Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Accès au CIF

Question posée par Denise Pageol - 17 mars 2014
Question

Bonjour, Après plusieurs années dans mon entreprise, je songe à une reconversion et souhaiterai me diriger vers une formation commerciale. J’ai entendu parler du CIF, puis je en bénéficier ? Merci de votre aide

Réponse de Fleur Grégoire
- 17 mars 2014

Bonjour,

Le Cif (congé individuel de formation) permet, entre autres, aux salariés de se reconvertir en changeant d’activité ou de profession. C’est en quelque sorte un « droit d’absence » qui donne la possibilité aux salariés de suivre la formation de son choix, indépendamment du plan de formation de l’entreprise.

Les salariés en CDI et en CDD peuvent profiter du Cif sous certaines conditions :

- Les CDI doivent justifier d’au moins 24 mois d’activité salariée (consécutifs ou non) dont 12 dans la même entreprise (36 s’il s’agit d’une entreprise artisanale de moins de 10 salariés). Cas particulier : si le salarié a changé d’emploi après un licenciement économique et n’a pas suivi de formation entre le licenciement et le réemploi, les conditions d’ancienneté sont levées.

- Les CDD doivent justifier d’une activité salariées d’au moins 2 ans consécutifs (12 mois pour les moins de 26 ans) dont au moins 4 moins (consécutifs ou non) sous CDD dans la dernière année.

Pour bénéficier du Cif, les salariés en poste doivent faire une demande à l’employeur qui a un droit de report. Pour qu’une rémunération puisse être versée pendant le Cif, il faut s’adresser :

- à l’organisme auquel cotise l’entreprise

- à l’organisme paritaire de sa branche ou au Fongecif (Fonds de gestion des congés individuels de formation).

Notez que la loi sur la formation professionnelle est sur le point de changer : Réforme de la formation professionnelle, le point sur le nouvel accord. Le Cif ne devrait toutefois pas être remis en questions.

Companeo : Formation métier : Comparez les devis