Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Aménagement de restaurants : le Prêt pour la Modernisation de la Restauration (PMR)

Travaux de restaurants : le PMR (Prêt pour la Modernisation de la Restauration)  

Le PMR, ou Prêt pour la Modernisation de la Restauration, a pour but de simplifier les démarches liées à l’amélioration et la mise aux normes des restaurants, hôtels, débits de boissons, cafétérias, et traiteurs. Existant depuis 2009, le PMR a été prolongé jusqu’au 01/07/02/2015. Il permet de développer l’activité et l’emploi. Que finance-t-il  et sous quelles conditions ?

 

On distingue deux types de PMR :

  • le PMR à taux zéro destiné au TPE (dans la limite de 10 000€), qui s’obtient sans caution personnelle ou garantie et/ou en complément d’un prêt bancaire.
  • Et le PMR à taux préférentiel, avec des conditions différentes (jusqu’à 300 000€) pour les entreprises de plus de 10 salariés.

Le PMR, pour quels financements ?

A moyen ou long terme (de 2 ans minimum à 5 ans), le PMR contribue en partie au financement  d’opérations liées à la modernisation ou à la transmission.

La modernisation comprend :

  • L’achat d’équipement, de matériel, de mobilier…
  • Les dépenses liées au service client : création de site web, de support d’information commerciale…
  • Les coûts fixes d’exploitation assumés par l’entreprise durant les travaux (jusqu’à 25%).
  • La reprise ou acquisition d'un fonds de commerce
  • Le financement d’immobilier.

Condition : le montant des opérations doit être au minimum équivalent à deux fois le montant du PMR.

La transmission dans le cadre d’une modernisation concerne :

  • L’acquisition d’un fonds de commerce.
  • L’acquisition majoritaire des parts sociales exploitant un fonds de commerce.
  • Le remboursement de comptes courants d’associés.

Condition : le coût des travaux doit représenter au minimum 25 % du coût total du projet.

Le PMR à taux zéro, pour qui ?

Le PMR s’adresse à toutes les petites entreprises (TPE avec un maximum de 10 salariés) dont les franchisés, exerçant dans le domaine de la restauration, y compris la restauration d’hôtellerie sous les codes NAF suivants :

Restauration

Restauration de l’hôtellerie

Restauration traditionnelle (56.10 A)

Cafétérias, libre-service (56.10 B)

Restauration rapide (56.10 C)

Service des traiteurs (56.21 Z)

Débits de boissons (56.30 Z)

Hôtels et hébergements équivalents (55.10 Z)

 Conditions :

  • Avoir plus de 3 ans d’existence (à compter de l’immatriculation), sauf dans le cas d’une reprise comprenant des travaux de modernisation.
  • Etre éligibles à la convention TPE signée par la majorité des banques.
  • Ne pas avoir déjà bénéficié d’un PMR.

 

A savoir

Si votre entreprise emploie plus de 10 salariés : vous pouvez prétendre à un PMR à taux préférentiel (limité à 300 000 euros) auprès de votre banque ou en passant par OSEO.

Si vous avez plusieurs restaurants : vous ne pouvez obtenir qu’un PMR par entreprise ou groupe d’entreprises. Le PMR n’est pas cumulable. Cependant, si le montant des opérations dépasse les 10 000€, vous pouvez opter pour un ou plusieurs PMR à taux préférentiel.

Le PMR, quel montant ?

Le montant du PMR à taux zéro peut varier de 5 000 à 10 000 euros, sans garantie ni caution personnelle du porteur de projet. Le PMR à taux préférentiel peut s’élever jusqu’à 300 000€ sous conditions.

Le PMR, à qui s’adresser ?

Le PMR est accordé par les banques partenaires (signataire de la convention TPE). Celles-ci sont décisionnaires et fixent librement le taux (pour un PMR à taux préférentiel), la durée et les garanties caractéristiques du PMR.

Sachez aussi qu’au niveau des garanties, BPI France peut intervenir.

Si vous envisagez des travaux d’aménagement pour votre restaurant ou commerce alimentaire, n’hésitez pas à faire gratuitement une demande de devis via notre formulaire Travaux pour entreprise.

 

Commencez votre demande de devis en Travaux et aménagement
Donnez votre avis sur cette actualité