Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Antivol magasin de vêtement / textile / chaussure

Selon le « Baromètre 2011 du vol dans les magasins et commerces » (source CRR), les vêtements, chaussures ou chemises souffrent d’un défaut de protection antivol. Pourtant, les articles textiles et accessoires de mode font partie des produits les plus convoités par les voleurs. La lutte contre le vol de vêtements passe par la mise en place d'un système antivol magasin efficace et adapté : choix de portiques et de marqueurs antivol appropriés à la marchandise.

 antivol vetement,antivol magasin vetement,antivol chaussure,antivol textile

Des portiques antivol pour les magasins de vêtements et chaussures

Le système antivol le plus adapté à la lutte contre le vol en magasin textile ou chaussures est la pose de portiques de sécurité. Deux technologies sont disponibles :

  • Le portique antivol radio fréquence RF

Les deux antennes antivol se font face à la sortie du magasin de vêtements et détectent tous les marqueurs non démagnétisés. C’est la solution idéale pour les magasins textile ou chaussure  ayant des accès étroits

Prix : de 1 000 à 3 000 € la paire

Astuce

Chaque antenne antivol peut être équipée d'une affiche publicitaire mettant en avant certains vêtements vendus dans le magasin.

 

  • Le portique antivol magasin accousto-magnétique AM

Technologie plus récente, ce système antivol vêtement s'adapte aux accès plus large. Une antenne seule couvre un périmètre de 3 mètres autour d'elle. Cette technologie plus adaptée aux grands magasins de textles ou chaussures.

Prix : de 1 000 à 6 000 € l'antenne simple ou double

 

Les différents marqueurs et aimants antivol vêtement

S'ils ne portent pas d'antivol, les vêtements peuvent facilement être revêtus par le voleur et dérobés. Il est donc important d'appliquer des traceurs suffisamment volumineux pour être gênants et impossibles à retirer. Tous les marqueurs sont disponibles pour les technologies RF et AM. Cependant, chaque marqueur ne fonctionne qu'avec la technologie qui lui est associée.

  • Vestes, pantalons, robes : la pose de d'antivol macaron à clou lisse est la meilleure alternative pour sécuriser ces vêtements. Il se compose de deux parties vendues séparément. Il ne peut être retiré sans un détacheur à moins de déchirer le vêtement. Il existe une variante avec les macarons à encre. Celui-ci est équipé d'une capsule d'encre qui éclate et éclabousse le vêtement et les doigts du voleur s'il essaie de l'arracher. Vendu par lots, le clou coûte autour de 0,02 € l'unité, tandis que le macaron revient environ à 0,30 € pièce.
  • Lingerie fine, sous-vêtements, textiles sportifs : Il est en général reproché aux antivols pour produits textiles d’être responsables de la dégradation du produit en provoquant des trous et déchirures dans le tissu. Certains fournisseurs proposent des macarons avec clous intégrés qui ne transperce pas le vêtement mais se contente de le pincer. D’autres ont amélioré les antivols existants en effilant la pointe et en diminuant son diamètre. L'antivol reste impossible à retirer mais il évite de trouer le vêtement et n’altère pas les tissus délicats.
  • Chaussures : les chaussures sont des produits difficiles à équiper en antivols. Les commerçants les attachent souvent l’un à l’autre, à l’aide d’un simple fil de nylon. Il existe pourtant des marqueurs allongés ou ovales, assez grand pour que les chaussures ne puissent pas être enfilées aisément. Certains fournisseurs de systèmes antivol de magasin ont signé un partenariat avec les fabricants de chaussures en créant des étiquettes radiofréquence insérables dès la fabrication. Les chaussures sont donc prêtes à la vente, et arrivent dûment étiquetées et protégées en magasin. Il suffit de les démagnétiser pour passer les portiques.
  • Maroquinerie, sac à main : Les sacs à mains sont des produits de luxe particulièrement prisés par les voleurs écumant les magasins. Le meilleur moyen de les protéger est la lanière ou boucle antivol : un petit câble en plastique associé à un macaron antivol qui s'attache autour de la sangle du sac. 

 

L’étiquette « intelligente », protection antivol de demain ?

Devant la recrudescence des vols d’articles textiles, les professionnels du secteur développent des dispositifs plus sophistiqués. Déjà utilisée par certains fournisseurs et distributeurs, l’étiquette RFID en est le parfait exemple : elle se compose d’une puce électronique détectable par une antenne antivol, en général fixée au plafond du magasin, qui permet de suivre le déplacement d’un objet équipé, au mètre près. Elle est intégrée directement sur le produit, en amont de sa vente. Avantage supplémentaire : l’étiquette RFID permet également de faciliter la gestion des stocks en magasin.

Cependant, cette technologie pose l’épineux problème de la confidentialité des données récoltées, puisqu’il sera possible, grâce à elle, de suivre également les déplacements du consommateur qui l’aura en sa possession. 

Commencez votre demande de devis en Portiques de sécurité
Donnez votre avis sur ce guide