Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Référents Sûreté : des policiers formés pour prévenir les risques de braquage


Référent sûreté

Face à la montée des braquages dans les petits commerces, la police et la gendarmerie ont imaginé une solution innovante. Les Référents Sûreté sont des gendarmes et des policiers formés pour apporter des réponses concrètes aux situations de délinquance.

Des conseils gratuits en matière de législation et d’équipement

Chaque département possède au moins un Référent Sûreté pour ses zones police et gendarmerie. Dirigeants d’entreprise, commerçants, élus et particuliers peuvent faire appel à eux gratuitement  pour bénéficier de conseils préventifs et ainsi trouver de moyens pour lutter contre les actes de délinquance et d'éventuels braquages : aménagements des locaux, embauche d'un agent de sécurité, installation d'un système de vidéosurveillance.

Consultation, diagnostic, audit, ESSP et vidéosurveillance

Grâce à leur expérience sur le terrain, les Référents Sûreté peuvent remplir plusieurs missions :

  • La consultation de sûreté s’adresse principalement aux commerçants (bureaux de tabac, pharmacies, bijouteries…). Il s’agit d’un entretien oral dans les locaux de la gendarmerie ou de la police autour de plans, croquis ou photos apportés par le demandeur.
  • L’audit de sûreté est une analyse un peu plus élaborée. Il se fait via une procédure réglementaire qui aboutit à la saisine du Référent Sûreté par son autorité supérieure ou par le préfet. L’audit de sûreté vise à déterminer les faiblesses et à proposer des solutions pour amoindrir l’impact d’éventuels actes de malveillance. Il s’agit d’une véritable stratégie de sécurisation du site, dédiée aux acteurs privés et publics particulièrement exposés.
  • Le diagnostic de sûreté est l’étape intermédiaire entre la consultation et l’audit. Il se veut accessible et concis. Les diagnostics sont réservés aux professionnels ayant signé une convention avec le Ministère de l’Intérieur (centres commerciaux, fédération française du bâtiment, professions de santé…)
  • L’ESSP (Etude de Sécurité et Sûreté Publique) est obligatoire lors de la création ou transformation de certains projets d’aménagement de lieux ouverts au public. Il consiste à apporter des solutions concrètes aux actes de délinquance et à optimiser l’action des forces de l’ordre.
  • Les dossiers de vidéosurveillance déposés en préfecture (Vidéosurveillance, 5 points pour être en conformité avec la législation) passent par les mains du Référent Sûreté qui donne ensuite son avis à la commission départementale.

Dissuader, détecter, ralentir et alerter

Lors des consultations et diagnostics, les Référents Sûreté conseillent dirigeants et commerçants sur  la prévention situationnelle, c’est-à-dire l’ensemble des moyens techniques, humains ou organisationnels qui peuvent être mis en place pour éviter les actes délictueux.

Concrètement, ce sont des outils comme l'embauche d'un agent de sécurité ou la mise en place d’un système de contrôle d’accès, d’une clôture, d’un dispositif de vidéosurveillance, d’une protection électronique ou mécanique qui peuvent être conseillés.  

Pour prendre contact avec un Référent Sûreté, vous pouvez passer par la Préfecture de votre région.

Commencez votre demande de devis en Sécurité physique
Donnez votre avis sur cette actualité