Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

En France, les retards de paiement fournisseurs augmentent encore


retard_paiment.jpg

Depuis le 1er janvier 2009, le délai légal dont disposent les entreprises françaises pour régler les sommes dues à leurs prestataires ne peut dépasser quarante-cinq jours fin de mois ou soixante jours à partir de la date d'émission de la facture.

 

Cependant, malgré le risque de sanctions financières considérables, le nombre de retards de paiement enregistrés ne cesse de s’accroître chaque année dans l’hexagone.

 

Les PME, premières victimes d’un fléau difficile à maîtriser.

Les derniers chiffres viennent de tomber : aujourd’hui, seul  31,7 % des entreprises françaises règlent leurs factures fournisseurs en temps et en heures. Les deux tiers restants paient leurs crédits 12 jours au-delà du délai légal en moyenne.

Ce phénomène en pleine expansion s’explique principalement par le contexte économique difficile qui oblige les entreprises :

  •  à passer commande avant même de disposer des liquidités nécessaires
  • à investir les liquidités le plus longtemps possible avant de les débloquer afin de maximiser le rendement financier de ces dernières.

 

Ces pratiques ont néanmoins des conséquences très dangereuses, notamment pour les micros-entreprises et les PME dont l’activité repose essentiellement sur la trésorerie. N’étant pas payées dans les temps par leurs clients, ces petites sociétés sont dans l’incapacité de continuer à exercer leurs prestations par manque d’argent.

 

On estime que si la loi était respectée, 13 à 14 milliards d'euros supplémentaires viendraient renflouer les caisses des PME.

Commencez votre demande de devis en Recouvrement amiable et judiciaire
Donnez votre avis sur cette actualité