Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Crédit d’Impôt Recherche (CIR) : des résultats positifs pour le R&D des entreprises françaises

Le cabinet de conseil spécialisé en R&D ACIES Consulting Group a publié en novembre 2014 la 3ème édition de L’observatoire du CIR, un cahier qui regroupe les chiffres clés officiels du Crédit d’Impôt Recherche. Le bilan est positif : les entreprises françaises ont augmenté leurs investissements R&D.

Crédit d’Impôt Recherche : CIR

Crédit d’Impôt Recherche : un effet d’entrainement sur les dépenses R&D

Le Crédit d’impôt Recherche (CIR) a créé un véritable effet d’entrainement sur les investissements R&D des entreprises françaises. En 2012, pour 1 € supplémentaire investi par l’Etat dans le CIR, les entreprises bénéficiaires ont investi 1,5 € supplémentaire. Les dépenses R&D par rapport au PIB (ce que l’on appelle l’intensité de R&D) ont atteint leur maximum historique en 2013 (1,44 % du PIB), ce qui fait de l’industrie française l’une des plus intenses de toute l’Europe.

Un budget CIR maitrisé depuis 2010

Après l’augmentation qui a fait suite à la réforme du Crédit d’Impôt Recherche en 2008, le montant du CIR s’est stabilisé : 2,3 % d’augmentation en 2012 contre 7,6 % en 2010 et 9,6 % en 2009. Les nouvelles modalités de calcul forfaitaire ont par ailleurs permis de diminuer ce budget en 2011 (- 0,8 %).

Le nombre d’entreprises déclarantes a doublé entre 2007 et 2010 et reste stable en 2012 avec un chiffre avoisinant les 20 000. Pour la majorité, les nouvelles entreprises bénéficiaires sont des PME ou TPE qui déclarent des petits montants par rapport aux grands comptes.

Le CIR profite à la recherche publique et privée

Plus de 1 300 entreprises ont recruté de jeunes docteurs en 2012. On compte + 22 % de chercheurs en entreprises entre 2008 et 2012, ce qui équivaut à 28 000 créations d’emploi. Grâce au Crédit d’Impôt Recherche, le coût des chercheurs dans les entreprises françaises est l’un des plus bas d’Europe (sans le CIR, il serait plus élevé de 25 %). La France se positionne bien sur le marché mondial puisqu’en matière de R&D, elle est plus compétitive que l’Allemagne ou même les Etats-Unis. Dans le secteur public, ce sont 3 100 emplois qui se sont créés (+ 3,2 %).

L’étude complète est disponible sur le site d’ACIES :

 

 

Commencez votre demande de devis en Optimisation fiscale
Donnez votre avis sur cette actualité