Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Rachat de SFR : quelles conséquences pour les consommateurs ?

Qui de Bouygues ou de Numericable pourra racheter SFR ? Alors que Numericable est en négociations exclusives avec SFR, Bouygues a annoncé qu’il prolongeait la durée de validité de son offre jusqu’au 25 avril. Quelles seront les conséquences du rachat du numéro deux de la téléphonie mobile ? Analyse.

rachat_sfr.jpg

Le retour à 3 opérateurs de téléphonie

Le duel entre Bouygues et Numericable pour le rachat de SFR s’est intensifié ces dernières semaines. Et dans ce bras de fer entre le géant du BTP et l’acteur le plus petit du marché de la téléphonie, l’argument choc, c’est le cash. Le rachat de SFR devait être acté le 4 avril 2014 mais Bouygues s’est lancé dans une ultime surenchère le 20 mars. Le groupe propose désormais 13, 11 milliards d’euros en cash, contre 11,75 milliards d’euros pour Numericable.
Difficile de savoir quel sera réellement l’impact du rachat de l’opérateur téléphonique au logo rouge. Seule certitude, si SFR venait à passer aux mains de Bouygues, le marché français de la téléphonie mobile subira un rétropédalage. En passant à nouveau à 3 opérateurs au lieu de quatre actuellement (Orange, Bouygues, SFR et Free), les conséquences sont nombreuses et immédiates. On peut notamment redouter un retour de marges plus importantes pour tous les opérateurs comme ça avait été le cas avant l’arrivée de Free en 2012.

Hausse des prix et baisse de la qualité du réseau

Les craintes sont nombreuses chez les spécialistes. Dans l’hypothèse où Bouygues rachète SFR, le nouvel opérateur SFR-Bouygues et Orange détiendront à eux seuls  82 % du marché du mobile contre seulement 12 % pour Free et le reste pour les MVNO. Le marché pourrait connaître une envolée des prix, dans une situation de duopole.
Elle n’est pas si lointaine l’époque où le marché de la téléphonie subissait les règles d’un cartel de 3 operateurs qui pratiquaient une entente illicite tant sur leurs offres que sur  leurs prix.
Les spécialistes évoquent aussi le cas de l’Autriche. En 2012, le pays passait de quatre à trois opérateurs, la hausse des prix ne s’est pas fait attendre. Le tarif moyen des forfaits a grimpé de 6 % dès le lendemain de l’opération et jusqu’à 18 % deux ans plus tard.

Autre inquiétude, la qualité du service. Le rachat de SFR par Bouygues entrainera d’un coup une surabondance d’abonnés sur un même réseau, ce qui n’est pas sans conséquences. Le réseau de SFR devra en effet accueillir plus de 11 millions d’abonnées supplémentaires. Engorgements, baisse de la qualité du réseau, les inconvénients peuvent être nombreux.

Intensification de la guerre des prix

Autre acheteur, autres conséquences. Le rachat de SFR par Numericable impacte aussi sur le marché, mais différemment. Numericable ne disposant que d’une offre fixe, l’opérateur viendra compléter l’offre déjà existante chez SFR avec la possibilité de proposer des offres quadruple play (Fixe, mobile, télévision et internet) à des prix attractifs.
L’impact pour le marché de la téléphonie mobile est sans grande conséquence. Le nombre d’opérateurs restera à quatre et la montée des prix est peu probable. Au contraire, la guerre des prix pourrait même s’intensifier avec Free qui va sans doute vouloir jouer sa partition en profitant du temps du processus d’intégration de SFR chez Numericable pour se lancer à la conquête de nouveaux clients. 

 

Commencez votre demande de devis en Opérateur Télécoms
Donnez votre avis sur cette actualité