Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

L'assurance pour commerce en détail

Un commerçant ne peut véritablement mesurer l’étendue des risques qui pèsent sur son activité qu’à partir du moment où il ouvre un commerce, c'est-à-dire une boutique.

Les flux de dizaines de clients par jour, la surveillance d’une caisse, de multiples salariés qui vont et viennent entre des parties publiques et privées d’un local qui doit rester en permanence utilisable, des machines coûteuses et fragiles dont le bon fonctionnement est vital pour la poursuite de l’activité… Tous ces éléments, pris individuellement et surtout combinés entre eux, représentent des risques très concrets pour l’entreprise. Au moindre incident, c’est toute l’activité qui peut être compromise, pendant quelques jours, quelques mois… voire définitivement.

Une assurance pour commerce est donc un besoin dont l’évidence apparaît très rapidement aux commerçants. Mais quelle assurance choisir, pour quelles garanties précises ? Comment une assurance peut concrètement intervenir pour « sauver » l’activité en cas de sinistre ? Et surtout, comment bien se couvrir, et à quel prix ?

Cet article permettra aux commerçants de comprendre les assurances pour commerce de détail… dans le détail.

Quelles assurances pour le commerçant et comment bien assurer son commerce ?

La très grande liste des risques auxquels un commerçant est exposé lorsqu’il exerce son activité dans une boutique et en dehors permet de bien comprendre la nécessité de souscrire une assurance pour commerce. Sur le plan pratique, la variété de ces risques impose une bonne méthode pour bien se couvrir.

Une multiplicité de risques à couvrir pour mener se consacrer à son activité en toute sérénité

Le nombre de risques auquel est exposé un commerce est sans commune mesure avec ceux qui peuvent affecter une activité de bureaux.

La présence permanente et la coexistence de nombreux clients, de salariés, de machines, de marchandises, à la fois dans des espaces ouverts au public et dans d’autres réservés au personnel donne lieu à un foisonnement de situations à surveiller.

Cinq domaines de risques sont rapidement identifiés :

-        Les risques subis par les clients : accidents dans le magasin, accidents avec les produits ou intoxications, contentieux… ;

-        Les risques subis par les salariés : accidents du travail, accidents sur le lieu de travail, incapacité de travail… ;

-        Les risques subis par les machines et équipements : endommagement dans le cadre de l’activité ou suite à un dégât des eaux ou un incendie dans le local, vol et vandalisme… ;

-        Les risques subis par les marchandises : endommagement, augmentation des prix liée à l’inflation, rupture de la chaîne du froid ou des conditions de stockage… 

-        Les risques subis par les locaux : bris de vitre, vol, vandalisme, incendie, inondation…

 

Tous ces risques, s’ils se manifestent, finissent par délimiter deux autres catégories de risques, qui sont peut-être les plus sérieux :

-        Les risques subis par l’entreprise elle-même : perte de valeur, perte de clientèle, interruption temporaire des activités suite à un sinistre, perte de chiffre d’affaires… ;

-        Les risques subis par les dirigeants : conflits avec d’autres professionnels, concurrents, conflits avec les salariés, pertes consécutives à une erreur de gestion ou une omission…

 

Dans tous ces cas, l’addition peut rapidement devenir très salée sans couverture assurancielle adaptée. Une machine qui tombe en panne, un stock de marchandise avarié, une inondation dans un magasin, tout cela ne représente pas seulement un coût de remplacement ou de réparation. Les répercussions sur le chiffre d’affaires sont concrètes, et ce coût s’ajoute à la « facture » suite à un accident.

Comment bien se couvrir

Face à ces risques, le commerçant a deux choix : souscrire autant d’assurances que nécessaire, avec un contrat par risque, ou souscrire une assurance multirisque pour commerce.

Une assurance multirisque pour commerce permet en effet aux assurés d’être indemnisé en cas de sinistre, quelle que soit sa nature. Ainsi, nombreux sont les contrats multirisques qui intègrent la responsabilité civile professionnelle (RC pro), c’est-à-dire la couverture des dommages qui peuvent être causés à des tiers (clients, fournisseurs, salariés…) dans le cadre de l’exercice de l’activité. C’est par exemple la RC pro qui est mise en cause si un produit cause une intoxication à un client ou s’il chute en glissant sur le sol de votre commerce. L’assurance multirisque ajoutera la protection juridique qui couvrira les frais de justice si le client attaque le commerçant devant les tribunaux, de même que les frais dans le procès contre le fournisseur de produits avariés et le remplacement des produits en urgence.

Tout cela, une assurance multirisque bien packagée le couvrira, pour un seul contrat signé avec l’assureur par le commerçant.

Bien se couvrir, c’est donc bien identifier ses risques, et choisir le bon « bouquet » assuranciel, soit l’assurance multirisque qui comprendra toutes les garanties correspondantes.

 Assurance pour commerce

Garanties d’une assurance commerce multirisque et exemples de mises en œuvre pour un commerce de détail

Quels sont, dans le détail, les garanties qu’une assurance multirisque pour commerce peut comprendre ? Comment ces garanties peuvent-elles être mises en œuvre pour un commerce de détail ?

Garanties incluses dans une assurance pour commerce de type « multirisque »

Les garanties incluses dans une assurance multirisque pour commerce varient d’un bouquet à l’autre, mais toutes ces assurances couvriront à des degrés divers des dispositions couvrant les biens, les revenus et la responsabilité civile.

Concernant les biens, sont généralement couverts :

-        Les locaux dont le commerçant est propriétaire ou locataire, contre les dégradations, les incendies, les vols par effraction, les inondations, les bris de glace ou de vitrine…,

-        Les biens et équipements nécessaires à la conduite des affaires, machines, matériel, stocks… contre le vol et les détériorations, les incidents électriques, pendant leur transport, mais parfois aussi contre l’inflation,

-        Les documents commerciaux et archives, comme les comptes, la paye, les déclarations sociales…,

-        Les comptes-clients, généralement pour les impayés.

 

Concernant les revenus :

-        Les pertes d’exploitation consécutives à un sinistre : perte de bénéfice ou de revenu locatif,

-        Les restes de revenus suite à des manœuvres frauduleuses, comme le vol ou la contrefaçon, par exemple des moyens de paiement.

 

Concernant la responsabilité civile :

-        Tous les dommages causés aux tiers, qu’ils soient clients, partenaires commerciaux ou collaborateurs, dans l’exercice de l’activité,

-        La responsabilité civile professionnelle des dirigeants eux-mêmes en cas d’erreur de gestion ou d’omission.

 

D’autres garanties peuvent venir s’ajouter comme le remboursement de la valeur à neuf, les garanties contre la perte de valeur vénale du commerce, par exemple en cas de non renouvellement du bail. Les activités en dehors des locaux, comme lors d’exposition, de foires ou de marchés peuvent également être couvertes.

Enfin, une protection juridique couvrant les frais de justice dans le cas où l’entreprise doive être défendue devant les tribunaux est presque systématiquement incluse.

Exemples de mise en œuvre des garanties d’une assurance multirisque pour un commerce de détail

Pour évaluer le fonctionnement d’une assurance multirisque pour commerce, l’étude d’un cas pratique peut s’avérer éclairante.

Imaginons un commerce de chaussures qui est ravagé par un incendie, interrompant totalement son activité pendant trois mois, et la ralentissant sur le reste de l’année par rapport à une période comparable.

Naturellement, l’assurance va prendre en charge la réfection des locaux, mais aussi la reconstitution du stock détruit pendant l’incendie.

Elle va aussi permettre un dédommagement de la perte d’exploitation générée par le sinistre.

Ce dédommagement répondra à un calcul précis :

-        Admettons un chiffre d’affaires de 1 800 000 euros sur l’année précédant le sinistre, qui passe à 800 000 euros l’année du sinistre, soit une baisse de 1 000 000 d’euros ;

-        La marge brute, une fois les charges variables et fixes, qui elles, n’ont pas bougé, passe de 500 000 euros à 10 000 euros ;

-        L’assureur calcule le taux marge brute de l’année n-1 soit 1 000 000/1 800 000 =0,55 ;

-        Il applique ce taux de marge brute à la baisse du chiffre d’affaire 1 000 000x0,55 = 550 000 euros ;

-        Il règle au commerçant une indemnité de 550 000 euros.

Choisir son assurance commerce au meilleur prix

Lorsqu’il choisit son assurance, le commerçant va naturellement s’efforcer de trouver le meilleur rapport garanties/prix. Il lui faut savoir que chaque proposition tarifaire devra être effectuée en fonction d’un certain nombre de critères, et sera donc spécifique à sa situation.

Pour chaque assurance multirisque commerce, un prix individualisé selon plusieurs critères

Déterminer le prix d’une assurance commerce multirisque est une affaire difficile, puisque ce prix est fonction de critères propres à chaque commerce.

Que le commerçant souscrive son assurance commerce en ligne ou en agence, les mêmes critères seront observés :

-        Le chiffre d’affaires du commerce (réalisé ou prévisionnel),

-        La taille du commerce et le nombre de salariés,

-        Le statut de l’entreprise (SARL, SA…),

-        Le domaine d’activité,

-        Le niveau d’exposition aux risques,

-        L’étendue des garanties et les options souscrites.

Comment trouver la meilleure assurance au meilleur prix

Les commerçants doivent contacter chaque assureur pour obtenir un devis pour une assurance multirisque commerce qui corresponde à sa situation, et enfin connaître les prix de ces assurances.

S’il est conseillé de faire effectuer autant de devis que possible pour obtenir le meilleur prix, ces démarches peuvent rapidement devenir lourdes à gérer.

Mais il faut savoir que certains services comme Companeo permettent d’effectuer ces demandes de devis en ligne, depuis un seul site, vers de multiples assureurs. Le principe est simple : une seule demande, de multiples devis.

Le conseil que nous pouvons donc donner aux commerçants à la recherche d’une assurance professionnelle est donc simple : remplissez notre formulaire gratuitement et comparez les assurances multirisques commerce de plusieurs assureurs !

Commencez votre demande de devis en Assurance multirisque
Donnez votre avis sur ce guide