Technologie / fonctionnement

Découvrez les questions les plus fréquentes en Portiques de sécurité

Comment fonctionnent les portiques antivol RFID ?

Les antivol RFID utilisent la technologie de la radio-fréquence (RF). Les portiques RF fonctionnent par paire (au minimum) : un portique émetteur et un portique récepteur.

Le portique émetteur produit un signal si faible qu’il n’est pas reçu par le récepteur... Sauf lorsqu’un objet protégé passe à proximité. Dans ce cas, le marqueur antivol de l’article amplifie le signal émis de manière à ce qu’il soit capté par le portique récepteur qui déclenche alors l’alarme.

 

Les portiques RF exigent l’utilisation de marqueurs antivol adaptés : étiquettes, macarons, boitiers…

Les étiquettes RFID (Radio Frequency IDentification) sont des étiquettes RF qui contiennent également des données (désignation du produit, caractéristiques techniques, prix…). Les étiquettes RFID sont composées d’une puce qui peut être lue par un lecteur spécifique. 

- Les étiquettes RFID « actives » sont liées à une source d’énergie (batterie, pile…) et possèdent donc une meilleure portée. Leur coût est toutefois élevé.

- Les étiquettes RFID « passives » utilisent l’énergie propagée par le signal du portique émetteur. Moins chères, elles ont une durée de vie presque illimitée mais accaparent un part conséquente de l’énergie du portique de sécurité.

Découvrez d'autres questions en Portiques de sécurité :

Technologie / fonctionnement : les questions fréquentes :

Pour plus d'informations en Portiques de sécurité retrouvez notre guide d'achat