Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Combien de bornes et quels antivols ?

Choisir son système antivol, c’est choisir un portique, le nombre de bornes, un type d’antivol et une technologie. C’est aussi étudier la configuration du magasin et définir ses besoins selon ses articles. L’achat d’une antenne antivol représente un certain investissement, qu’il vaut mieux optimiser en optant pour le meilleur modèle.

Combien de bornes antivol ?

Un portique de magasin peut être constitué, selon la configuration du lieu, d’une borne ou de deux bornes antivol.

  • Petits accès : si l’accès vers la sortie est constitué d’une unique porte, il conviendra de placer une borne antivol entre le mur et l’espace dédié à cette sortie.
  • Grands accès : si l’espace de circulation est trop important - par exemple dans le cas d’une double-porte ou de passages larges - il faut placer deux bornes antivol l’une en face de l’autre afin d’orienter le passage entre ces deux bornes.

L’important, comme dans tout système nécessitant l’émission et la réception d’un signal, est que la portée de ce signal soit suffisamment proche pour émettre et recevoir. Certaines technologies couvrent une zone plus ou moins grande. L'acousto-magnétisme permet de protéger de larges espaces, cette technologie nécessite donc peu de bornes antivol. A l'inverse, la radio-fréquence et, a fortiori, l'électromagnétisme, couvrent des zones très réduites et réclament généralement deux portiques antivol.

Cas particulier : certaines technologies, comme la radio-fréquence ou l’acousto-magnétisme réagissent mal au métal et peuvent perturber le champ d’activation de la borne antivol. Il convient de placer le portique de sécurité ou les produits à forte résonance magnétique à une certaine distance. Il est conseillé de faire appel à un professionnel lors de l’achat et de l’installation du système antivol. N’hésitez pas à lui poser des questions lors de la demande de devis.

Zoom sur…

Le portique invisible

Certains constructeurs proposent des portiques alarme dits “invisibles”. Ils prennent la forme de boîtiers miniatures disposés furtivement dans l’encadré de la porte.

Avantages :

  • la protection s’intègre parfaitement dans le cadre du magasin sans dénaturer le lieu.
  • l’aire de détection est plutôt performante puisqu’elle peut s’étendre jusqu'à 4,5 mètres.

Inconvénients :

  • Il est plus onéreux qu’un portail antivol traditionnel
  • Dissimulé à la vue du client, le portique n’a pas de rôle dissuasif.

 

Quel antivol, pour quel produit ?

Selon l’article à protéger, tous les antivols n’ont pas la même efficacité. On ne protège pas des lunettes de soleil comme on protège une tablette numérique.

La taille et le type de l’antivol :

  • doivent être cohérents avec le produit,
  • ne doivent pas gêner le client,
  • peuvent permettre une mise en rayon pertinente.

Avant de choisir un antivol, le commerçant doit également s’interroger sur le secteur d’activité, le nombre d’articles à protéger (les coûts varient selon le type d’antivol et la technologie) ou l’effectif des salariés présents dans la boutique.

Notre conseil

Le détecteur d’aluminium

Toute nouvelle protection crée de nouvelles fraudes. Parmi celles-ci, le “balayage” : cette astuce de vol à l’étalage consiste à utiliser un sac renforcé d’aluminium pour annuler les dispositifs magnétiques de sécurité. Il existe une parade : un détecteur d’aluminium relativement discret qui accompagne ou s’intègre aux portiques de sécurité. Il émettra un signal sonore et lumineux si l’individu est suspecté d’être muni d’un sac en aluminium. 

Commencez votre demande de devis en Portiques de sécurité
Donnez votre avis sur ce guide