Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Un rapport de la Cnam annonce 2,48 milliards d’économies en 2014

medicaments_generiques.jpg

La Caisse nationale d’assurance maladie a présenté cet été un rapport proposant une série de mesures visant à réaliser 2,48 milliards d’euros d’économies en 2014.

 
 Pour atteindre cet objectif, les modifications tarifaires de médicaments auront une importance capitale (750 millions d’euros), de même que les ajustements des tarifs pratiqués par les professionnels de la santé, associés à une recherche d’efficience accrues dans leurs prescriptions (650 millions d’euros).  Le secteur médico-social sera lui aussi concerné, avec un objectif de 170 millions d’euros d’économies. 
 

Priorité donnée à certains produits star des pharmacies

 
Dans le détail, la Cnam évoque notamment le prix des statines, médicaments anti-cholestérol. Parmi les cinq existantes, seule une n’est pas commercialisée en générique : la rosuvastatine. La Cnam souhaite faire converger son prix, sensiblement plus élevé actuellement, vers celui des autres statines.  
 
Elle souligne d’ailleurs sa volonté d’agir pour la baisse globale du prix des génériques, vers le niveau déjà atteint dans d’autres pays, afin de lutter contre les prescriptions plus coûteuses sans gain d’efficacité médicale.
 
Le Lucenti (anti DMLA) constitue également une priorité de la Cnam en termes de baisse tarifaire. Nettement plus cher que les autres produits à effets équivalents, il fut néanmoins le médicament le plus prescrit en ville sur l’année 2012 en France.
 
 

Soutien des mutualistes

La Mutualité Française a salué toutes les mesures du rapport touchant aux médicaments. Son porte-parole pour l’occasion, Alain Arnaud, a rappelé son souhait d’arriver à un tarif unique par classe thérapeutique, y compris au niveau européen. 
Il a toutefois regretté deux absences : celle de toute avancée sur l a Dénomination Commune International (DCI) et sur les antibiotiques, alors que la consommation de ces derniers étaient sur une tendance haussière en 2012. 
 
Pour finir, il a salué la volonté présente dans le rapport de ne pas se limiter à des mesures financières, mais de vouloir changer mentalités et comportements de nos concitoyens au quotidien. 
 
Le rapport a été adopté le 11 juillet 2013 à 18 voix contre 13.
 
Commencez votre demande de devis en Mutuelle Obligatoire
Donnez votre avis sur cette actualité