Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Le chèque cadeau : fonctionnement, émetteurs et coûts

S’il fallait donner une seule raison chiffrée au succès des chèques cadeaux, cela pourrait être celle-ci : les entreprises qui utilisent des récompenses non financières voient leur chiffre d’affaires annuel augmenter entre 3% et 9,6% selon le rapport Non cash incentives de l’institut Arberdeen Group.

Désormais offerts par des milliers d’entreprises à leurs salariés méritants, ou en raison d’événements particuliers à célébrer, les titres cadeaux font donc la joie des salariés qui les reçoivent, et qui peuvent les utiliser pour acheter des milliers de produits dans des centaines d’enseignes. Mais aussi le plaisir d’offrir des entreprises qui les distribuent – parce que les salariés seraient donc plus productifs, et parce que ce cadeau est, sous conditions, exonéré de charges sociales. Des conditions que toutes les entreprises ne connaissent pas, et des avantages que toutes ne mesurent pas.

Quel est donc le fonctionnement de la formule, et quels sont, dans le détail, ses avantages pour une entreprise qui offre des chèques cadeaux ? Quels sont les organismes émetteurs de ces titres cadeau ? Et quelles formes peuvent donc prendre ces chèques cadeaux ? Enfin, quels sont les montants – pour le salarié – et les coûts – pour l’entreprise – de ces titres ?

Fonctionnement et avantages

La distribution de chèques cadeaux des entreprises à leurs salariés ou partenaires fonctionne selon une formule simple. La pleine jouissance de tous les avantages liés pour les entreprises, au premier rang desquels les avantages fiscaux, dépend de la bonne application de règles plus précises.

Les principes

Un chèque cadeau, c’est en quelque sorte un bon d’achat offert par l’entreprise à ses salariés ou partenaires commerciaux.

Ce bon d’achat peut prendre plusieurs formes, fonctionner dans plus ou moins de commerces, pour acheter une gamme plus ou moins étendue de biens et services, pour un montant total plus ou moins élevé : tout cela le distingue d’un moyen de paiement.

L’autre conséquence de ces caractéristiques est que, dans les limites de l’offre de titres cadeaux qui lui est proposée, l’entreprise peut indirectement contrôler l’utilisation qui en est faite, et donc moduler en fonction des mérites, des événements, etc. Ce qui en fait un excellent outil pour les comités d’entreprise, qui décident de son utilisation dans les entreprises de plus de 50 salariés.

Les salariés peuvent utiliser les chèques cadeaux pendant une certaine période, et apprécient la variété de produits disponibles, de même que le fait qu’ils n’ont pas à payer de charges sociales ou d’impôts sur le revenu sur la base de ces titres.

Un certain nombre d’émetteurs de chèques cadeaux existent, qui définissent le panel d’offres disponibles et de commerces où ces titres seront utilisables. L’entreprise leur achète les titres cadeaux pour les donner, ou pour les vendre en partie à leurs salariés, comme les titres restaurants qui sont souvent édités par les mêmes émetteurs. Le chèque cadeau doit mentionner l’événement ou le thème du cadeau et le nom de l’entreprise.

Les avantages pour l’entreprise

Les entreprises recourant aux titres cadeaux bénéficient de ce fait de plusieurs avantages :

-        Comme évoqué plus haut, c’est un excellent outil pour permettre le fonctionnement des comités d’entreprise ;

-        Mais comme ce système est également ouvert aux entreprises qui n’ont pas de CE, les chèques cadeaux permettent à ces entreprises de compenser un minimum auprès de leurs salariés le fait de ne pas en avoir, notamment pour les fêtes de fin d’année ;

-        A l’extrême, il peut même permettre aux entreprises de constituer la base d’un « CE virtuel », offrant de multiples avantages que chaque bénéficiaire pourra gérer lui-même en ligne ;

-        Généralement, les chèques cadeaux représentent un excellent moyen de récompenser les salariés, et donc de les « incentiver » ;

-        Comme évoqué plus haut, cette politique n’est pas sans conséquences positives réelles sur la productivité de ces salariés ;

-        Enfin, et c’est un avantage essentiel, les titres cadeaux ne coûtent à l’entreprise (presque) que le montant qu’ils représentent au final pour leurs bénéficiaires, étant exonérés de charges sociales et soumis à de faibles coûts.

 

Ce dernier point demande une précision importante : des conditions strictes sont imposées aux entreprises pour bénéficier de cette exonération.

Elles peuvent ainsi en bénéficier si :

-        Leur montant maximum par salarié et par an n’excède pas 5% du plafond de la sécurité sociale, soit 166 euros par salarié par an en 2018 ;

-        Ou s’ils sont distribués à l’occasion d’un événement compris dans liste édictée par l’Urssaf (naissance, Noël, mariage, Sainte Catherine, Saint Nicolas, départ en retraite, rentrée scolaire), pour acheter des produits en relation avec cet événement, et encore une fois pour un maximum de 166 euros par salarié et par an, ou également par enfant dans le cas de fête les concernant. Ces dernières conditions sont cumulatives.

type de chèques cadeaux

Les émetteurs de chèques cadeaux

Le succès des titres cadeaux a entraîné une multiplication des émetteurs de ces titres cadeaux. Les émetteurs multi-enseignes se sont multipliés, et ont été rejoint par des émetteurs mono-enseignes. Mais que désignent exactement ces appellations ?

Les émetteurs de titres multi-enseignes

Les émetteurs multi-enseignes sont des spécialistes du chèque cadeau qui jouent exclusivement un rôle d’intermédiaires entre les distributeurs avec qui ils ont signé des partenariats, et avec les entreprises qui sont les clients de ces émetteurs.

Ces dernières distribuent les titres édités par les émetteurs à leurs salariés, qui les dépensent chez les enseignes partenaires. Historiquement, ce sont les émetteurs multi-enseignes qui ont lancé le marché des titres cadeaux en France.

Les plus importants émetteurs multi-enseignes sont :

-        Sodexo, qui émet les chèques et cartes cadeaux « Tir groupé », le plus ancien chèque cadeau en France (mais aussi les Tickets Restaurant) ;

-        Edenred, qui édite les chèques Kadeos et qui est aujourd’hui leader du marché ;

-        Le groupe Chèque Déjeuner, qui émet les chèques et cartes Cadhoc ;

-        Et de plus en plus, des établissements financiers ou bancaires comme Natixis, émetteur des chèques CA DO.

Les émetteurs de chèques et cartes cadeaux mono-enseignes

Les émetteurs mono-enseignes portent en réalité désormais assez mal leur nom.

Le principe est que ces titres cadeaux sont édités directement par les distributeurs des produits que ces titres cadeaux permettent d’acheter. Mais ces distributeurs sont suffisamment tentaculaires pour réunir plusieurs enseignes dans leur groupe, et donc plusieurs catégories de produits et services bien différents. Certains comptent même en leur sein des sites e-commerce de premier plan, en plus de leur réseau de magasin physiques historique.

Aujourd’hui, un très grand nombre d’enseignes de distribution, généralistes ou spécialisées, proposent aux entreprises une offre de titres cadeaux.

Citons notamment, parmi les généralistes :

-        Carrefour,

-        Auchan,

-        E.Leclerc,

-        Ou en ligne, Amazon.

 

Et parmi les enseignes de distribution spécialisée :

-        La Fnac,

-        Décathlon,

-        Go Sport…

Les différents chèques cadeaux ou titres cadeaux et les commerces partenaires

Un chèque cadeau vaut avant tout pour le nombre de produits qu’il permet d’acheter, et ce nombre n’est pas qu’une question de montant. C’est aussi une question de catégorie de titre cadeau, mais aussi et surtout de densité du réseau de commerces acceptant le titre.

Les différents chèques cadeaux : types de titres cadeaux

Avec l’évolution du marché, plusieurs types de titres cadeaux sont venus s’ajouter aux « chèques cadeaux » à proprement parler.

Ces titres peuvent en effet prendre la forme de :

-        Chèques traditionnels : ils sont la plupart du temps insécables, c'est-à-dire qu’ils ne sont utilisables qu’une seule fois, et les commerces ne rendront la plupart du temps pas la monnaie en cas de solde entre la valeur du chèque et le produit acheté. Pour pallier quelque peu ce défaut, les valeurs faciales des chèques est variée, parfois même au sein d’un même chéquier, et parfois même à l’euro près ou au centime près ;

-        Chèques thématiques : ces chèques permettent d’acheter uniquement une certaine catégorie de produits, pour les mettre clairement en rapport avec l’occasion qui justifie leur distribution en franchise charges sociales. Il peut s’agir de catégories thématiques (mariage, rentrée, retraite…) ou de catégories de produits (jouets, livres, spectacles…) ;

-        Les cartes cadeaux sont des variations de ces deux catégories qui ont l’avantage de se présenter sous forme de cartes à bande magnétique, étant donc librement sécables et réutilisables tant qu’elles sont créditées ;

-        Désormais, ces cartes peuvent être également des cartes à puce prépayées, utilisables chez tous les commerçants du réseau mondial de carte bancaire comme Visa ou Mastercard ;

-        Enfin, les e-cartes cadeaux sont des coupons dématérialisés utilisables sur internet.

Commerces acceptant ces titres

Le nombre d’enseignes acceptant les cartes et chèques cadeaux sont le principal argument de vente (et le principal enjeu de concurrence) des émetteurs de titres cadeaux.

La situation est évidemment différente selon que l’émetteur sera multi-enseignes ou selon qu’il sera un distributeur.

Pour ce qui est des cartes multi-enseignes :

-        Les titres Kadeos sont associés à des milliers de partenaires, parfois spécialisés : ainsi, les titres « culture » fonctionnent 3 500 librairies, 1 800 cinémas, 300 musées… Leurs titres « infini » sont utilisables dans 546 enseignes dont la Fnac, Toys’R’us, Sephora, Kiabi, Auchan… ;

-        Les titres Tir Groupé sont utilisables dans 855 magasins ou chaînes, près de 8 000 commerces de proximité, tous les clubs de football professionnels ;

-        Les titres Cadhoc dans près de 800 réseaux de vente en ligne et hors ligne dont Intermarché, Carrefour, Auchan, Adidas, Boulanger, Marionnaud, Décathlon, Mr Brocolage…

 

Pour les chèques « mono-enseigne », il faut savoir que les groupes sont en fait très larges.

Ainsi, pour ne citer que deux exemples :

-        La Fnac et Darty partagent désormais le même programme de cartes cadeaux, fonctionnant en ligne et en magasin ;

-        La carte Carrefour est utilisable sur Rueducommerce.com, qui fait partie du même groupe.

Montants et coûts des titres cadeaux

Quand on évoque le prix des titres cadeaux, il faut bien distinguer le montant des chèques cadeaux de leur coût. Le montant, c’est ce que le chèque achète. Le coût, c’est le prix du chèque pour l’entreprise qui achète ce chèque afin de le donner à ses salariés.

Le montant : ce que le chèque achète

Le montant du chèque est sa valeur faciale, celle qui est imprimée sur le chèque et qui sera disponible pour réaliser un achat chez les enseignes partenaires.

L’entreprise qui achète les titres cadeaux doit tout d’abord payer intégralement cette valeur, ou en partie avec le salarié.

Différents montants sont disponibles, selon des incréments qui varient d’un émetteur de titre cadeau à l’autre.

Les montants de 10€, 20€, 30€ et 50€ sont disponibles chez la plupart des émetteurs, mais certains élargissent la fourchette vers le bas en allant jusqu’à des chèques de 1€, et vers le haut en allant jusqu’à 1 500 euros.

A savoir aussi que tous les émetteurs ne proposent pas des carnets de chèques aux valeurs faciales mélangées, même si l’émetteur fournit des chèques avec des valeurs faciales différentes...

Le coût : le vrai prix du chèque pour l’entreprise

Dans une opération de distribution de titres cadeaux, le coût pour l’entreprise, comme il a été précisé plus haut, est quasiment celui du montant du chèque.

Quasiment ? Oui, parce qu’il y a quand même quelques frais, même s’ils sont très peu élevés.

Ainsi l’émetteur du chèque cadeau facturera-t-il :

-        Des frais d’expédition,

-        Des frais de gestion,

 

Et éventuellement,

-        Des frais d’impression,

-        Des frais de personnalisation.

Commencez votre demande de devis en Chèques cadeaux
  • Réponse de Mary
    déc. 22, 2015

    Je suis à la retraite. Je fais comment pour avoir un chèque cadeau ?

    Commentez cette réponse
    • Réponse de Emannuel Alain
      déc. 22, 2015

      Bonjour,

      Les retraités ne peuvent pas recevoir de chèques cadeaux de leur ancien employeur. Seuls les salariés et les personnes travaillant dans l'entreprise y sont éligibles.

      Cordialement.

      Commentez cette réponse
Donnez votre avis sur ce guide