Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Que peut apporter la technologie RFID à une bibliothèque ?

La technologie RFID a investi les bibliothèques depuis plusieurs années déjà. Il faut dire qu’elle présente de nombreux avantages aussi bien au niveau du suivi et de la protection des documents et de la gestion des transactions qu’à celui de la relation avec le public. Comment fonctionne la RFID en bibliothèque ? Comment la mettre en place ?

rfid bibliothèque

RFID en bibliothèque : comment ça fonctionne ? A quoi ça sert ?

Pour mettre en place un système RFID dans une bibliothèque, il est nécessaire de réunir trois éléments :

  • Des marqueurs, tags ou étiquettes RFID qui sont composées d’une antenne et d’une puce RFID qui contient des données d’identification (informations bibliographiques), le statut du document (empruntable ou non), la localisation et la sécurité antivol. Le tag peut être de taille et format variables,
  • Des portiques antivol disposés à chaque sortie et se déclenchant au passage du tag RFID qui n’a pas été enregistré,
  • Une platine permettant de lire/modifier les données du tag RFID, reliée aux postes informatiques intégrant le système de gestion de la bibliothèque et aux automates de prêt et de retour.

La RFID en bibliothèque a comme principal avantage de rendre la circulation du public et des documents plus rapide et plus fluide. En permettant la lecture sans contact des données RFID et associées aux documents et en autorisant la lecture simultanée de plusieurs documents, elle simplifie les procédures de prêt et de retour et, surtout, elle facilite énormément les inventaires.

Mettre en place des automates de prêt en bibliothèque grâce à la RFID

Avec la RFID, il est aisé de mettre en place des automates de prêt et de retour dans la bibliothèque. Ce type de solution présente plusieurs intérêts pour le public : renforcement de l’autonomie, confidentialité et meilleure régulation des transactions. Le personnel est par ailleurs soulagé des tâches chronophages liées aux prêts et aux retours de documents ce qui permet de diminuer les opérations de manutention et peut ainsi se consacrer à des missions plus valorisantes comme l’accueil du public par exemple.

La RFID, destinée à remplacer les systèmes antivol des bibliothèques ?

C’est longtemps la technologie EM (électromagnétique) qui a permis aux bibliothèques de protéger leurs collections contre le vol. Mais aujourd’hui, du fait de ses nombreux avantages, la RFID tend à la remplacer.  Certains prestataires proposent d’ailleurs des solutions RFID clés en main aux bibliothèques pour la protection et la gestion de leurs fonds.

Pour résumer : les avantages de la RFID en bibliothèque

  • Transactions (prêts et retours) plus rapides et plus fluides
  • Autonomie et confidentialité grâce à la mise en place d’automates de prêt
  • Lutte contre le vol grâce aux portiques
  • Diminution des tâches répétitives pour le personnel qui peut se consacrer à des activités plus valorisantes
  • Inventaires facilités et localisation des documents plus performante
Commencez votre demande de devis en Portiques de sécurité
Donnez votre avis sur ce guide