Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Les chèques cadeaux d’entreprise : faire plaisir à moindre coût

Bien souvent, l’expérience des petits bonus de fin d’année s’avère frustrante à la fois pour les salariés et pour les employeurs.

Ces avantages étant soumis aux cotisations sociales et à l’impôt, ils finissent souvent par représenter pour le salarié un montant dérisoire, pour un coût non négligeable pour l’entreprise. A titre d’exemple, une prime de 75 euros par salarié pourra coûter 150 euros à l’entreprise. C’est parce qu’ils offrent une alternative réussie à cette solution insatisfaisante pour tous que les chèques cadeaux pour entreprise connaissent un succès phénoménal, avec un marché représentant aujourd’hui 6 milliards d’euros en France.

Pourtant, certaines entreprises ne connaissent toujours pas les chèques cadeaux.

Comment fonctionne la formule ? Pourquoi utiliser les chèques cadeaux en entreprise, et comment les utiliser ? Quels sont les différents formats de ces titres et à qui les offrir ? Comment est-il possible de se procurer des chèques cadeaux ? Auprès de qui, et à quel prix ?

Pourquoi et comment utiliser les chèques cadeaux en entreprise

Les chèques cadeaux peuvent être utilisés en entreprise pour poursuivre différents objectifs, à destination de différents publics et pour différentes occasions, en respectant certaines conditions. Ils présentent plusieurs avantages pour les entreprises, en termes managériaux, commerciaux et fiscaux. Ces titres cadeaux ne sont aujourd’hui plus seulement des chèques, mais peuvent prendre plusieurs formes pour plusieurs politiques de distribution et plus de souplesse.

Des chèques cadeaux d’entreprise, pour quoi faire ?

Les chèques cadeaux représentent un moyen simple pour les entreprises de faire plaisir à leurs salariés, clients ou partenaires.

Il s’agit en quelque sorte d’un bon d’achat d’un certain montant qui pourra être utilisé dans des enseignes précises, parfois dans un rayon précis de ces enseignes. En plus de la valeur absolue du crédit représenté par le chèque cadeau, la formule permet de bénéficier de promotions spécialement négociées, renforçant encore un peu plus l’avantage.

La plupart du temps, l’entreprise financera le total du montant des chèques offerts, mais il lui est également loisible de n’en financer qu’une partie, laissant l’autre partie à charge du bénéficiaire du chèque.

Il peut ainsi être utilisé :

-        Dans le cadre d’une politique de motivation, d’incentive des effectifs ;

-        Pour récompenser les meilleurs éléments ou les bonnes performances ;

-        Pour les fêtes de fin d’année ;

-        Pour initier une plus grande fidélisation et un meilleur engagement des clients et partenaires ;

-        Lors d’occasions spéciales : fêtes traditionnelles ou événements de la vie et de la carrière des salariés.

Bénéficiaires potentiels et conditions d’attribution

Les chèques cadeaux peuvent ainsi être utilisés par tous les salariés, mais pas seulement. Par ailleurs, certaines conditions d’attribution doivent être respectées.

Précisons pour commencer que toutes les entreprises ont accès au dispositif. Simplement, dans celles de plus de 50 salariés, c’est le Comité d’Entreprise qui en gérera obligatoirement l’utilisation, et dans celles de moins de 50 salariés, c’est la direction qui les distribuera.

De plus, le système est ouvert à tous les salariés, dirigeants et collaborateurs de l’entreprise : CDI, CDD, et même stagiaires. Au regard de la loi en effet, ces derniers doivent avoir accès aux activités culturelles et sociales de l’entreprise au même titre que le reste des collaborateurs de l’entreprise.

Dans le même esprit, certaines conditions d’attribution prévalent, notamment pour bénéficier de l’exonération de charges sociales :

-        Première condition : l’attribution des chèques cadeaux est non obligatoire. Elle doit relever d’une simple volonté. Aucune disposition au contrat de travail, aucun accord de branche ou convention collective ne saurait rendre la distribution des chèques cadeaux obligatoire ;

-        Deuxième condition : l’aspect non discriminatoire. Les chèques cadeaux doivent être remis indifféremment à tous les salariés d’une entreprise, sans tenir compte de l’âge, du sexe, de la religion ou de l’appartenance syndicale, sous peine d’être sanctionné par la loi ;

-        Troisième condition : le respect du seuil. Il est ainsi autorisé d’offrir aux membres d’une entreprise des chèques cadeaux pour une valeur totale annuelle de 166 €, par événement, par personne et par an (seuil 2018).

 

Enfin, les collaborateurs de l’entreprise ne sont pas les seuls à qui les chèques cadeaux d’entreprise peuvent être offerts : il peut s’agir également des clients, prestataires ou autres partenaires.

Plusieurs avantages appréciables pour l’entreprise

Pour l’entreprise adhérant à la formule, les chèques cadeaux offrent une série d’avantages appréciables :

-        Ouvert à toutes les entreprises, il permet de compenser l’absence de CE dans les plus petites, et même de remplacer un CE par les dispositifs de « CE virtuels » mis en place par les émetteurs de titres cadeaux ;

-        Distribué aux salariés, ils constituent un levier de stimulation RH efficace, se traduisant en gains de productivité ;

-        Ainsi qu’un outil de cohésion des effectifs et de marque d’appartenance à un groupe, leur distribution constituant en tant que tel un événement de team building ;

-        Distribué aux clients et partenaires, ils représentent un outil de fidélisation ;

-        Leur gestion facile et souple grâce à un large choix dans les montants, dans les options de personnalisation, choix parmi différents prestataires et enseignes participantes… ;

-        Leur coût est limité grâce à l’exonération du paiement des cotisations sociales sur les montants engagés en respectant les conditions énoncées précédemment.

Les différents chèques cadeaux : types de titres cadeaux

Les chèques cadeaux ne sont plus les seuls titres cadeaux proposés aux entreprises.

Les évolutions technologiques et la concurrence ont effet amené les émetteurs à diversifier leur gamme.

Aujourd’hui, les titres peuvent ainsi être :

-        Des chèques cadeaux à proprement parler, portant le nom de l’entreprise voire son logo, le nom de l’enseigne ou du réseau, le montant (la valeur faciale), et la date de validité. Souvent réunis dans un carnet de chèques, ils peuvent avoir plusieurs valeurs faciales différentes. La monnaie n’est pas rendue sur ces chèques qui ne peuvent être utilisés qu’une fois ;

-        Des chèques thématiques ajoutent l’événement qui a suscité la distribution du chèque (fête, événement dans la carrière du salarié…). Ces chèques ne peuvent généralement acheter qu’une catégorie de produits, comme les chèques cadeaux « culture », soumis à un régime spécial, qui permettent d’acheter livres, disques ou place de concert et de musée ;

-        Des cartes cadeaux, qui représentent de plus en plus une part dominante du marché. Contrairement aux chèques, elles sont réutilisables aussi longtemps qu’elles sont créditrices, ce qui permet de ne perdre aucun centime du montant total. Elles peuvent même être rechargées.

-        Désormais, des cartes à bande magnétique, mais aussi des cartes à puce, parfois même prépayées et fonctionnant quasiment comme des cartes bancaires ;

-        Des titres dématérialisés comme les « e-cartes cadeaux », qui ont l’avantage de pouvoir être envoyées immédiatement, et utilisés chez toute une série de e-commerçants.

chèques cadeaux

Où acheter les chèques cadeaux d’entreprise et pour quel coût ?

Spécialistes multi-enseignes ou distributeurs mono-enseignes, les sociétés émettrices de chèques cadeaux n’ont jamais été aussi nombreuses. Il est aujourd’hui très simple, et très peu coûteux de se fournir en chèques cadeaux d’entreprise.

Les émetteurs de chèques et cartes cadeau

Les chèques et cartes cadeaux sont aujourd’hui édités par deux catégories d’émetteurs : les spécialistes multi-enseignes, et les distributeurs eux-mêmes, qui répercutent l’offre sur tout le réseau de leurs groupes, en magasin et en ligne.

Parmi les émetteurs multi-enseignes, les principaux acteurs sont :

-        Edenred, leader du marché avec ses chèques Kadeos ;

-        Sodexo, éditeur par ailleurs des Tickets Restaurants, qui a fait l’acquisition de « Tir groupé », le pionnier des chèques cadeaux en France ;

-        Son concurrent Chèque Déjeuner, émetteur des cartes Cadhoc ;

 

A noter qu’en plus de ces acteurs traditionnels, les banques et établissements financiers se sont également lancés sur le marché de chèques cadeaux, comme Natixis par exemple et ses chèques CA DO.

A côté des émetteurs multi-enseignes, les émetteurs mono-enseignes réussissant à proposer l’offre la plus large possible sont :

-        La Fnac et Darty, qui distribuent désormais la même carte cadeau, valable dans leurs magasins et sur leurs sites de e-commerce,

-        Amazon, le plus grand e-commerçant en France,

-        Décathlon, pour tous les articles sportifs,

-        Mais aussi des chaînes de distribution généraliste comme Carrefour et sa filiale de e-commerce rueducommerce.com,

-        Auchan,

-        E.Leclerc

 

A noter que plusieurs de ces enseignes sont partenaires des émetteurs multi-enseignes, les cartes des seconds permettent d’acheter les produits des premiers. Dans un système encore plus étonnant, certaines cartes cadeau comme Cadhoc permettent d’acheter des cartes cadeaux mono-enseignes comme celles d’Amazon ou de Zalando. La boucle est bouclée.

Le prix du service : montant des chèques et frais

Un des grands avantages du chèque cadeau est qu’il représente pour l’entreprise un moyen peu coûteux de faire plaisir à ses salariés ou partenaires commerciaux.

Le montant de ces chèques cadeaux est le plus souvent de 10€, 20€, 30€ ou 50€. Mais certains émetteurs proposent des chèques à partir de 1€, permettant aux utilisateurs de fractionner leurs achats à l’euro près. A l’autre extrême, d’autres émetteurs accommodent les entreprises particulièrement généreuses en leur fournissant des chèques dont le montant peut atteindre 1 500 euros.

D’autres frais (peu élevés) s’ajoutent au montant des chèques :

-        Frais de gestion,

-        Frais d’expédition

 

Et si les options correspondantes ont été sélectionnées :

-        Frais de personnalisation,

-        Frais d’impression.

Le coût social et fiscal : conditions d’exonération

Si le coût pour l’entreprise est intéressant, c’est aussi parce que les chèques et cartes cadeaux bénéficient d’un régime fiscal et social particulièrement intéressant.

En effet, dans certaines conditions, la distribution de ces chèques est exonérée de charges sociales pour l’entreprise et le salarié. Par ailleurs, la TVA est déductible, et les montants concernés ne sont pas déclarables comme revenu.

Pour ce qui est des conditions, deux situations sont envisageables :

-        La distribution discrétionnaire,

-        La distribution justifiée par un événement particulier.

 

Dans le premier cas, le montant maximum par an et par salarié pour bénéficier de l’exonération est de 5% du plafond de la sécurité sociale, soit 166 euros en 2018.

Dans le second cas, une liste d’événements est d’abord prise en considération :

-        Naissance,

-        Pacs ou mariage,

-        Rentrée scolaire,

-        Départ en retraite,

-        Fête des mères,

-        Fête des pères,

-        Noël,

-        Sainte Catherine pour les femmes célibataires de 25 ans et plus,

-        Saint Nicolas pour les hommes célibataires de 30 ans et plus.

 

En plus des 166 euros discrétionnaires par an et par salarié, 166 euros peuvent être distribués nets de charges aux salariés à ces occasions si l’utilisation du bon est circonscrite à des produits et services liés à cet événement. Ainsi, pour une naissance, la carte ou le chèque ne doit pouvoir acheter du carburant ou des produits alimentaires, par exemple, et pour une rentrée, uniquement des fournitures scolaires.

Quel peut être alors le montant maximum de chèques cadeaux offert à un ménage par an, avec exonération de charges ?

Imaginons un couple avec trois enfants scolarisés dont les deux parents travaillent dans la même entreprise :

-        166 euros discrétionnaires par salarié soit 332 euros, plus

-        166 euros à Noël par salarié soit 332 euros, plus

-        166 euros par enfant Noël soit 498 euros, plus

-        166 euros par enfant pour la rentrée scolaire soit 498 euros,

-        Soit un total de 1 660 euros en 2018.

Comment acheter les cartes et chèques cadeaux

L’achat de chèques cadeaux d’entreprise se fait presque exclusivement par correspondance pour les émetteurs multi-enseignes. Mais des distributeurs existent dans les grandes villes et des partenariats ont été noués avec des bureaux de tabac ou bureau de poste.

Du côté des émetteurs mono-enseignes, de façon tout aussi contre-intuitive, il ne faut pas croire qu’il est toujours possible d’« acheter » ses chèques cadeaux en magasin : parfois, pour les entreprises, ce service n’est disponible que par correspondance.

Dans tous les cas, il faudra communiquer :

-        Les coordonnées de l’entreprise, notamment son numéro de Siret et son code Naf,

-        Le nombre de salariés concernés,

-        Le montant total des chèques demandés,

-        Et la décomposition de ce montant par carnet de chèques cadeaux et par chèque dans le cas de panachages,

-        L’événement qui justifie la distribution des chèques cadeaux,

-        Les éventuels besoins de personnalisation des cartes ou chèques aux couleurs de l’entreprise, ou avec des messages personnels.

 

Profitez dès aujourd'hui des avantages des chèques cadeaux en remplissant une demande de devis !

Commencez votre demande de devis en Chèques cadeaux