Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Photocopieur analogique ou photocopieur numérique ?

Choisir son photocopieur pour entreprise, sur le plan de la technologie, c’est d’abord choisir entre un photocopieur analogique et un photocopieur numérique.

Mais effectuer un choix véritable, éclairé, implique de comprendre un minimum les propriétés et les différences de ces deux types de copieurs.

Derrière ce vocable de spécialiste, que représentent ces technologies ? Comment fonctionnent-elles concrètement ? Quels sont les avantages et inconvénients respectifs des photocopieurs analogiques et des photocopieurs numériques ? Et surtout, quel est le prix de chacune de ces catégories technologiques de copieurs professionnels ?

Tout savoir sur le photocopieur analogique

Les copieurs analogiques utilisent la technologie la plus ancienne encore sur le marché. Simple et pratique, cette technologie de duplication est souvent utilisée aujourd’hui par des machines d’entrée de gamme et économiques.

Définition et fonctionnement d’un photocopieur analogique

La duplication « analogique » remonte aux origines de la photocopie.

En réalité, il s’agit de la première technologie de reproduction de documents qui s’est avérée suffisamment efficace pour faire l’objet d’une exploitation industrielle et donc donner naissance au photocopieur.

Les droits d’exploitation de ce procédé inventé dès 1938, ont en effet été acquis 10 ans plus tard par l’Haloid Photographic Company, qui aura besoin de 10 ans de plus pour produire une machine l’utilisant de façon fiable, et de 40 ans pour produire un copieur couleur. C’est cette société qui a donné au procédé le nom de « xérographie », sur la base du grec, pour signifier « écriture sèche ». La première machine à xérographie a connu un tel succès qu’Haloid a changé de nom pour devenir… Xerox. C’est donc le produit qui a donné son nom à la marque, plutôt que l’inverse.

Également appelé « électrophotographie », ce procédé fonctionne ainsi :

-        la première pièce maîtresse est un tambour, c’est-à-dire un rouleau photoconducteur, recouvert d’un matériau chargé positivement,

-        la deuxième est un toner, chargé de poudre d’encre,

-        lorsque l’image à photocopier est projetée, le tambour devient neutre sur les zones claires tandis que les zones sombres restent chargées électriquement,

-        la poudre du toner, chargée négativement, adhère sur les zones sombres du tambour,

-        une feuille de papier, dont la charge électrique est inversée, passe contre le tambour,

-        les particules de carbone du toner adhèrent sur la feuille qui est chauffée pour permettre à la poudre d’être appliquée durablement.

Avantages d’un photocopieur analogique

Les avantages d’un copieur de type analogique sont encore appréciables, et rendent la présence des modèles utilisant cette technologie encore pertinente aujourd’hui.

Citons notamment :

-        Sa simplicité d’utilisation

-        … au point qu’ils peuvent être installés par absolument n’importe qui…

-        … et qu’ils ne nécessitent quasiment aucun entretien,

-        Des fonctionnalités de base déjà intéressantes avec la possibilité d’utiliser plusieurs bacs ou chargeurs avec des papiers de différents formats, du recto-verso automatique, l’agrafage et le tri des documents,

-        La taille désormais relativement compacte des systèmes, rendant les copieurs facilement transportables voire même portable,

-        Leur prix, désormais très accessible, jusqu’à 40% moins cher que ceux des modèles numériques.

 

En revanche, il faut savoir que les caractéristiques d’un photocopieur analogique ne lui permettent pas d’être mis en réseau et donc de bénéficier des fonctionnalités liées. Il s’avère donc plus adapté aux petites entreprises qui ont peu de besoins en impression.

Prix

Les prix des photocopieurs analogiques sont donc aujourd’hui relativement peu élevés.

Les modèles monochromes peuvent être achetés dès 200 euros, et les toners coûteront moins de 30 euros.

Les modèles les plus évolués, capables de tirer un fort volume de photocopies et de gérer la copie couleur peuvent coûter jusqu’à 450 euros et plus.

 

Tout savoir sur le photocopieur numérique

Utilisant une technologie plus récente, les modèles numériques ajoutent logiquement plusieurs fonctionnalités à leurs homologues analogiques, ainsi que plusieurs avantages.

Des améliorations qui ont un prix.

Définition et fonctionnement d’un photocopieur numérique

Les copieurs numériques ont un fonctionnement proche de celui des copieurs analogiques. La différence est que la poudre du toner est retenue sur le tambour non pas avec une charge électrique mais grâce à une lumière laser. Cette technologie a été inventée dans les années 1970 par Xerox également.

La technologie étant numérique, elle permet de nombreuses fonctionnalités :

-        Mise en réseau pour le pilotage depuis un PC,

-        Mise en réseau sans fil Wifi ou Bluetooth pour l’impression à distance,

-        Interface tactile,

-        Compatibilité tablette et smartphone,

-        Enregistrement et archivage des documents grâce à un logiciel de GED (gestion électronique des documents),

-        Configuration des paramètres d’accès.

Avantages d’un copieur numérique

Les deux premiers avantages d’un copieur numérique sont donc les possibilités offertes par la mise en réseau et la faculté d’inclure plusieurs fonctions : fax, numérisation, impression…

La numérisation permet aussi la « collation » automatique, c'est-à-dire la reproduction différée à la suite de la mémorisation de l’image. Concrètement, quand une machine analogique doit faire 30 copies d’un document de 30 pages, chaque page devra être scannée 30 fois, aboutissant à un total de 600 opérations nécessaires. Au contraire, un copieur numérique n’aura besoin que de scanner chaque page une seule fois, pour boucler l’affaire en 30 scans. Il est donc beaucoup, beaucoup plus rapide et plus simple d’usage.

Au-delà de ces avantages clefs, plusieurs atouts peuvent être mis en avant :

-        Des impressions beaucoup plus rapides, jusqu’à près de 200 pages par minute contre 5 ou 6 pour un copieur analogique,

-        Une meilleure résistance à la lumière,

-        Une utilisation plus silencieuse,

-        La possibilité de programmer les impressions,

-        La possibilité de faire des agrandissements ou des réductions pour adapter un grand ou un petit document aux formats d’impression,

-        Une meilleure qualité graphique, constante de la première à la dernière duplication tant que le toner est en bon état.

Prix

Les prix des photocopieurs numériques sont aujourd’hui beaucoup plus variés que ceux des copieurs analogiques, tout simplement parce que les premiers représentent désormais l’essentiel de l’offre présente sur le marché.

Mais ces prix sont systématiquement plus élevés, tant pour les machines que pour les consommables, que ceux des copieurs analogiques.

Ainsi, s’il est possible de trouver des modèles numériques dès 400 euros, la plupart des modèles de bureau, multifonctions, connectés, coûteront plus de 1 500 euros.

Les entreprises désirant ajouter plusieurs formats de copie, notamment du grand format, et surtout la couleur, devront se préparer à payer plusieurs milliers d’euros.

Enfin, il est important de signaler que ce type de photocopieur étant plus complexe à installer et à entretenir, un budget de maintenance devra être prévu et ajouté au budget nécessaire à l’achat ou à la location de la machine.

Commencez votre demande de devis en Imprimante, Multifonction, Photocopieur
Donnez votre avis sur ce guide