Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Pause déjeuner : les distributeurs automatiques s’adaptent aux besoins des salariés

Les distributeurs automatiques à l'heure du déjeuner   

Les salariés sont de plus en plus pressés à l’heure du déjeuner ! D’1h30, la pause midi est passée à une vingtaine de minutes en moyenne. Les employés sont par ailleurs de plus en plus nombreux à déjeuner en travaillant. Une belle opportunité pour le secteur de la distribution automatique qui étoffe son offre de solutions déjeuner.

 Si on trouve de plus en plus de sandwichs (triangles, wraps…) dans les distributeurs, il est encore assez marginal de trouver dans les entreprises ou dans les lieux publics des distributeurs automatiques de plats chauds (DPC). Pourtant, ils existent bel et bien. Des entreprises comme Vit’Cho, F-ood easy hot’n’fresh ou Resto-Minute en conçoivent depuis plusieurs années.

Le distributeur automatique de plats chauds, une alternative à la cantine d’entreprise

Dans les usines, les universités, les bureaux ou les hôpitaux,  les distributeurs viennent remplacer ou compléter l’offre des restaurants d’entreprise. Hot-dog, burgers ou petits plats sont délivrés à la demande. Les inconvénients ? Une chaîne du froid (0 à 3°C) et des dates limites de consommation (une dizaine de jours en moyenne) à respecter. Les emballages doivent donc être résistants au chaud, au froid et à l’humidité et ne pas se coincer dans les spires du DPC. Le réassortiment est également un point important : il est indispensable de choisir un gestionnaire fiable qui vienne régulièrement nettoyer et réapprovisionner le distributeur.

Des produits innovants et plus équilibrés

Si la junk food a toujours des adeptes, de nombreux consommateurs recherchent davantage d’équilibre dans leur assiette et délaissent pizzas ou burgers trop gras au profit de plats plus sains. Les fabricants de distributeurs automatiques tendent donc à s’adapter à cette nouvelle demande en proposant des snackings plus diététiquement corrects : salades, « pasta box » et autres menus traiteur. D’ailleurs peut-être que vous aussi vous avez vu le vent tourner et êtes prêt à troquer les barres chocolatées de vos distributeurs automatiques contre des fruits frais ?

Le paiement en titres restaurant désormais autorisé

En juillet 2013, le CNTR (Commission Nationale des Titres Restaurant) et la Navsa (Chambre syndicale nationale de vente et services automatiques) ont signé un accord permettant aux salariés d’acheter leur repas au distributeur avec un titre restaurant.

Quelques contraintes doivent néanmoins être respectées : le distributeur automatique concerné doit être installé dans une entreprise et seuls les titres émis par l’entreprise peuvent servir au paiement. Les salariés ne peuvent utiliser qu’un titre par jour, il peut avec ce titre restaurant régler plusieurs articles mais ne peut pas recevoir de monnaie. Seuls les aliments consommables sur place (préparations devant être réchauffées  ou décongelées incluses) sont concernés.

Notez que les gestionnaires doivent impérativement obtenir l’autorisation du CNTR pour installer le paiement par titres restaurant sur un distributeur automatique. Pour trouver un prestataire qui assure l’installation et la gestion de DPC, n’hésitez pas à remplir notre formulaire de demande de devis en distribution automatique.

Commencez votre demande de devis en Distribution automatique, O.C.S
Donnez votre avis sur cette actualité