Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Bien choisir sa machine à mettre sous pli

Pour gagner en performance au quotidien, la machine à mettre sous pli est un investissement intéressant. Mais, avant de la louer ou de l’acheter, voici les critères à prendre en compte pour bien choisir votre machine.

 

Le volume de courrier traité

Le débit proposé par une machine à mettre sous pli est l’un des critères de choix. En effet, certaines machines sont capables de traiter plus de documents que d’autres. Ainsi, une machine à mettre sous pli petit volume peut prendre en charge environ 900 documents par heure, tandis qu’une machine gros volume peut traiter plus de 3000 documents dans le même temps. A vous de choisir le type de machine qu’il vous faut en fonction du volume de courrier à envoyer quotidiennement, mais aussi des délais à respecter.

 

Les formats acceptés par la machine à mettre sous pli

Si vous êtes régulièrement amené à envoyer des courriers accompagnés par exemple d’un coupon-réponse ou d’un carton d’invitation, mieux vaut choisir une machine de mise sous pli capable de traiter différents formats. Il est donc important de vérifier les formats de papier acceptés par la machine, mais aussi les grammages et les formats d’enveloppe disponibles.

Bon à savoir : en fonction de la machine choisie, vous aurez la possibilité d’insérer plus ou moins de documents dans une même enveloppe. Veillez donc à vous renseigner sur l’épaisseur totale acceptée par enveloppe avant de faire votre choix.

 

Le nombre de bacs de chargement

Si, pour vous, la contrainte de temps importe peu, vous pouvez vous tourner vers une machine ne disposant que d’un seul bac. Souvent un peu moins rapide, ce type de machine est néanmoins capable d’insérer plusieurs documents dans une même enveloppe. Si, en revanche, vous souhaitez traiter des volumes importants en un minimum de temps, préférez une machine comportant 2, voire 3 bas de chargement.

 

Des fonctionnalités variables

Selon l’efficacité recherchée et le type de tâches que doit effectuer la machine de mise sous pli, les fonctionnalités diffèrent :

-        La fonction autoset : la taille de l’enveloppe est mesurée automatiquement, en fonction des plis présentés ;

-        L’alimenteur horizontal : cet accessoire est idéal pour mettre sous pli les brochures ;

-        La reconnaissance par marque optique : abrégée par les lettres OMR, cette fonctionnalité consiste à appliquer un marquage discret sur les documents afin de personnaliser le contenu de chaque enveloppe, notamment dans le cadre de l’envoi de relevés de compte ou de mailings personnalisés. La machine à mettre sous pli doit alors être dotée d’un capteur réflectif pour analyser ces marquages et réagir en fonction des informations lues (1ère ou dernière page d’un même document, par exemple) ;

-        Le détecteur de double document : grâce à cette fonctionnalité, la machine de mise sous pli est capable de repérer les plis non conformes. La plupart des modèles disposent d’un module d’éjection, qui écarte ces plis non conformes sans interrompre le fonctionnement de la machine.

 

Commencez votre demande de devis en Mise sous pli
Donnez votre avis sur ce guide