Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Reprendre une entreprise en difficulté : les questions à se poser

Reprendre une entreprise en difficulté   

Plusieurs dizaine de milliers d’entreprise déposent le bilan chaque année. Si, lors de la reprise d’une entreprise en difficulté, l’investissement initial est moindre, il sera ensuite indispensable de trouver ou de reconquérir la clientèle et de créer une nouvelle dynamique par le biais d’actions au coût conséquent.

Reprendre d’une entreprise en difficulté : un projet qui peut s’avérer compliqué

Une entreprise en difficulté coûte évidemment moins cher qu’une entreprise en bonne santé. Mais il ne faut pas s’arrêter là : en choisissant de reprendre une entreprise en liquidation ou en redressement judiciaire, vous devrez prévoir d’effectuer des investissements lourds,  financièrement et humainement. Il est donc indispensable que la reprise d'une entreprise en difficulté se fasse suite à une réflexion poussée, une réflexion au terme de laquelle vous serez sûr de votre choix et prêt à affronter les épreuves qui vous attendent !

Les questions que vous devez nécessairement vous poser avant de reprendre une entreprise en difficulté

  • Connaissez-vous bien le secteur dans lequel vous vous lancez ? Pouvez-vous vous appuyer sur des experts du marché et/ou de la reprise d’entreprise ? Avez-vous déjà une expérience réussie en matière de rachat d’entreprise ?
  • Pourrez-vous mobiliser les fonds nécessaires au rachat et à la relance ? Sachez que les banques prêtent rarement aux repreneurs d’entreprise en difficulté, vous devrez donc probablement vous autofinancer.
  • L’entreprise a-t-elle des « vices cachés » ?  Factures impayées, diminution de la qualité de production, image de marque dégradée…  Vous devez impérativement réaliser un audit pour connaitre la situation réelle de l’entreprise que vous allez reprendre.
  • Pensez-vous pouvoir faire mieux que le dirigeant précédent ? Quelles ont été ses erreurs ? Que ferez-vous différemment ? Êtes-vous prêt à vous engager à 100 % ? Qu’en disent vos proches ?
  • Avez-vous le portefeuille de client essentiel à la reprise ? Les anciens clients seront-ils toujours fidèles ? Devrez-vous en trouver de nouveaux ? Comment allez-vous faire ?
  • Si, avant de s’engager, il est indispensable de se renseigner sur le contexte financier, les données humaines sont également capitales : comment les salariés vont-ils vivre la reprise ? Quelles étaient leurs relations avec la direction précédente ? Les employés sont-ils enclins au changement ?

Répondre à ces questions devrait vous aider à clarifier votre projet puisque cela vous permettra de mesurer votre engagement personnel mais aussi d'analyser la situation  de l'entreprise en difficulté que vous souhaitez reprendre. Cela dit, ce questionnaire ne peut en aucun cas se substituer à l'expertise d'un professionnel du rachat d'entreprise : il est vivement conseillé de consulter un cabinet spécialisé, un expert-comptable ou un avocat avant de se lancer dans un projet de reprise.

Comment reprendre une entreprise en difficulté ?

Il existe plusieurs sites donnant des conseils pour reprendre une entreprise en difficulté :

  • Actifsjudiciaires.com : petites annonces des mandataires et administrateurs judiciaires
  • Fusacq.com (faites un tri sur les offres des sociétés en redressement)
  • Infogreffe.fr

Pour obtenir davantage d’informations pour reprendre une entreprise en difficulté, vous pouvez vous renseigner auprès du Greffe du Tribunal de commerce de Paris ou des services juridiques Inforeg de la CCI de Paris. Vous pouvez également consulter notre guide consacré à la cession et au rachat d’entreprises.

Commencez votre demande de devis en Cession, transmission entreprise
Donnez votre avis sur cette actualité