Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Le big data peine à s’établir en France

Le big data dans les entreprises françaises

On parle beaucoup du big data. Ce terme relatif au traitement des données informatiques à grande échelle est connu des entreprises françaises. Pourtant, paradoxalement, elles sont très peu à l’avoir « adopté ».  C’est en tout cas ce que relève le Livre blanc du Data Marketing publié par un expert en technologies et service du data marketing, le groupe Makazi.

Big data en entreprise : un manque de savoir-faire ?

Le big data peine à percer dans les grandes entreprises de l'hexagone. Parmi les raisons qui expliquent le manque d’engouement des entreprises françaises pour ces technologies, figure un déficit de savoir-faire. En effet, d’après les informations publiées dans le Livre blanc du Data Marketing, 84 % des dirigeants considèrent que les données personnelles sont utiles pour conquérir de nouveaux clients ou les fidéliser.

Mais, aveu inquiétant, 39 % des chefs d’entreprise reconnaissent un manque de connaissances en ce qui concerne la législation sur l’utilisation des données personnelles. La plupart jugent d’ailleurs les risques juridiques très élevés, ce qui explique leur frilosité.
De plus, opter pour une approche le big data est un véritable saut culturel pour les entreprises qui manquent cruellement de spécialistes des données. Statisticiens et data scientists sont encore peu nombreux alors qu’ils sont indispensables pour accompagner les entreprises dans leur démarche big data.

En 2020, les données seront 300 fois supérieures au volume actuel

Les sociétés ont pourtant  tout intérêt à recourir au big data et, si la France est toujours frileuse, certains pays n’ont pas hésité à franchir le pas : l’Inde, le Mexique, les Etats-Unis et le Royaume-Uni sont devenus les leaders mondiaux dans l’utilisation et les investissements en big data
Le Livre blanc du Data Marketing relève que les sociétés dont au moins 75 % des bénéfices émanent d’Internet investissent dans le big data, jusqu’à 6 fois plus que celles dont les revenus émanant de la toile sont inférieurs à 25 %.
Le marché du big data est donc encore en friche. Très peu de pays et d’entreprises ont jusqu’ici adopté l’approche, mais les experts croient en ce marché qui devrait générer 32,4 milliards de dollars d’investissements d’ici à 2017.
On estime qu’en 2020, le volume des données devrait être 300 fois supérieur au volume actuel.
L’usage des données personnelles est en effet considéré comme un atout pour l’emailing (près de 8 %), pour les réseaux sociaux (34 %). En ce qui concerne le mobile, ces pourcentages sont de 25 % et de 33 % pour la publicité digitale. 

 

  • Le groupe Makazi propose des technologies et service de data marketing aux entreprises depuis 2008. L’entreprise offre aux annonceurs une approche valorisant le portefeuille clients dans la durée grâce à un enrichissement continu des données sur l’audience. 
Commencez votre demande de devis en Fichiers de prospection
Donnez votre avis sur cette actualité