VEHICULES UTILITAIRES :Faites jouer la Concurrence et Economisez jusqu'à 35% !
VEHICULES UTILITAIRES :
Faites jouer la Concurrence et Economisez jusqu'à 35% !
Disponibles en location ou achat Disponibles en location ou achat

Véhicules Utilitaires Légers : équipez votre société

Découvrez nos articles en Véhicules Utilitaires Légers

Voir l'ensemble de nos articles en Véhicules Utilitaires Légers

Les questions fréquentes en Véhicules Utilitaires Légers

Voir l'ensemble de nos questions fréquentes en Véhicules Utilitaires Légers

Selon le Ministère de la Transition Ecologique et de la Cohésion des territoires, 6 millions de véhicules utilitaires légers circulent en France depuis 2020. Cette donnée démontre que ce type de transport est devenu un indispensable pour les entreprises.

Lorsqu’un professionnel souhaite s’en acquérir un, le coût qu’il va investir doit lui garantir une réelle rentabilité. Parce qu’il est un outil quotidien et sursollicité, le VUL doit être choisi sous la base de critères précis. Découvrez sans plus attendre tous les éléments pour bien choisir un utilitaire léger.

 

Que signifie un véhicule utilitaire léger ?


Le VUL se caractérise par :

  • sa circulation sous un permis B
  • son statut de véhicule catégorie N1
  • sa mention “véhicule utilitaire” sur la carte grise
  • son utilité exclusive pour des activités professionnelles (artisanat, commercial et industriel)
  • son utilité exclusive pour transporter du matériel et des marchandises
  • sa limite de charge avec un poids autorisé jusqu’à 3,5 tonnes
  • sa longueur maximale pouvant atteindre 12 m
  • sa largeur maximale pouvant atteindre 2,55 m
  • sa conception particulière : il ne doit pas comporter de siège arrière (seulement 2 ou 3 sièges avant avec deux portes existantes)


En tant qu’utilitaire, l’espace de chargement arrière doit être séparé de celui des passagers grâce à une cloison de 20 cm de hauteur minimum. Il doit au moins faire, en longueur minimale, la moitié de la longueur des essieux. Enfin, cet espace de chargement doit comporter une planche horizontale, représentant sa surface et faisant partie intégrante de la carrosserie.

Véhicule utilitaire

Les véhicules qui ne sont pas des VUL

Il existe des catégories spécifiques n’intégrant pas les VUL, à savoir :

  • Les transports PMR (personnes à mobilité réduite)
  • Les ambulances
  • Les transports pompiers
  • Les food trucks
  • Les transports médiatiques (régie)


Quels sont les avantages d’un VUL ?

Vous l’aurez compris, dans son ergonomie et son utilisation, le véhicule utilitaire léger est un outil pratique pour les professionnels. Les secteurs de la construction, du commerce et de l’agriculture sont d’ailleurs en tête dans la conduite d’un VUL. Selon l’activité exercée, il peut être aménagé selon les besoins en faisant appel à professionnels de la réparation automobile. Par exemple, un boucher pourra travailler avec un véhicule isotherme ou frigorifique. Voici quelques exemples de métier requérant ce transport :

  • Livreur
  • Plombier
  • Électricien
  • Serrurier
  • Vitrier
  • Agent d’entretien
  • Agent commercial
  • Technicien en télécommunication
  • Mécanicien itinérant
  • Charpentier
  • Exploitant agricole
  • Fleuriste
  • Artisan BTP
  • Agent funéraire


Ainsi, la plupart des postes professionnels feront appel à ce transport pour intervenir sur des chantiers, livrer de la marchandise ou en guise de bureau.

Notez également qu’il est polyvalent à l’usage grâce à un grand espace arrière et qu’il représente un investissement rentable face à l’externalisation et les prestations sous-traitées.


L’avantage d’un VUL sur la fiscalité

Parmi les avantages les plus importants, celui de la fiscalité est à retenir. En achetant ce type de transport, vous pouvez amortir le véhicule et récupérer la TVA à 100 % sur le carburant et l’entretien. Et ce, quel que soit le mode de financement employé pour son achat. En revanche, cette TVA est applicable dès la première année dans le cadre d’un autofinancement ou d’un achat à crédit. Concernant l’essence et le super, vous avez la possibilité d’un échéancier évolutif, déductible de la TVA, sur une période de 5 ans.

Dans cette nouvelle ère automobile, les véhicules utilitaires hybrides et électriques ont aussi leur avantage fiscal. En plus de la déduction de la TVA, cette catégorie donne droit à une exonération sur les véhicules de société. Les hybrides doivent cependant émettre moins de 110 g de CO2 par km. De plus, pour les entreprises qui participent à l’évolution écologique du pays, l’achat d’une flotte débloque des aides statiques et un bonus écologique.

 

Quels sont les différents types de véhicules utilitaires légers ?

La fourgonnette standard et fourgon standard

Ces deux véhicules présentent une différence notable sur le volume de chargement. Avec en moyenne 4 m3, la fourgonnette utilitaire comporte un espace raisonnable, ce qui lui permet de circuler plus facilement dans la ville. Avec une charge de maximum 885 kg, les manœuvres telles que les braquages sont d’autant plus confortables. Elle accède notamment aux parkings souterrains sans aucune difficulté.

Exemples de modèles de fourgonnettes utilitaires :

  • Citroën Berlingo
  • Renault Kangoo
  • Mercedes-Benz Citan
  • Fiat Doblo Cargo
  • Ford Transit Courier
  • Peugeot Partner

 

Le fourgon utilitaire standard, quant à lui, offre un plus grand espace de chargement. Ce type de transport se vend sous plusieurs tailles, le choix étant large, les professionnels trouveront leur idéal parmi :

  • La version L1H1 : espace de chargement de 2,30 m de long et 1,70 m de hauteur
  • La version L1H2 : espace de chargement de 2,30 m de long et 1,80 m de hauteur
  • La version L2H1 : espace de chargement de 3 m de long et 1,70 m de hauteur
  • La version L2H2 : espace de chargement de 3 m de long et 1,80 m de hauteur
  • La version L2H3 : espace de chargement de 3 m de long et 2,20 m de hauteur
  • La version L3H2 : espace de chargement de 3,70 m de long et 2,20 m de hauteur
  • La version L3H3 : espace de chargement de 3,70 m de long et 2,60 m de hauteur

 

Exemples de modèles de fourgons utilitaires :

  • Citroën Jumper
  • Renault Master
  • Mercedes Vito
  • Fiat Ducato
  • Ford Transit
  • Peugeot Boxer


Le pick-up

Il est connu pour son espace arrière ouvert et son élévation pratique pour transporter du matériel encombrant. Ceci peut s'avérer déterminant si les outils sont de formes irrégulières. Le pickup utilitaire ne dispose pas de design particulier et peut disposer d’une benne basculante. Il est également idéal pour les manœuvres de remorquage. Il conviendra parfaitement pour le secteur du bâtiment, les activités agricoles et les travaux publics.


Exemples de modèles pickups utilitaires :

  • Isuzu D-Max
  • Ford Ranger
  • Toyota Hilux
  • Mitsubishi L200

 

Les camions réfrigérés ou frigorifiques

Ce type de transport est principalement conçu pour les secteurs alimentaires tels que les métiers de bouche. Il se caractérise par la présence de panneaux isolants internes et une carrosserie proche de l’espace de chargement afin d’en optimiser le volume. Il peut se personnaliser grâce à des compartiments de rangement.


Exemples de modèles de camions réfrigérés :

  • Mercedes Vito
  • Iveco Mini-Van
  • Iveco classe S


Le camion-benne

Ce type de camion comporte une benne et le véhicule utilitaire qui la tracte. Deux configurations sont possibles : la benne peut être intégrée au véhicule ou être amovible. Il est hautement recommandé pour les chantiers extérieurs, les travaux publics, les déchets et les matières naturelles (gravier, sable, terre, etc.). Il existe également des bennes à béton et des bennes hydrauliques.


Exemples de modèles de camions-benne :

  • Renault Maxity
  • Renault Master
  • Nissan NT400
  • Piaggio NP6
  • Mercedes Sprinter


Les véhicules utilitaires pour commerce

Cette catégorie concerne notamment les véhicules pour le commerce ambulant. Les plus connus sont utiles pour la vente aux marchés. Il est important de ne pas les confondre avec les food-truks. Ce type d’utilitaire est personnalisable à condition qu’il respecte les normes d’hygiène.


Exemples de modèles de véhicules utilitaires pour commerce :

  • Renault Master
  • Renault Kangoo Express


Les véhicules utilitaires hybrides et électriques

Si vous voulez miser sur l’avenir, les modèles hybrides et électriques représentent un investissement intéressant. Il serait intéressant de vérifier si votre commune est une ZFE-mobilité (Zone à Faible Émissions mobilité). En effet, ces territoires interdisent l’accès à certains véhicules émettant trop de pollution. Ici, il serait plus judicieux d'investir.


Bien qu’il manque encore de quoi recharger les engins et que leurs prix soient encore élevés, leur marché reste prometteur. Les marques Mercedes, Nissan, Renault et Iveco l’ont très bien compris puisqu’ils proposent dorénavant des versions électriques. De plus, comme susmentionné, ils représentent un avantage fiscal plus important et un coût d’entretien bien moindre (par exemple : il n’est pas nécessaire de procéder à la vidange d’huile).


Exemples de modèles d’utilitaires électriques :

  • Citroën Berlingo
  • Peugeot Partner Electric
  • Nissan E-NV200
  • Renault Van E-Tech électrique
  • Renault Kangoo E-Tech
  • Renault Master E-Tech


Exemples de modèles d’utilitaires hybrides :

  • Ford Transit Custom Plug-in Hybrid
  • Peugeot e-Expert


Vous l’avez saisi, il existe de nombreux choix pour votre utilitaire et notamment celui du carburant. Cet élément peut être déterminant pour faire le bon choix :

  • Véhicules utilitaires à essence
  • Véhicules utilitaires diesel
  • Véhicules utilitaires GPL
  • Véhicules utilitaires électriques et hybrides

 

Les critères pour choisir son véhicule profesionnel

Il conviendra de se poser et de répondre à plusieurs questions afin de cibler le bon VUL :

  • Quelles seront les marchandises et les outils transportés ? Il est important d’en définir la nature, l’utilité et la quantité quotidienne au transport. Ainsi, vous aurez une juste estimation du volume et du véhicule nécessaires.
  • Préférez-vous consommer de l’essence, du diesel, du GPL ou de l’électricité ? Quel carburant est le plus rentable et le plus pratique ?
  • Quel type de trajets devez-vous assurer ? Sont-ils diurnes ou nocturnes ? En ville, en campagne ? Quelle distance parcourir par jour, par semaine, par mois et par an ? Y a-t-il de nombreux allers et retours ? Y a-t-il plusieurs arrêts et obstacles ? Comment se portent les saisons dans la région concernée ? Est-elle sujette aux intempéries ? La chaleur est-elle un frein à vos itinéraires ?
  • Avez-vous pris connaissance de toutes les réglementations liées à votre activité ? Opter pour un véhicule utilitaire est-il administrativement possible ? Respecterez-vous, dans ce cadre d’achat, le code de la route et les règles environnementales imposées par le gouvernement ?
  • Quel est le budget de votre entreprise ? Serez-vous à perte ou en bénéfice en optant pour un VUL ?

 

Véhicule utilitaire léger : les différents types de financement pour les entreprises


Financer son véhicule utilitaire léger en fonds propres

C’est sans doute la solution la plus confortable, car en tant que professionnel, vous en serez propriétaire. En revanche, la condition à respecter pour un financement en fonds propres, c'est une trésorerie en excédent. À l’issue, l’achat au comptant se fera de la façon la plus simple qui soit. L’avantage de cette solution, c'est qu’en cas de revente, vous ne serez plus du tout lié financièrement à ce bien. Veillez toutefois à ce que votre activité préserve plus ou moins bien votre véhicule. En effet, en cas de revente, vous risquez de rentrer en perte d’investissement. Il convient de reconnaître qu’un tel investissement représente un coût important pour l’entreprise.


Financer son véhicule utilitaire léger avec un crédit bancaire

Comme dans le cas des particuliers, votre entreprise doit justifier d’une situation adéquate à une demande de prêt bancaire. Vous pouvez entreprendre cette démarche auprès d’une banque, d’un centre spécialité, de votre assureur ou directement chez un constructeur automobile. L’avantage est que vous préservez votre trésorerie d’un coût brutal et important, et envisagez d’investir sur un pôle de votre entreprise. 


Financer son véhicule utilitaire léger avec un crédit-bail ou leasing

Qu’est-ce que le crédit-bail ou le crédit avec option d’achat ou encore le leasing ? C’est l’opportunité de louer votre véhicule utilitaire sous la base d’un échéancier allant souvent jusqu’à 60 mois. En général, 15 % sont réclamés comme premier apport. Vous en profiterez directement auprès de votre constructeur automobile qui vous proposera aussi d’y intégrer l’entretien et le remplacement des certaines pièces en cas de mésaventure.


A l’issue de votre contrat, vous pourrez faire le choix de restituer, de relancer votre crédit-bail ou d’acheter ce même bien. Cette alternative est particulièrement choisie par les entreprises qui connaissent des difficultés de trésorerie. Comme tout crédit, le souscripteur ne peut rompre le contrat avant sa fin, toutefois s’il désire y mettre terme, il devra régler les mensualités restantes et certainement des pénalités.


Vous pouvez aussi opter pour une location de longue durée, à savoir de 1 à 5 ans, avec toutes les options pour équiper votre véhicule. Néanmoins, à la différence du leasing, l’option d’achat n’existe pas. Cette solution est idéale pour ceux qui se passeraient bien de devenir propriétaire.


Acheter un VUL neuf ou d’occasion ?

Faire le choix d’un VUL neuf ou d’occasion est important en fonction de vos projets professionnels et vos capacités de bénéfices.


Il est naturel de penser qu’un véhicule neuf vous garantira plusieurs années de tranquillité, sans devoir investir de surcroît dans des réparations coûteuses. Vous serez d’autant plus à l’abri grâce aux garanties existantes. Et avec un bien de première main, vous aurez beaucoup plus de facilité à le vendre. Toutefois, faîtes attention, pour l’achat d’un véhicule au comptant, vous connaîtrez une immobilisation de votre trésorerie.


L’achat d’un véhicule utilitaire léger d’occasion représente un avantage sur le prix, surtout si vous investissez au comptant. Cela peut être une meilleure solution si vous estimez que vos déplacements ont de grandes chances de détériorer votre véhicule. Dans ce cas, investir dans du neuf n’est peut-être pas pertinent. Veillez cependant à faire expertise vos véhicules candidats, vous n’êtes pas à l’abri d’une arnaque. Si vous désirez mettre en place une flotte de VUL, le choix d’un bien en occasion ne sera peut-être pas bon, car il vous sera difficile de retrouver toujours les mêmes modèles.