Nouvelle Recherche :
Nous vous suggérons :

Produits et services

Les articles

Offres

Migration SEPA : les entreprises prennent du retard

LÉGISLATION

 

Dès le 1er février 2014, les professionnels devront migrer vers la norme SEPA, Single Euro Payment Area, un protocole visant à harmoniser les moyens de paiement européens. Si toutes les entreprises sont concernées, 86 % d’entre elles n’ont pas encore initié le processus.

Migration SEPA, le compte à rebours a commencé…

Peu importe la taille et le secteur d’activité : à partir du 1er février, l’ensemble des entreprises, y compris celles qui n’ont pas d’activité à l’international, devront débuter leur migration SEPA. Plusieurs modifications techniques et informatiques sont à prévoir : formats de fichiers, passage des normes à format fixe (CFONB) à des fichiers à format variable (ISO 20022 XML), utilisation de l’IBAN, augmentation du nombre de caractère de la zone de libellé des logiciels… Ces changements devront s’accompagner d’évolutions structurelles puisque les mesures toucheront aussi bien les services comptabilité que les pôles RH, commerciaux, informatiques ou juridiques.

Si la SEPA a pour objectif de simplifier les transactions à l’étranger en automatisant les rapprochements bancaires et en permettant une baisse des coûts, sa mise en place est également l’occasion pour les entreprises d’optimiser leurs processus de gestion internes afin d’améliorer leur productivité.

86 % des entreprises n’ont pas encore commencé à planifier cette migration

Sur les 200 directions financières françaises interrogées par le cabinet d’audit et de conseil BDO, près de 86 % n’ont pas entamé leur projet de migration. Si près d’un tiers ne s’en inquiète pas, 69 % considèrent être déjà en retard… Et elles ont peut-être raison puisque c’est en réfléchissant en amont aux changements à apporter qu’elles pourront se donner les moyens de saisir les opportunités offertes par ce projet, notamment en ce qui concerne l’optimisation de leurs process.

Eric Picarle, associé BDO, donne plusieurs conseils pour réussir cette migration. S’il estime qu’une excellente connaissance des actions à mener et qu’une véritable implication des services concernés sont primordiales, il évoque également l’accompagnement que peuvent apporter différents prestataires : banques ou cabinets d’expertise comptable. En effet, les compétences et le savoir-faire de ces professionnels pourrait effectivement s’avérer indispensables pour migrer à temps et dans les meilleures conditions possibles.

Commencez votre demande de devis en Comptabilité externalisée/ expert comptable
Donnez votre avis sur cette actualité