Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Cloud computing : beaucoup de PME françaises encore hésitantes

Une étude du cabinet Markess International montre que seul un tiers des TPE et PME françaises se sont lancées dans le cloud computing.  Alors que tous les grands comptes ont déjà la tête dans le nuage, ce taux d’utilisation extrêmement bas risque de mettre en péril leur compétitivité sur le long terme.

 

Cloud computing dans les TPE et PME

 

Si les grandes entreprises ont déjà adopté le cloud computing depuis plusieurs mois, les TPE et PME hésitent à franchir le pas. Même si elles sont de plus en plus nombreuses à utiliser des services en mode Saas, à l'heure actuelle, seul un tiers d’entre elles utilisent au moins un service dans l’infonuage.

Cloud computing dans les TPE et PME : un enjeu économique conséquent

Emanuelle Olivié-Paul, directrice associée chez Markess précise que les TPE et PME constituent 75 % du tissu industriel français. Pour les TPE et PME, ne pas passer au cloud, c’est prendre le risque de voir leur compétitivité affectée en ignorant un des principaux leviers de l’évolution digitale de l’économie.

Pourquoi les TPE et PME françaises devraient-elle se mettre au cloud ?

L’utilisation de solutions cloud permet aux TPE et PME d’accéder aux mêmes logiciels et aux mêmes services que les grandes entreprises. Les prestataires gèrent tout l’aspect technique ce qui leur évite de devoir acquérir les moyens et compétences nécessaire à la mise en place de fonctionnalités complexes. Elles peuvent donc bénéficier des mêmes outils que les grands comptes pour un investissement qui reste tout à fait raisonnable.

Des TPE et PME mal informées sur le cloud computing

Nombreuses sont les petites et moyennes entreprises qui n’ont jamais entendu parler du cloud. Beaucoup d’autres sont perdues avec des termes qui leurs paraissent trop compliqués ou techniques. Il est donc nécessaire que les prestataires viennent à leur rencontre, les accompagnent, les conseillent et les rassurent. Il faut dire que le marché a de l’avenir : il pourrait attendre 4,1 milliards d’euros en 2014 (dont 60% pour le Saas) et 5,7 milliards en 2017… Soit seulement 8% du marché des services et logiciels informatiques, évalué à 49,9 milliards d’euros en 2014 selon le Syntec Numérique, syndicat professionnel de l’industrie du numérique.

 

Cette étude a été présentée le 2 décembre 2014 par Markess Internetional à l’occasion de la rencontre de la compétitivité numérique sur le cloud computing organisée par le ministère de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique et par  l’institut de formation CCM Benchmark.

Commencez votre demande de devis en Sauvegarde informatique
Donnez votre avis sur cette actualité