Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Défibrillateur semi-automatique (DSA) : comment ça marche ?

   

Efficace et facile d’utilisation, le défibrillateur semi-automatique permet de sauver des vies en cas d’arrêt cardiaque et est indispensable dans les entreprises où peut potentiellement survenir un arrêt cardiaque. 

Qu’est-ce-qu’un défibrillateur semi-automatique ?

Les défibrillateurs sont des appareils qui servent à faire redémarrer le cœur des victimes d’arrêt cardiaque. Comme tout autre défibrillateur, le défibrillateur semi-automatique automatique (DSA) est un appareil qui délivre de l’énergie électrique par l’intermédiaire des électrodes pour réactiver l’activité cardiaque. Il est appelé "semi-automatique" car, contrairement au défibrillateur automatique qui ne nécessite pas l’action d’un secouriste pour déclencher le choc, il exige que le secouriste actionne un bouton pour délivrer le choc électrique sur la victime d’arrêt cardiaque.

Quelles sont les caractéristiques du DSA ?  

Facile d’utilisation, la manipulation du DSA ne nécessite pas de formation. D'ailleurs, la loi autorise n'importe qui, même non formé, qui serait témoin d’un arrêt cardiaque à utiliser un défibrillateur semi-automatique pour secourir la victime.
Comme le défibrillateur automatique, le DSA est équipé d’une carte mémoire qui délivre les électrocardiogrammes. La carte mémoire enregistre aussi le nombre de chocs. Ces données seront par la suite analysées par les médecins. Le DSA analyse le tracé cardiaque de la victime et évalue si un choc électrique est indispensable pour redémarrer le cœur de la victime.
Installé dans une entreprise, le DSA permet de réduire le risque de décès liés à un arrêt cardiaque de façon considérable.

Comment fonctionne un défibrillateur semi-automatique ?  

Lorsqu’une personne est victime d’un arrêt cardiaque, il faut agir vite, très vite. Car chaque seconde compte. Il faut se munir du DSA puis installer les électrodes sur la peau de la victime, notamment une électrode sous la clavicule et une autre sous l’aisselle gauche de la victime. Une voix de synthèse sur le DSA vous indiquera le moment où il faut délivrer le choc électrique.

Selon les spécialistes, le DSA ne présente aucun inconvénient comparé au défibrillateur entièrement automatique. Certains affirment même que déclencher le choc électrique par l’intermédiaire d’un bouton est une garantie supplémentaire car cela permet de vérifier que l’opération se déroule dans de bonnes conditions et sans aucun risque pour la victime ou pour le secouriste.
L’achat d’un défibrillateur semi-automatique coûte en moyenne 1  500 euros et 150 euros par mois en location. 

Commencez votre demande de devis en Défibrillateur
Donnez votre avis sur ce guide