Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Assurance capital décès

EN BREF

Pour qui ?

Tout le monde : dirigeants, artisans, commerçants, professions libérales, salariés…

Pourquoi ?

Garantir un revenu à la famille et aux ayant-droit en cas de décès de l’assuré.

 

Facultative

 

Eligible à la Loi Madelin

 

Une assurance capital décès a pour objectif de garantir un capital à la famille et aux ayant-droits d’un assuré en cas de décès de ce dernier. Le montant de ce capital et le nom des bénéficiaires sont définis lors de la signature du contrat.

Il existe deux types d’assurances capital décès :

  • L’assurance décès temporaire qui assure aux bénéficiaires le versement d’un capital dans le cas où l’assuré décéderait avant une date fixée par contrat,
  • L’assurance décès permanente qui assure un capital aux bénéficiaires sans tenir compte de la date de décès de l’assuré.

A qui s’adresse l’assurance capital décès ?

L’adhésion à une assurance capital décès concerne tous les français. Il faut savoir que, même si penser à la mort n’est pas du goût de tous, plus le contrat est signé tôt, plus le capital versé aux bénéficiaires sera élevé. Il est vivement conseillé de souscrire un contrat d’assurance décès avant 65 ans. Une souscription après cet âge est envisageable mais le capital sera réduit et les cotisations très élevées.

Certaines périodes de la vie sont particulièrement susceptibles d’entraîner la souscription d’une assurance capital décès. C’est notamment le cas de :

  • La création d’une entreprise.
  • L’acquisition d’un bien immobilier,
  • La souscription d’un prêt à la consommation,

Quelles différences entre l’assurance capital décès et l’assurance vie ?

Contrairement à l’assurance vie, l’assurance capital décès n’est pas un investissement financier. L’assuré cotise uniquement dans le but de laisser aux bénéficiaires un capital après son décès. Il lui est impossible de récupérer, même partiellement, les sommes versées : s’il résilie son contrat, les fonds sont perdus.

Comment choisir ?

Pour choisir une assurance capital décès, il faut s’attarder sur certains termes du contrat :

  • Les conditions et exclusions
  • Le calcul des cotisations
  • Le montant du capital : certains assureurs proposent de doubler voire tripler le capital si le décès a lieu suite à un accident, d’autres proposent des rentes complémentaires (rente conjoint, rente éducation pour les enfants jusqu’à 25 ans…)
  • La revalorisation annuelle du capital en fonction de l’évolution du PASS (Plafond Annuel de la Sécurité Sociale)
  • Le choix des bénéficiaires
  • La souplesse du contrat : vérifiez que vous pouvez le modifier en cas d’évolution de votre situation financière ou familiale

Selon l’âge du futur assuré et sa situation professionnelle, l’assureur peut imposer :

  • Un questionnaire médical
  • Un délai d’indemnisation

Auprès de qui souscrire son assurance ?

Tous les particuliers peuvent souscrire une assurance capital décès. Ces contrats d’assurance sont disponibles auprès :

  • Des compagnies d’assurance
  • Des banques
  • Des instituts de prévoyance
  • Des organismes de mutuelle
     

Le montant des cotisations varie selon le type de contrat, les besoins de l’assuré, son profil et le montant du capital ou de la rente qu’il souhaite laisser à ses bénéficiaires. Les prix des cotisations mensuelles oscillent entre 2 € et 150 €. Il est possible d’opter pour des versements trimestriels ou annuels.

La souscription est soumise à un questionnaire médical, plus ou moins poussé.

N’hésitez pas à comparer les tarifs en demandant plusieurs devis.

Commencez votre demande de devis en Prévoyance
Donnez votre avis sur ce guide