Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Formation habilitation électrique

L’habilitation électrique est devenue une obligation. Qu’il soit électricien de métier ou non, tout employé travaillant sur ou à proximité d’une installation électrique est concerné. En écho à cette nouvelle disposition et dans la mesure où il est le seul à pouvoir délivrer une habilitation,  la responsabilité du chef d’entreprise est maintenant totalement engagée. Identifier la nature de l’opération et les risques, préciser le mode opératoire, fournir les équipements, former les équipes exécutantes… Autant de questions auxquelles devra répondre toute entreprise concernée par le sujet « électricité », et ce, dès le 1er juillet 2015.

Formation habilitation électrique

Qu’est-ce que l’habilitation électrique ?

Les nouvelles dispositions du Code du Travail (articles R. 4544-9 à R. 4544-11) et les règles techniques de la norme française C 18-510 imposent aux employeurs de définir et mettre en œuvre toutes les mesures de prévention utiles à la minimisation ou suppression complète du risque électrique.

De plus, chaque employé amené à travailler sur ou près d’une installation électrique devra avoir reçu, de la part de son employeur, une habilitation. Délivrée par le chef d’établissement, elle définit la  nature des travaux, par exemple une opération sur installation haute ou basse tension, le poste occupé par l’employé  et valide aussi, par conséquent, la qualification de ce dernier. Ainsi, il vérifiera que :

  • Le salarié a bien suivi une formation théorique et pratique, ajustée à son métier
  • Les notions ont bien été assimilées
  • L’aptitude médicale de l’intervenant est vérifiée
  • Le salarié possède un carnet de prescriptions sur le travail à effectuer

 

Quelle formation habilitation électrique : ?

Facilitatrice, la nouvelle norme précise également, en annexe, les types de formations qui devront être dispensées aux salariés en fonction des niveaux d’habilitation. Durées et contenus sont donc normés via un référentiel de formation et doivent absolument comporter deux parties, théorique en salle et pratique sur site.

Contenu type d’une formation :

  • Réglementation sur la sécurité électrique, niveaux d'habilitation, documents applicables, moyens de protection
  • Evaluation et prévention des risques électriques
  • Conduite à tenir en cas d'incident et prescriptions de sécurité
  • Réalisation de travaux pratiques : utilisation des équipements de protection, simulation

Les formations doivent être dispensées par un organisme de certification accrédité.

En ce qui concerne les travailleurs temporaires ou intervenants sous-traitants, il incombe à l’entreprise en charge de la conduite de travaux  de s’assurer de la formation de cette catégorie de personnel.

 

Tarif et financement

Les formations habilitation électrique sont dispensées sur 2 à 5 jours  et le recyclage, à prévoir tous les 3 ans, sur 0,5 à 1 journée. Mais il convient, en amont, de bien se renseigner sur le contenu, en fonction du type d’habilitation dont vous avez réellement besoin et des missions professionnelles du futur stagiaire : est-il chef de chantier, opérateur,  électricien, intervenant sur des installations haute ou basse tension ? Ce tableau de classification des habilitations permet d’y voir plus clair.

Les fourchettes de prix du marché sont assez larges : de 200 € à plus de 2000 €.  Votre responsabilité civile et pénale est engagée en cas de non-respect des dispositions applicables, donc, n’ayez pas d’hésitation au sujet de cette formation !

Ces frais sont à la charge de l’employeur et, malheureusement, leur financement par la formation professionnelle continue n’est pas acquis. Néanmoins, n’hésitez pas à solliciter votre OPCA pour vous en assurer.

 

Commencez votre demande de devis en Formation à la sécurité
Donnez votre avis sur ce guide