Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Quel système de sécurité pour mon entreprise ?

La sécurité de votre entreprise n’est pas un sujet à prendre à la légère. D’abord puisqu’il concerne la protection de vos biens, soit vos investissements financiers, mais également puisqu’il touche à la sureté de vos salariés.  Votre niveau de protection jouant aussi sur le montant de votre cotisation assurance, nous vous avons préparé un résumé des différentes typologies de télésurveillance disponibles sur le marché et un point sur la règlementation applicable en matière de données vidéo. Bonne lecture !

système sécurité magasin

 

A chaque entreprise, son propre système de sécurité

Pour les petites et moyennes entreprises qui désirent assurer la protection de leurs locaux, il existe plusieurs niveaux de sécurité.

Le premier, l’alarme. Ce dispositif permet de déclencher un signal haute puissance dès qu’une tentative d’intrusion est repérée (détecteur de chocs et de mouvements). Les capteurs sont placés dans les locaux mais également au dehors, si vous en avez besoin. Vous pouvez faire le choix de  protéger votre société 24/24 et 7/7 en déléguant la gestion des alertes à un tiers. L’alarme est directement reliée à une centrale detélésurveillance. Les temps de réaction sont courts et suivant votre formule d’abonnement un appel à la police ou une intervention de vigils pourra se faire dans les minutes qui suivent l’appel.  

Dans ce genre de dispositif, il n’y a pas d’enregistrement vidéo continu mais plutôt des captures d’images à chaque détection de mouvement suspect. La reconnaissance d’un individu se fera par vous ou par un agent de sécurité et l’alerte sera définitivement déclenchée le cas échéant.

D’autres systèmes de sécurité gérés par vous-même ou un tiers, utilise le principe de la vidéosurveillance par caméra disposées à l’intérieur et à l’extérieur du bâtiment. Ils fonctionnent par voie analogique, sans fil ou IP. Les données sont ensuite gérées soit à distance par une entreprise spécialisée dans le domaine de la sécurité soit chez vous, in situ, si vous avez acquis la version complète de la solution avec moniteur/enregistreur et capacité de stockage de données utile (serveurs).

Les coûts des solutions varient en fonction du nombre de caméras disposées dans vos ateliers ou bâtiments et pourront aller d’une centaine d’euros à quelques milliers.

Seule ou en option, vous pourrez rajouter une prestation de rondes de vigiles mobiles (gérant plusieurs entreprises en même temps) ou fixes, avec ou sans chien. Elles ne sont pas forcément les plus coûteuses. Parfois même, elles se révèleront être la meilleure solution pour certaines activités, celles avec un haut risque d’incendie par exemple. 

 

Système de sécurité via télésurveillance, à quel coût ?

Sachez que si vous confiez la prestation à une société externe, vous paierez une redevance mensuelle de quelques dizaines d’euros. Pensez d’ailleurs à vérifier si le coût d’installation est compris dans votre forfait ou non. Autre point important avant de vous arrêter définitivement sur un prestataire, faites-vous valider sa certification APSAD, l’assurance de la maitrise des basiques du secteur de la sureté.

Pour vous faire aider sur ces questions, vous pouvez vous rapprocher de votre compagnie d’assurance ou bien de votre banque. Beaucoup se sont organisées sur ces sujets et pourront peut-être vous permettre de profiter de tarifs négociés à plus grande échelle.

 

Vidéosurveillance et législation CNIL

A partir du moment où vous enregistrez des données liées à un individu que ce soit dans un cadre public ou privé, vous êtes concernés par la Loi Informatique et Libertés. Ainsi vous vous devez de déclarer votre équipement auprès de la CNIL, voire même de demander une autorisation préfectorale si vous tenez un commerce.

Les délégués du personnel devront être consultés avant l’installation. En effet, la vidéosurveillance ne devant pas se transformer en système de flicage des employés, certains endroits des locaux doivent en être protégés : les systèmes installés en salle de pause, dans les  toilettes, ou fixés sur un seule poste de travail sont interdits.

Si votre société accueille des personnes extérieures (public ou client), vous êtes dans l’obligation d’afficher clairement à l’entrée du bâtiment la présence d’un système de vidéosurveillance.

Le panneau doit notamment comporter les infos législations CNIL pour les réclamations, la raison de cette surveillance et la société en charge de la prestation si vous l’avez confiée à un tiers.

Enfin, les données filmées ne doivent être sauvegardées qu’un mois, puis supprimées.  

 

 

Commencez votre demande de devis en Sécurité électronique
  • Réponse de Ilyass el Ghiwan
    sept. 29, 2017

    Merci beaucoup pour ce article.

    Commentez cette réponse
Donnez votre avis sur ce guide