baser sur une équipe de freelance. Et de risquer de voir son budget exploser, tout en consacrant un équivalent temps plein à la gestion de projet.

La conception par une agence web

Si le e-commerce représente une activité principale, mieux vaut investir dans une offre complète et évolutive puisque le chiffre d’affaires de l’entreprise dépend uniquement de son site. Seul un prestataire spécialisé, réunissant dans ses équipes toutes les compétences nécessaires à la réalisation de l’ensemble du projet saura en mesure d’accompagner son client de bout en bout pour créer un site e-commerce efficace.

Or réaliser l’ensemble du projet, comme on l’a dit, ne revient pas seulement à s’atteler à des tâches de programmation, de design, de création éditoriale, de webmarketing… Les tâches logistiques, pour la gestion des commandes, sont également incontournables.

Aborder cette dimension, est-ce sortir du domaine de compétence des agences web ? Oui, mais pas sortir de celui du « e-business ». Plusieurs prestataires sont en effet spécialisés sur la logistique du e-commerce, qui est alors appelée en anglais le « fulfilment ».

De plusieurs freelance, la gestion de l’externalisation d’un projet e-commerce peut donc supposer la gestion… de plusieurs agences !

Quels tarifs pour la création d’un un site internet e-commerce ?

Vous l’aurez compris, les prix d’un site internet e-commerce sont plus élevés que ceux d’un simple site vitrine. Mais la différence entre les tarifs des freelance et de ceux des agences demeure : plus encore, elle s’amplifie. Les éléments du devis, eux, évoluent assez peu.

Les différents éléments d’un devis de site vitrine

Un devis pour un site e-commerce reprend la totalité des éléments de base des devis de sites vitrine.
Mais il en ajoute d’autres :

-        Intégration avec le système de paiement en ligne du client (le devis doit indiquer quels systèmes peuvent être pris en charge) ;

-        Nombre de références prises en charge (catalogue) ;

-        Protocoles de sécurité ;

-        Et un détail des actions de webmarketing plus avancé.

 

Dans tous les cas, il sera indispensable d’établir ou de faire établir un cahier des charges de site e-commerce et de le joindre aux demandes de devis, pour ensuite vérifier comment les devis reçus se conforment – ou non – à ce cahier des charges.

Prix des sites e-commerce réalisés par des indépendants

Les prix des sites marchands sont encore plus variables que ceux des sites vitrine.

Certes, il est possible de trouver des indépendants capables d’accepter de réaliser la structure d’un site marchand très basique pour moins de 1 000 euros.

Mais pour envisager complètement le coût d’un site internet e-commerce, il faudra prendre en compte les tarifs du freelance supplémentaire en charge du design, de celui en charge du webmarketing… au minimum. Le coût total dépasse alors rapidement les 4 000 euros.

Prix des sites internet e-commerce réalisés en agence

A la différence des freelance, les agences sont en mesure de proposer un service complet de création de site marchand. Mais le surcoût de cette polyvalence est encore plus considérable que pour un site vitrine, le prix total étant rarement inférieur à 8 000 euros, même pour un site de quelques centaines de références.

Des bonnes affaires peuvent néanmoins être trouvées, après une étude approfondie des propositions.

C’est pour cela qu’il est particulièrement nécessaire de multiplier les demandes de devis en création de site e-commerce, en délimitant bien le périmètre du projet, et donc en joignant un cahier des charges aussi détaillé que possible à la demande de devis.

Commencez votre demande de devis en Création de site web
Donnez votre avis sur ce guide