Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Nettoyage : travailler avec une entreprise adaptée pour réduire le montant de la contribution AGEFIPH

Nettoyage des locaux et entreprises adaptées
 
 

Les entreprises adaptées aident les travailleurs handicapés à trouver leur place dans le milieu professionnel. Externaliser le nettoyage de ses locaux auprès d’une EA permet de répondre à l’obligation d’employer des personnes handicapées tout en faisant une action responsable et citoyenne.

Qu’est-ce qu’une entreprise adaptée ?

Les entreprises adaptées (EA)  peuvent se présenter sous la forme d’une association investie dans le domaine du handicap ou d’une société commerciale. Dans tous les cas, elles emploient au moins 80 % de travailleurs handicapés. Appartenant au marché du travail, elles ont pour objectif de sortir les travailleurs handicapés de l’assistanat en leur confiant un « véritable » emploi. On trouve des EA dans tous les domaines d’activités, notamment dans le secteur de l’entretien des locaux.

Choisir une entreprise adaptée, un acte citoyen

Confier le nettoyage de ses bureaux à une entreprise adaptée, c’est contribuer à œuvrer pour une meilleure cohésion sociale en aidant les travailleurs handicapés à s’insérer et à retrouver une meilleure qualité de vie. Par ailleurs, externaliser auprès d’une entreprise adaptée permet de diminuer de 50 % le montant acquitté au titre de la contribution AGEFIPH pour l’emploi des travailleurs handicapés.

 

 

RAPPEL : L'OBLIGATION D'EMPLOI DE TRAVAILLEURS HANDICAPÉS

Le quota imposé est de 6 % de personnes handicapées pour 20 employés, quel que soit le secteur d'activité de l'entreprise. La contribution AGEFIPH est calculée en fonction du nombre de salariés handicapés manquant dans l’entreprise.

Effectif total

Montant à acquitter par travailleur handicapé manquant

De 20 à 199

400 fois le Smic horaire

De 200 à 749

500 fois le Smic horaire

Plus de 750

600 fois le Smic horaire

 

Commencez votre demande de devis en Nettoyage de locaux
Donnez votre avis sur cette actualité