Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Les composants d'un appareil de levage

Les différents appareils de levage ont une configuration semblable, même si certains composants diffèrent en fonction des besoins de l'entreprise et des activités de manutention pratiquées.

Appareil de levage

La transmission de l'appareil de levage

En dehors des transpalettes et gerbeurs manuels, les chariots élévateurs ont recours à différentes formes d'énergies et donc à différentes formes de transmissions :        

  • L'énergie électrique

Recommandée pour la manutention en intérieur, la motorisation électrique est directement reliée aux roues motrices de l'appareil. Ce modèle ne dispose souvent que d'une seule vitesse avant et une seule vitesse arrière. Lorsque plusieurs sont proposées, elles sont régulées par un variateur électrique.

  • L'énergie thermique

La motorisation thermique (gaz, essence ou diesel) convient pour les chariots essentiellement utilisés à l'extérieur, ou en présence de rampes importantes. Ici, la transmission peut être hydrostatique via l'emploi d'une pompe hydraulique, ou se fait par une boîte automatique jumelée avec un convertisseur de couple. Dans les deux cas, plusieurs vitesses sont possibles et sélectionnables sur le tableau de bord.

 

Le mât et les divers équipements de levée

Les appareils élévateurs possèdent un mât permettant de guider le levage des charges, sur lequel est installé un tablier qui est lui-même composé d'équipements de levée pour faciliter la préhension des charges. Ces composants peuvent modifier en profondeur la capacité du chariot :

  • La fourche

Indispensable pour le gerbage de colis palettisés, elle possède souvent deux bras mais peut en contenir trois ou quatre dans certains cas. La fourche est au choix fixe, inclinable ou télescopique et mesure entre 80 et 240 cm de longueur. Il est possible de positionner des rallonges lors du transport d'objets volumineux.

  • Le manipulateur

Si l'appareil est utilisé pour déplacer des fûts ou toute autre charge de forme cylindrique, la fourche peut être remplacée par un dispositif de préhension adapté comme une pince à fût ou un manipulateur associé à une tête rotative.

  • La pince de manutention

En cas de manutention de marchandises fragiles non palettisées, elle enserre délicatement le colis sans l'endommager. La pince sert surtout pour le transport de blocs de mousse, de balles de foins ou d'appareils ménagers.

D'autres équipements de levée peuvent être employés pour mener des activités particulières tels qu'un éperon pour le transport des colis sous forme de rouleaux, une potence ou un godet pour déplacer des colis en vrac, ou une benne à déchets pendant le nettoyage des rayonnages.

 

Quelles roues pour l'appareil de levage ?

A l'exception des chariots à tourelle arrière qui ne sont équipés que de trois roues, la plupart des appareils de levage disposent de quatre roues à essieux offrant une excellente stabilité.

Les roues peuvent être équipées de bandages en caoutchouc ou en polymère pour les magasins ou entrepôts disposant d'un sol en bon état (surtout de la résine synthétique ou du carrelage). Dans toutes les autres situations, il est impératif de recourir à des pneumatiques et notamment pour le travail en extérieur puisque ces derniers autorisent le franchissement d'obstacles.

 

Commencez votre demande de devis en Matériels industriels
Donnez votre avis sur ce guide