Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Combien coûte un chèque repas ?

Le montant du chèque repas est déterminé librement par l'employeur qui décide seul du niveau de gain de pouvoir d'achat accordé à ses salariés, même si des discussions avec le comité d'entreprise ou avec les représentants du personnel sont toujours possibles pour négocier la valeur du ticket. La réglementation n'impose ni montant minimal ni montant maximal.

cheque repas

La valeur du chèque repas est fortement impactée par les incitations fiscales et sociales dont peuvent bénéficier les entreprises. En effet, l'employeur est exonéré de charges jusqu'à un plafond de 5,29 € (en 2013) sur chaque ticket. Par ailleurs, seul 50 à 60 % de la valeur du titre est à la charge des entreprises, le reste étant payé par les salariés. C'est pourquoi la valeur unitaire des titres-restaurant dépasse rarement dans les faits les 10,58 € afin d'éviter le paiement  des charges.

De plus, les restaurateurs n'ayant pas le droit de rendre la monnaie, un montant plus élevé n'est pas nécessairement à l'avantage du salarié.  A titre d'illustration, la valeur moyenne d'un chèque repas en France est actuellement de 7,50 €. A cela s'ajoutent les coûts des commissions demandées par les sociétés émettrices de titres de restauration, qui varient selon l'organisme choisi par l'employeur. En général, ces frais de gestion sont inférieurs à 2 % du budget global.

Nombre de salariés bénéficiant des chèques repas (sur une base de 20 titres par salarié et par mois)

3

10

50

50

250

Valeur du chèque repas (sur une base de participation patronale de 50 %)

5 €

7,50 €

7,50 €

12 €

7,50 €

Budget annuel prévisionnel

1 500 à

1 800 €

4 000 à 

6 000 €

38 000 à 42 000 €

65 000 à 67 000 €

194 000 à 198 000 €

Charges sociales

0

0

0

8 700 €

0

Tickets repas : quelques exemples de tarifs

Des chèques repas toujours plus demandés

Le dispositif des tickets-déjeuner connaît, près de 50 ans après sa création, un grand succès au sein des entreprises françaises. En 2011, la valeur globale de l'ensemble des titres repas émis a même dépassé pour la première fois 5 milliards d'euros !

De leur côté, les salariés se sont empressés d'utiliser les tickets principalement dans la restauration traditionnelle (45 %), et dans la restauration rapide (20 %). Mais également dans la petite et grande distribution (9 %), chez les bouchers-traiteurs (8 %), et les boulangers-pâtissiers (7 %) qui sont autorisés sous conditions à accepter les tickets de table.  

 

Commencez votre demande de devis en Titre restaurant
Donnez votre avis sur ce guide