Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

RFID et logistique : de l’usine au point de vente

La technologie RFID permet d’identifier un produit par radiofréquence et de stocker/lire/modifier des données contenues dans une puce électronique. Apportant des avantages concrets à la chaine logistique, la RFID tend à se répandre dans les usines et entrepôts pour arriver jusqu’aux points de vente ou elle est utilisée, entre autres, comme protection contre le vol.

 

Logistique et RFID : comment ça marche ?

Pour fonctionner, la technologie RFID a besoin de deux éléments : une étiquette RFID (ou tag RFID) contenant une antenne et une puce et un lecteur RFID fixe ou portable.  Le lecteur RFID est capable de lire les informations (identification du produit, base de données…) contenues dans la puce RFID, voire d’en écrire (sur certains modèles de puces uniquement). La RFID peut avoir une portée allant de quelques centimètres à plusieurs centaines de mètres.

 Pourquoi intégrer la RFID à la chaine logistique ?

Utilisée dans une chaine logistique, la RFID permet d’identifier et de suivre quasiment en temps réel les produits équipés d’étiquettes et présente donc de nombreux avantages :

  • Amélioration de la visibilité et de la prévision de la demande, meilleure planification à tous les niveaux et centralisation de l’information
  • Inventaires facilités, plus rapides (un portique RFID peut lire jusqu’à 50 tags par seconde) et exacts
  • Suivi des stocks et réassort en cas de rupture, meilleure gestion des flux de produits et optimisation de la productivité
  • Lutte contre le vol
  • Gain de temps pour les équipes qui ont moins de saisie manuelle à effectuer
  • Diminution du taux d’erreurs (envois incomplets, erronés…) sans qu’une vérification manuelle ne soit nécessaire

Bien que le RFID soit une véritable révolution dans le domaine de la traçabilité logistique, du fait du coût des tags RFID (entre 0,5 centimes pour un tag basique et plusieurs euros pour un tag plus intelligent (actif, réinscriptible, crypté…)), sa généralisation est actuellement limitée à quelques secteurs commercialisant des produits de valeur dans des quantités limitées (médicaments, électronique, cosmétiques, mode, luxe…). Cela dit, la grande distribution souhaite que ses fournisseurs puissent s’équiper et fait donc pression pour une diminution des prix des tags RFID.

Logistique RFID et sécurité antivol

La RFID est une solution contre la démarque, aussi bien dans les entrepôts de logistique que sur les points de vente. Rappelons que la démarque se répartit entre plusieurs points : vol externe principalement mais aussi vol interne de salariés, fraude volontaires des fournisseurs et erreurs administratives (DLC dépassée, erreur d’étiquetage, mauvaise gestion des stocks…). La RFID est un développement majeur dans la lutte contre ce problème, en partie grâce aux avantages natifs de cette technologie comme par exemple la possibilité de lire les étiquettes à distance et d’y mémoriser plusieurs types d’informations. Parmi les autres points forts que la RFID peut apporter aux secteurs de la logistique et de la lutte contre le vol, on peut citer :

  • Relevé des données ultra précis
  • Contrôles rapides pouvant donc être multipliés
  • Automatisation possible de la lecture des puces
  • Lecture à la volée ou à distance
  • Anticollision, c’est-à-dire possibilité de lire en rafale les tags RFID d’un très grand nombre d’articles (plus d’une centaine par seconde)
Commencez votre demande de devis en Portiques de sécurité
Donnez votre avis sur ce guide