Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Formation sécurité : « Travaux en hauteur, pas le droit à l’erreur » !

 Formation sécurité : « Travaux en hauteur, pas le droit à l’erreur » !  

Pour prévenir les risques professionnels liés au secteur BTP et agricole, les ministères du Travail et de l’Agriculture initient une nouvelle campagne de prévention « travaux en hauteur, pas le droit à l’erreur ». Dans ces deux domaines d’activités où il est indispensable de mettre en place une formation à la sécurité, les chutes de hauteur représentent l’une des premières causes d’accident du travail et sont trop souvent mortelles. 

 

Réduire les chutes : un enjeu majeur pour les professionnels du BTP et du monde agricole

La prévention autour des risques liés aux professions du BTP et du secteur agricole profession est primordiale. La campagne s’articule autour de deux objectifs :

  • Mobiliser et informer les chefs d'entreprise, préventeurs, maîtres d'ouvrage, charpentiers, les couvreurs et agriculteurs en leur donnant les clés pour anticiper et organiser un chantier (identification et évaluation des risques, organisation d’une réunion préparatoire, vérifications des équipements…), choisir les équipements sécurisants et adaptés à chaque type d’interventions, s’informer et former ses salariés (savoir présenter un chantier, les procédures de travail et d’organisation, rappel des consignes de sécurité et formations à l’usage des équipements de sécurité etc.).
  • Sensibiliser les responsables de l’organisation de la prévention ainsi que les maîtres d’ouvrage à travers 3 consignes : inclure la prévention dans les cahiers des charges, associer la sécurité aux choix de prestataires, s’assurer que les règles de prévention des risques soient appliquées sur les chantiers…

Une campagne largement  déployée pour renforcer la formation à la sécurité

Ce ne sont pas moins de 70000 entreprises qui sont concernées par le dispositif. Elles se verront adresser un courrier pour les informer de la campagne. Dépliant d’information, affiches et  stickers seront fournis aux entreprises. Un site internet dédié permet de télécharger l’ensemble des supports de la campagne. On y trouve des vidéos, des tests et de précieux conseils.

La campagne sera aussi déclinée dans la presse professionnelle, sur salons professionnels, les sites internet des partenaires (CNAMTS, INRS, MSA, CNRACL et l’OPPBTP) et surtout sur le terrain par l’intervention d’experts.

Des aides financières pour s’équiper en matériels sécurisés

Partenaires du ministère du Travail et de l’agriculture, le CNAMTS (Caisse nationale de l'Assurance Maladie des travailleurs salariés), l’OPPBTP (L'Organisme professionnel de prévention du bâtiment et des travaux publics) et la MSA (mutualité sociale agricole) proposent sous conditions des aides financières pour inciter les entreprises à s’équiper et favoriser la protection au quotidien :

  • L’aide échafaudage + : destinée aux entreprises du BTP de moins de 50 salariés et s’élève à 40% de l’investissement HT. En vigueur du 17 mars 2014 au 31 décembre 2015 pour acquérir des échafaudages fixes (jusqu’à 6000  de prise en charge) ou roulants (maximum 3000€). Il existe aussi une aide optionnelle pour l’achat d’une remorque avec rack plafonnée à 2000€.
  • Subvention OPPBTP, pour les entreprises adhérente à l’OPPBTP de moins de 150 salariés et souhaitant améliorer des conditions de travail, l’OPPBTP propose de prendre en charge une partie du financement du matériel acheté pour pallier ou réduire les facteurs de risques liés à la pénibilité (de 20 à 50 % du montant investi).
  • L'Aide Financière Simplifiée Agricole (AFSA) pour les TPE agricoles affiliées MSA : la MSA propose un diagnostic et des conseils prévention ainsi  qu’une aide financière pouvant aller à 50% maximum de l’investissement (plafonnée à 3000€).

 

Quelques chiffres sur les chutes de hauteur

  • Dans le secteur du BTP :

- On compte une chute toutes les 5 minutes en France

- 16 % des accidents sont des chutes de hauteur (à travers un toit, un trou ou dans le vide). Elles représentent la 1ère cause d'accidents graves et mortels avec 30 % des décès en particulier chez les petites entreprises !

  • Dans le domaine agricole :
- Elles représentent 12,4% des accidents du travail chez les agriculteurs et 9,4% chez les salariés. C'est aussi la première cause de décès (23%). Elles surviennent lors de la réparation de toitures d’exploitations agricoles ou encore au moment de la montée ou de la descente d’un véhicule ou d’une machine.

 

Former ses salariés aux risques professionnels est une obligation légale pour l’employeur. Si vous souhaitez en savoir, consulter notre guide dédié à la formation à la sécurité.

Commencez votre demande de devis en Formation à la sécurité
Donnez votre avis sur cette actualité