Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Portier vidéo : fonctionnement, mise en place et budget

Le contrôle des entrées – et des sorties ! – au sein d’une entreprise est un élément clé de la sécurité des locaux. Certes, il est possible de mettre en place des stratégies complexes de droits d’accès avec des codes ou clés uniques correspondant à différents privilèges pour différentes catégories d’utilisateurs leur permettant d’accéder à des parties précises des locaux. Mais le plus simple est encore de mettre en place des « portiers », mieux connus sous le nom d’interphones. Les portiers vidéo en sont la dernière version, qui ajoute un grand nombre de fonctionnalités particulièrement intéressantes pour les entreprises par rapport aux portiers traditionnels. Et ceci, sans même évoquer les avancées technologiques les plus récentes qui ont vu l’arrivée sur le marché des portiers vidéo sans fil et des portiers vidéo sur IP.

Or ces fonctionnalités vraiment utiles sont encore assez largement insoupçonnées pour nombre d’utilisateurs potentiels – et quand elles sont connues, rendent le choix de l’équipement encore plus difficile.

Comment fonctionne un portier et comment faut-il procéder pour l’installer ? Quels sont les avantages de ces systèmes et les options qui font la différence ? Comment au final choisir son équipement, et surtout, quels sont les tarifs des portiers vidéos ?

Fonctionnement et installation d’un portier vidéo

Le fonctionnement d’un portier vidéo étant sur le principe extrêmement simple, son installation est a priori aisée. Encore faut-il maîtriser quelques points essentiels.

Le fonctionnement d’un portier vidéo dans le détail

Un portier vidéo est avant tout un dispositif joignant le son et l’image pour mettre en relation une personne souhaitant accéder à un endroit verrouillé et une personne autorisant l’accès et pilotant l’ouverture de cet accès.

La personne souhaitant accéder au lieu verrouillé contacte la personne contrôlant l’accès en appuyant sur le bouton correspondant, la liaison audio et vidéo est établie entre ses deux personnes, la personne contrôlant l’accès commande l’ouverture de la porte.

Le dispositif se compose donc d’un certain nombre d’éléments :

-      une « platine de rue » ou terminal pour l’utilisateur souhaitant accéder aux lieux protégés, installée à l'extérieur et munie d’un micro, d’un haut-parleur et d’une caméra, éventuellement infrarouge (permettant ainsi l’utilisation jour et nuit),

-      selon le modèle, des câblages pour le raccordement (fils),

-      attention, ces câblages peuvent être des câblages pour la transmission des données mais aussi pour l’alimentation électrique de l’appareil,

-      un moniteur pour réceptionner les appels et déclencher l’accès.

Une installation simple… a priori

L’installation d’un tel dispositif est généralement très simple, mais elle l’est un peu plus ou un peu moins selon la technologie choisie pour le matériel.

La procédure peut se détailler comme suit :

-      La première étape d'installation consiste à fixer sur un mur un porte-platine en métal très résistant ;

-      Par la suite, il faut installer la platine de rue en l'encastrant au support ;

-      Pour faciliter la perception des visiteurs, il est préférable de poser le boîtier extérieur entre 1m50 et 1m60 de hauteur ;

-      Puis, grâce aux câbles qui sont glissés dans le mur, la platine peut être raccordée à l’intérieur des locaux.

-      Dans le cas d’un modèle « sans fil », le câblage n’est pas nécessaire pour assurer la transmission des données et la communication, mais attention, un câblage électrique pour l’alimentation peut être néanmoins toujours nécessaire ;

-      Généralement, la platine de rue se trouve près de la porte d’entrée ou du portail - elle doit être tout le temps visible et protégée du soleil et de l'humidité ;

-      En ce qui concerne le combiné-moniteur, une platine d'ancrage est aussi utilisée pour la fixation de l'écran de contrôle ;

-      Après cette étape, il faut réaliser une saignée dans le mur afin d'encastrer et fixer un second fil qui permet d'assurer le raccord entre le bloc caméra et l'intérieur - ce fil peut facilement être caché à l'aide d'enduit et d'appliques ;

-      Le combiné-moniteur doit alors être installé au sein des locaux pour faciliter son usage et sécuriser le matériel - cela peut être dans un couloir ou dans les espaces les plus fréquentés.

 

Si l'installation est à la portée de tous, il est donc tout de même recommandé de faire appel à un professionnel pour être sûr d'avoir un fonctionnement optimal.

Dans tous les cas, les fournisseurs de claviers à code sont dans leur écrasante majorité en relation avec des installateurs professionnels qui pourront venir officier chez le client, parfois sans surcoût. Il est dans tous les cas judicieux de demander si ce service est disponible, s’il est payant, et si oui à quel prix, lors de la demande de devis pour un portier vidéo.

 Portier vidéo

Avantages d’un portier vidéo pour PME et options utiles

Assez logiquement, les avantages d’un portier de ce type dépendent du degré de sophistication des modèles. Les options ajoutent ainsi un grand nombre de fonctionnalités très intéressantes, surtout quand le portier est « connecté ».

Les avantages intrinsèques des portiers vidéo pour les entreprises

Les critères de choix doivent être adaptés aux besoins spécifiques des entreprises en matière de sécurité et à la stratégie globale de sécurité de ces entreprises.

Il est néanmoins possible de mettre en avant plusieurs critères fondamentaux :

-      Le contrôle d’accès est distant : il n’est plus nécessaire de guetter les arrivants derrière la porte à ouvrir…,

-      Le contrôle d’accès est centralisé : il est possible de gérer l’ouverture de multiples accès depuis une console unique,

-      Le contrôle d’accès est davantage sécurisé que s’il s’agissait d’un simple interphone (imaginez l’habituel « oui, ouvre, c’est moi ! » dans une entreprise comptant des dizaines de salariés),

-      La vidéo permet de plus de constater combien de personnes se trouvent éventuellement devant l’entrée contrôlée, en plus de celle avec qui l’opérateur est en discussion,

-      Le contrôle d’accès est ainsi rendu possible avec les salariés sourds… ou muets.

Les options qui font la différence

A la suite de plusieurs avancées technologiques sur le marché, plusieurs options viennent ajouter de nouveaux avantages à cette liste déjà alléchante.

Il est notamment nécessaire d’évoquer :

-      Les portiers vidéo sans fil, bien plus simples à installer,

-      Les combinés-moniteurs, permettant d'activer l’ouverture d’un portail,

-      L’option zoom,

-      L’option mémorisation des images,

-      Les caméras à infrarouge pour une vision de nuit,

-      Un écran tactile et en couleurs,

-      Un boîtier mains libres (sans combiné),

-      La possibilité d’ajouter à l’interphone un lecteur de badges ou un clavier à code, permettant un premier niveau de contrôle pour que l’opérateur ne soit pas dérangé inutilement, ou une alternative paramétrable en cas d’absence d’opérateur,

-      Et surtout, avec les interphones connectés, la possibilité de contacter l’opérateur non pas forcément dans l’immeuble contrôlé, mais où qu’il soit, sur son téléphone ou téléphone portable.

 

En revanche, il faut se souvenir que l’utilisation d’un portier vidéo ne permet pas d’effectuer une vidéosurveillance des abords de l’entrée d’un bâtiment, si ces abords sont sur une voie publique. C’est de toute façon interdit ou soumis à autorisation et souvent rendu techniquement impossible par les constructeurs de matériel.

Critères de choix et prix d’un portier vidéo

Tous ces avantages et toutes ces options rendent le choix d’un portier vidéo à la fois plus désirable… et plus complexe. Quels sont les critères pour choisir son portier et quels à quels tarifs faut-il s’attendre ?

Comment choisir son portier ? Critères et conseils

Les critères de choix doivent être adaptés aux besoins spécifiques des entreprises en matière de sécurité et à la stratégie globale de sécurité de ces entreprises.

Il est néanmoins possible de mettre en avant plusieurs critères fondamentaux :

-      Le premier critère est de savoir si l’utilisateur a besoin d’une liaison filaire ou d’une liaison sans fil. Une liaison filaire fonctionne généralement mieux qu’une liaison sans fil, dont la portée est limitée à la fois dans l’absolu (ce sont les chiffres annoncés par les constructeurs) mais bien plus concrètement par le nombre d’obstacles entre l’émetteur et le récepteur (notamment les murs, et dans le cas d’un immeuble, il peut y en avoir beaucoup…). En revanche, une liaison sans fil sera beaucoup plus simple à installer. Il est donc judicieux de s’informer pour savoir si un simple interphone à fils est déjà installé là où un visiophone doit être installé.

-      Le second critère est le niveau de sécurité demandé : faut-il un ou plusieurs systèmes de sécurité ? Faut-il que le portier ait seulement la fonction vidéo ou doit-il être en mesure de lire également des badges ou d’être activé par clés ou code ? Pareillement, il est difficile de recommander un portier vidéo à une entreprise dont l’accès serait déjà équipé de vidéosurveillance, offrant une bien meilleure image… un simple interphone suffira alors.

-      Le troisième critère est la disponibilité d’un opérateur pour effectivement ouvrir la porte. Si un opérateur est rarement présent, un portier connecté mettant directement en relation l’arrivant et un opérateur où qu’il soit est recommandé.

-      Le quatrième critère est le confort demandé. De ce critère dépendra des options plus annexes comme la taille de l’écran, le zoom, les fonctions tactiles, la mémorisation des images, etc.

Le critère numéro un : le prix des portiers vidéo

Combien coûte aujourd’hui un portier vidéo ?

Comme pour beaucoup d’équipements pour entreprises, le prix dépend évidemment du nombre de fonctionnalités et d’options. Assez étonnamment, les prix ne varient en fait pas énormément selon que le portier sera filaire ou sans fil, connecté ou non.

Il est néanmoins possible de mettre en avant plusieurs catégories tarifaires récapitulées dans le tableau ci-dessous.

Type de portier vidéo

Prix

Portier vidéo basique

Moins de 100 € environ

Portier vidéo avec un écran couleur

Plus de 200 €

Portier vidéo tactile

Plus de 400 €

Portier vidéo à haute protection anti-vandalisme

Plus de 1 000 €

 

Pour en savoir plus, n'hésitez pas à vous adresser à nos prestataires spécialisés en remplissant un formulaire de demande de devis en sécurité électronique

Commencez votre demande de devis en Sécurité électronique
Donnez votre avis sur ce guide