Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Choisissez votre voiture professionnelle !

Vous avez décidé d’investir dans une voiture de société mais vous ne savez pas encore quel type de motorisation choisir ? Essence, diesel, hybride, électrique… Comparez leurs avantages et inconvénients afin de faire le choix le plus rentable et le plus adapté à votre usage professionnel.

Voiture professionnelle

Les voitures hybrides : une politique fiscale et budgétaire avantageuse

Favorisées par le gouvernement depuis le Grenelle de l’Environnement, les voitures hybrides ont le vent en poupe. Si leur part de marché auprès des particuliers connaît une belle progression, leur recours en tant que véhicules professionnels ne cesse de se développer.

L’Observatoire des Véhicules en Entreprises a récemment publié les résultats d’une étude de marché concernant le recours à la technologie hybride pour les véhicules de société : la part de marché de ces modèles devrait représenter plus d’un quart, soit 26 %, du total des véhicules en entreprise à l’horizon 2015-2020.

Ce marché, qui connaîtra donc un fort développement, est dopé par deux mesures fiscales avantageuses :

  • L’exonération de la TVS sur les véhicules « propres », c’est-à-dire n’émettant pas plus de 100 g/km de CO² pendant 8 trimestres,
  • La mise en place d’un bonus écologique : 4 000 € de réduction dans la limite de 10 % du prix de vente sur l’achat d’une voiture hybride.

Les voitures électriques : des professionnels  qui roulent au vert

Pour leurs déplacements professionnels urbains, certaines sociétés ont recours aux voitures électriques en raison de leur très faible consommation d’énergie et de l’impact positif qu’elles ont sur l’environnement.

Soutenues par des politiques publiques favorables, les ventes de voitures électriques devraient atteindre 2 millions d’unité d’ici 2020 rien que pour le constructeur Renault, soit 10 % de ses ventes totales.

Des mesures incitatives sont en effet prévues pour doper les ventes de véhicules électriques :

  • Non-application de la TVS
  • Application d’un bonus écologique de 7 000 € dans la limite de 30 % de la valeur du véhicule.

Les voitures diesel : les moins gourmandes en carburant

Malgré les différentes campagnes de sensibilisation visant à rendre l’utilisation du moteur diesel de plus en plus marginale en raison de l’impact négatif sur l’environnement, les entreprises sont pour le moment très majoritairement équipées de véhicules diesel.  Pour quelles raisons ?

75 % des voitures de société fonctionnent au diesel à l’heure actuelle.

  • La raison principale est évidemment la faible consommation de carburant
  • autonomie largement supérieure à celle de l’essence et de l’électrique.
  • La récupération de la TVA jouant également en faveur du segment du diesel.

Chaque année, ce sont ainsi entre 300 000 et 400 000 unités qui sont vendues ou louées par les entreprises françaises. Les constructeurs ont procédé à d’importantes évolutions de leurs moteurs pour proposer des véhicules de plus en plus propres du point de vue environnemental : à régime moteur équivalent, une voiture diesel récente n’émet pas plus de CO² qu’une essence mais ses particules sont toujours aussi nocives.

Les voitures à essence : confort et performance au rendez-vous

Avec les voitures à diesel, les voitures essence représentent le segment le plus important des voitures de société. Souvent choisies en raison de leurs performances et de leur confort de conduite, le marché a pourtant connu un certain recul ces dernières années, impacté par la crise.

Malgré la rude concurrence des voitures hybrides et électriques, les motorisations essence apportent un niveau de performance difficilement égalable :

  • puissance du moteur,
  • couple vitesse maximum et accélération,
  • faible niveau sonore.

Les voitures à essence souffrent cependant  d’une concurrence multiple :

  • le prix du litre de diesel est inférieur,
  • La consommation de carburant est supérieure,
  • L’apparition de nouveaux modèles à énergie propre,
  • La non-récupération de la TVA sur l’essence.  

 

Commencez votre demande de devis en Automobile (VL, VUL)
Donnez votre avis sur ce guide