Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Sécurité électronique : la vidéo protection nomade

En termes de sécurité, la technologie fait la part belle aux dispositifs de vidéo protection dits nomades. Ces nouveaux systèmes de vidéo surveillances viennent en complément des installations de caméra fixes filaires ou sans fils, pour répondre à de nouveaux enjeux. 

Video protection nomade

En vidéo protection, il n’est pas facile d’assurer intégralement la surveillance d’un périmètre donné ! Pour des raisons de budget ou faisabilité, il existe forcément des carences et des zones non surveillées. Si les systèmes de vidéo surveillance à caméras fixes permettent de dissuader les délinquants, ils provoquent aussi leurs déplacements vers des endroits non sécurisés.

Companeo : Sécurité électronique : Comparez les devis

La vidéo protection nomade, c’est quoi ?

La vidéo protection nomade ou mobile, c’est tout simplement un dispositif de caméra de surveillance complet, généralement sous forme de borne. Il peut être installé sur un mur, un éclairage public ou un véhicule. Il se compose :

  • D’une ou plusieurs caméras pour la prise d’images, conçues pour résister en milieux extérieurs (actes de vandalisme, intempéries etc…).
  • D’un transmetteur télécom sécurisé (VNP), avec modem (en Wifi, 3G ou 4G) pour transmettre les données directement à un pc, smartphone ou tablette.
  • D’un système d’alimentation : une batterie pour assurer son fonctionnement en journée, d’un de raccord à une source de courant pour recharger le dispositif le soir. Le dispositif peut aussi être compatible avec un chargeur photovoltaïque.
  • D’un enregistreur numérique fonctionnant 24h/24 et 7j/7 permettant de stocker les images sur un disque dur.
  • D’un logiciel de gestion à distance.
  • D’un cache de protection.

L’usage de ce type de caméra induit forcément un abonnement télécom.

Côté légal : quelle autorisation ?

De même que pour installer une caméra fixe, il est obligatoire d’avoir l’accord la Commission départementale de vidéo protection. Une fois obtenue, l'autorisation est valable pour 5 années. Quand une caméra fixe est déjà installée dans un espace géographique précis, il est possible d’y ajouter un dispositif nomade, sans redemander une autorisation spécifique.

Quelques exemples

Ces nouveaux « yeux mobiles » fleurissent dans plusieurs villes Françaises. Pourquoi un tel succès ? A Mulhouse, Nice, Orléans, Beaune… les maires ont rapidement adoptés ce système pratique. Le marché de la vidéosurveillance mobile à un avenir certain (TEB, Magsys…), puisqu’il répond à de nombreuses problématiques rencontrées par les municipalités : délinquance mobile, évènement ponctuel (carnaval, festival…), chantiers, manifestations, changement de circulation… la surveillance vidéo temporaire est souvent une solution fiable et adéquate.

Les avantages de la vidéo protection nomade

  • Un dispositif complètement autonome : la plupart ont des batteries compatibles avec différentes technologies énergétiques. La batterie permet de filmer en continu.
  • Une flexibilité : la caméra mobile offre beaucoup plus de souplesse. Elle se place simplement là où vous en avez besoin, d’un endroit à un autre. Compacte et mobile, elle s’adapte à différents types d’infrastructures.
  • Une mise en service immédiate et un système moins coûteux : pas de travaux, de câblages et d’infrastructure spécifiques au moment de l’installation. La mise en place se fait en moins d’une heure.
  • Traquer la délinquance mobile : ce dispositif est plus design et discret, ce qui le rend difficilement repérable et permet l’enregistrement de preuves vidéo.
  • Anticiper l’emplacement futur de caméras de protection fixes : avant d’engager d’onéreux travaux dans l’installation de système fixes, la caméra mobile s’avère très utile en phase d’étude et de tests.

Pour en savoir plus sur les caméras de surveillance, vous pouvez consulter notre guide consacré à la sécurité électronique.

 

Commencez votre demande de devis en Sécurité électronique
Donnez votre avis sur cette actualité