Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Nettoyage des zones à risque dans un cabinet médical

nettoyage cabinet medical

 

Comme dans un hôpital, les prestations de nettoyage dans un cabinet médical commencent dans les zones présentant le moins de risques infectieux et finissent dans celles où l’hygiène doit être la plus stricte.

 

En milieu hospitalier, le nettoyage des pièces est codifié par une classification des pièces de l’établissement. Cette classification est établie à partir de la notion de risque. Cette dernière permet de fixer un niveau d’exigence pour l’hygiène de chaque pièce.

Ce système peut aussi être appliqué pour le nettoyage d’un cabinet de soins médicaux, dentaires, vétérinaires, etc.

Lors du nettoyage d’un espace médicalisé, on commence par les zones les moins risquées avant de passer à celles où le risque est plus élevé.

Zones à risque de contamination dans un cabinet médical

La classification des zones pour le nettoyage est la suivante :

  • Zone 1 (risque bas) :

Zones de passage : entrée, couloirs, escaliers, etc. Chaque jour, ces endroits reçoivent un nettoyage « classique » : vidage des corbeilles, nettoyage du sol à l’eau, puis avec un détergent grand public.

  • Zone 2 (risque moyen) :

Salle d’attente, zones de consultation et de stérilisation, bureau. Bionettoyage requis : nettoyeur vapeur, ou utilisation alternée de détergents traditionnels et détergents désinfectants.

  • Zone 3 (risque élevé) :

Zone des interventions chirurgicales (dans un cabinet dentaire par exemple) et toilettes. « Bionettoyage » vapeur quotidien suivi d’une désinfection par voie aérienne.

 

Commencez votre demande de devis en Nettoyage de locaux
Donnez votre avis sur cette actualité