Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

La chaîne de survie

defibrillateur chaine de survie
 
 

En cas d’arrêt cardiaque, la victime est d’abord prise en charge par les témoins à proximité directe. Du bouche à bouche à l’hospitalisation en passant par l’application d’un défibrillateur et l’arrivée des premiers secours, le schéma des procédures à suivre dans les premiers instants est appelé « chaine de survie ».

 

Le concept de « chaine de survie » a été développé au début des années 90. Il schématise de manière simple la hiérarchie des procédures de secours à suivre en cas d’accident cardiaque. Il est tout à fait adapté au monde de l’entreprise.


Premier maillon : alerte

La chaine débute avec la personne qui constate la perte de conscience de la victime. L’alerte est immédiatement transmise vers l’infirmerie du travail, un service de secours proche et le SAMU (15) dans tous les cas.

 

Deuxième maillon : ventilation artificielle

En attendant l’arrivée de professionnels de la médecine, la chaine de survie se poursuit avec les gestes de premiers secours cardio-pulmonaires : bouche-à-bouche, massage cardiaque si la circulation n’est plus perceptible.

 

Troisième maillon : défibrillateur

Aussi rapidement que possible, un défibrillateur automatisé externe (DAE) doit être mis en place. Un DAE peut être aussi bien semi-automatique (DSA) qu’entièrement automatique (DEA).

 

Quatrième maillon : intervention médicale

La chaine de survie se termine avec l’arrivée sur les lieux d’une équipe de médicale de réanimation (SMUR) et la prise en charge de la victime par des professionnels.

En France, le médecin régulateur (contacté par téléphone en composant le 15) joue un rôle de chef d’orchestre pendant cette ultime étape :

  • rappel aux témoins des gestes de base de réanimation cardio-pulmonaire 
  • envoi d’une équipe de secouristes munie d’un défibrillateur (sapeurs pompiers)
  • sans attendre les résultats des premiers maillons de la chaine, envoi d’une équipe SMUR
  • communication avec l’hôpital pour prévenir les soins intensifs de l’arrivée d’un patient réanimé

 

Cette chaine illustre notamment le fait que le défibrillateur est un maillon qui peut être déterminant mais qui sera sûrement vain si la chaine n’est pas complétée d’un bout à l’autre.

 

Commencez votre demande de devis en Défibrillateur
Donnez votre avis sur cette actualité