Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Piratage numérique : les smartphones sont attaqués

Plus de 11 millions de terminaux infectés en 2013. Alors qu’ils visaient davantage les ordinateurs, les pirates informatiques ciblent maintenant les téléphones mobiles. Un rapport publié par Kindsight Security Labs, filiale d’Alcatel-Lucent épingle ce phénomène en pleine expansion.

Piratage de téléphones mobiles

Android, le système le plus infecté par le piratage

Ils continuent de sévir. En plus des ordinateurs,  les cybercriminels s’attaquent aux smartphones. Les malwares, ces logiciels malveillants, touchent surtout le système Android. A eux seuls, les smartphones du  géant de l’informatique Google totalisent 60 % des infections, sous forme de chevaux de Troie dissimulés dans des applications téléchargées depuis les App Store, les boutiques d’applications en ligne. 
Mais pourquoi les téléphones Android ? Parce que ce sont les plus exposés. Ils représentent plus de 80 % des ventes de smartphones. De plus, Android autorise ses utilisateurs à télécharger des applications sur des sites tiers, contrairement à Iphone et  Blackberry.

Mais l’arrivée des malwares sur les mobiles est aussi facilitée par l’ouverture des e-mails, même principe que pour les ordinateurs.
En 2013, le taux de logiciels malveillants sur les  terminaux mobiles a été multiplié par 20.

Piratage des réseaux mobiles, les ordinateurs portables également touchés

Les autres  40 % d’infections des réseaux mobiles sont des ordinateurs portables Windows connectés par le biais d’un partage de connexion à un téléphone, une clé USB mobile ou un routeur portable wifi.
Apple, Blackberry et Windows Phone quant à eux sont  épargnés, ils totalisent seulement 1 % des appareils infectés.
Le rapport de Kindsight Security Labs révèle aussi une augmentation constante des logiciels malveillants relative à l’utilisation sans cesse grandissante des connexions haut débit. 

Les cybercriminels déploient les malwares pour voler les données professionnelles ou personnelles des utilisateurs et exploiter les terminaux mobiles à des fins criminels.
Selon le rapport, les logiciels malveillants sont  aussi développés à des fins d’attaques par déni de service (Dos), entreprises et gouvernements en sont les cibles.

 

Une offensive massive de spywares (logiciels espions) déguisent smartphones et tablettes en appareils espions. L’objectif est de localiser, télécharger des contacts, intercepter et envoyer des messages et même enregistrer des conversations et prendre des photos, tout cela, à l’insu des utilisateurs.

Pour en savoir plus : Comment les opérateurs télécoms européens peuvent-ils vous protéger contre le risque d'espionnage de vos communications électroniques ?

Vous pouvez également consulter notre article sur le piratage des standards téléphoniques.

Commencez votre demande de devis en Opérateur Télécoms
Donnez votre avis sur cette actualité